oea-2-mpi

Le 6 juin s’est tenue à Asuncion au Paraguay la 44ème assemblée générale de l’Organisation des Etats américains (OEA). Lors de la conclusion des débats, le secrétaire général Jose Manuel Insulza Salina a déclaré à la dite-assemblé qu’il n’appartenait pas à l’organisation de donner des ordres ou dicter des normes visant à imposer le mariage des homosexuels. Chaque Etat devait se positionner par lui-même sur des questions de cette nature, comme il en est de l’avortement ; ceci chacun en fonction de ses propres valeurs et de sa culture.

Certes il a été rappelé que les lesbiennes, gays, bisexuels, transsexuels (LGBT) ne devaient pas faire l’objet de violence et de discriminations en raison de leurs orientations sexuelles. En revanche, pas la moindre allusion aux possibilités de mariage de même sexe et à la possibilité de fonder une famille reconnue comme telle comme le réclamait le lobby LGBT.

La partie la plus controversée de la résolution présentée par le lobby LGBT recommandait l’abrogation des lois sur la sodomie. Or le Honduras, le Guatemala, l’Équateur, le Paraguay, le Belize, la Jamaïque, le Suriname, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, le Guyana, Trinité-et-Tobago, la Barbade, Sainte-Lucie et le Panama ont expliqué qu’il était impossible pour eux de soutenir une résolution qui s’opposait à leur législation nationale. Si bien que Manuel Insulza Salina a préféré écarter le sujet dans la mesure où il aurait exacerbé les tensions. Mais globalement, s’est dégagé un fait nouveau : treize pays étaient montés au créneau contre le lobby LGBT soit neuf de plus que l’année dernière. Ces derniers étaient auparavant très attentistes et s’étaient abstenus.

N’ayant pas fait progresser leur cause en faveur du mariage homo une soixantaine de militants LGBT ont manifesté violemment. La police les a évacