al-qaryatainruinsap_si

La ville d’Al-Qaryatain se situe à environ 100 km à l’ouest de Palmyre, elle a été libérée par les forces syriennes et leurs alliés Russes en fin de semaine dernière. 21 Chrétiens, au moins, y ont été massacrés par l’État islamique, sur les 300 qui n’avaient pas fui. Les ravages et la barbarie des islamistes se révèlent peu à peu au fur et à mesure des découvertes de charniers ou par des témoignages:

Location: The heavily populated town of Qaryatain lies south west of Palmyra, which is home to towering Roman ruins, and is located some 50 miles from the Assad regime-held city of Homs

Vingt-et-un chrétiens ont été massacrés sur près de 300 chrétiens qui étaient restés dans la ville après sa prise par l’Etat islamique en Août dernier, a déclaré le chef de l’Eglise orthodoxe syrienne. 

Parmi ces 21 chrétiens il y avait trois femmes, confit le Patriarche Ignace Ephrem II à la BBC.

Selon lui, certains sont morts en essayant de s’enfuir, tandis que les autres ont été abattus pour avoir enfreint les règles de leurs contrats de dhimmitude, qui les obligeaient à se soumettre aux lois de l’Islam.

Cinq autres chrétiens sont toujours portés disparus, probablement morts également. Ce n’est que par des négociations et le paiement de rançons que le reste des membres du groupe a pu rejoindre leurs familles.

Le patriarche a précisé que l’État islamique avait prévenu que les filles chrétiennes seraient vendues en esclavage.

« Nous avons vécu cette situation pendant des siècles, nous avons appris à nous respecter les uns les autres, nous avons appris à vivre avec l’autre», a déclaré le patriarche. « Nous pourrons de nouveau vivre ensemble , si [les islamistes] nous laissent entre nous. »

La ville est maintenant complètement dévastée, rue après rue et bâtiment après bâtiment – y compris un monastère catholique vieux de 1500 ans- en ruines.

Les directives fixées par le gouvernement syrien sont d’organiser le retour des milliers de résidents qui se sont enfuient d’ al-Qaryatain et de la ville voisine de Palmyre.

Si le gouvernement réaffirme son contrôle sur al-Qaryatain, ce serait un nouvel élan pour le président Bachar al-Assad, dont les forces – soutenues par des frappes aériennes russes – ont emmagasiné une série de victoires contre les rebelles au cours des derniers mois.

Les djihadistes ont subi une série de revers en Syrie au cours des dernières semaines, perdant également la ville antique de Palmyre.

(Source: BBC

Depuis le cessez-le-feu obtenu par la Russie avec l’accord des Américains en mars dernier, non seulement les groupes islamistes ne s’étendent plus, mais encore leur résistance et leurs implantations ont subi des revers spectaculaires, seuls l’Etat islamique et le Front Al-Nosra (Al-Qaïda en Syrie) sont encore en guerre et restent ciblés par les forces russo-syriennes.

Ci-dessous vidéo de ce qu’il reste du Monastère catholique assyrien vieux de 1500 ans, d’Al-Qaryatain, réduit en ruines par les islamistes:

Les ravages de cette guerre qui a commencé en Irak par l’invasion US, et s’est poursuivie à la faveur des Printemps arabes initiés par les mêmes et leur complices, ont fait d’innommables souffrances et pertes humaines, mais les pertes archéologiques et culturelles sont également énormes et sont très loin de se limiter à Palmyre. 

C’est en août dernier que les djihadistes de l’État islamiques ont fait exploser le monastère Mar Elian quand ils ont pris le contrôle de la ville chrétienne d’ Al-Qaryatain.
Le dimanche, la ville a été libérée par les troupes gouvernementales syriennes soutenues par des frappes aériennes russes.
Les photographies prises des ruines du monastère montrent un crâne et des os dans les décombres d’un sarcophage détruit. Ces os sont probablement ceux de l’homonyme du monastère, c’est-à-dire Saint Julien, qui guérissait les malades. Il a été martyrisé en 284 apr. J.-C. pour avoir refusé de renier sa foi. Les chrétiens assyriens disent qu’il a été assassiné par son père, un officier romain.
L’église et le monastère sont un lieu de pèlerinage pour les chrétiens dans tout le Moyen-Orient. Le porte-parole du ministère de l’Information Syrien, Hayat Awwad, explique que les Saintes Écritures et les peintures que renfermaient le site étaient de «grande importance pour les chrétiens et les musulmans qui y vivent … mais ont été détruits par les extrémistes. »
Les journalistes de Russia Today, ont visité le site; ils ont déclaré que l’église et le monastère avaient été détruits par l’Etat islamique. Il était vieux de plus de 1500 ans, l’un des plus anciens du Moyen-Orient.
Les journalistes ont rapporté que toutes les croix de l’église avaient été enlevées par les islamistes qui ont brûlé tous les livres saints. Selon eux, les djihadistes ont tenté de brûler le bâtiment à partir de sa base. (Source: CBNEWS)

Emilie Defresne

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

7 commentaires

  1. ça doit être le * bon boulot * dont parlait Fabius.

  2. Maître Cube says:

    Je pense qu’il faudrait dire désormais les choses plus véridiquement.

    Les « islamistes » n’existent pas. Il y a seulement de pauvres bougres ivres de dépit, facilement embrigadables par les mercenaires d’Israël, partis pour élever leur misère en détruisant le monde heureux.

    • Jaguar says:

      Le camp de réfugiés de Yarmouk situé à Damas vient de tomber entre les mains de l’EI…ils sont dans Damas… Contrairement aux informations l’EI est loin d’être en déroute…

      • Vous faites erreur, cela n’est pas une nouvelle: « Le camp de Yarmouk échappait déjà au gouvernement syrien, il était tenu par des milices palestiniennes anti-Assad et il y avait toujours une poche rebelle juste à côté dans le quartier de Hajar al-Aswad », c’est RFI qui le dit, donc pas des amis d’Assad ni de la Russie.

        Les islamistes sont armés et soutenus par la Syrie et l’Arabie saoudite directement. Et c’est la France qui fournit les armes que l’arabie saoudite distribue aux islamistes.

        « l’EI, qui tente de gagner du terrain dans la région de Hama également, a comme premier objectif de soumettre les autres groupes rebelles et de l’emporter sur le Front al-Nosra, fidèle à al-Qaïda. »

        http://www.france24.com/fr/20150401-etat-islamique-ei-jihadiste-camp-palestinien-yarmouk-damas-olp

    • charles martel says:

      @Maître Cube

      Pour votre gouverne, sachez que durant plus de 1000 ans les adeptes de l’islam n’ont pas eu besoin des « mercenaires d’israël » pour persécuter les Chrétiens d’orient, ni pour se livrer aux mêmes atrocités et autres pratiques esclavagistes que mahomet de son vivant, je dis bien de son VIVANT !

      Tenter de dissimuler la véritable nature barbare et esclavagiste de cet enfant bâtard du talmud qu’est l’islam, sous pretexte que certains mondialistes ont réveillés l’ogre islamique du profond sommeil dans lequel l’avait plongé l’embargo économique de la renaissance puis la colonisation, n’enlève strictement rien au fait que la résistance à l’islam est indissociable de l’histoire et de la culture occidentale depuis 13 siècles, et ce au même titre que la condamnation de l’infâme talmud dont l’islam partage les mêmes pharisianismes hypocrites.

    • Vous dites n’importe quoi maitre Cube. Honte à vous dhimmi!
      Dés les tout débuts de l’Islam au VIIè siècle, ses adeptes se sont emparés de toute l’Afrique du Nord par les armes et ensuite de l’Espagne, du sud de l’italie et du sud de la France. Il a fallu attendre Charles Martel pour les arrêter, mais pas pour les chasser complètement en France, ils y sont restés longtemps encore. Ils n’ont jamais cessé de conquérir des territoire avec les plus grandes cruautés. ILs ne se sont provisoirement arrêtés que durant le court répit de la colonisation. Et maintenant ils se servent de la complicité des sionistes pour continuer leurs massacres et leur mise en esclavage.

      Cette religion est satanique. Avec ou sans leur complices mondialistes on les a sur le dos.

      Assez d’angélisme. Bientôt vous aller leur lécher les babouches comme Valls, qui les trouve compatibles en dépit de toutes leurs atrocités.

      Ni kippa, ni keffieh!

  3. La barbarie à cause de qui? certainement pas de la Syrie. La France n’a pas protégé les chrétiens de ces fous islamiques, mais nous avons armé ceux qui sont aujourd’hui les assassins de la France. Notre gouvernement a été un collabo des islamistes salafistes. On déguise la vérité devant l’opinion publique en déformant la réalité.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com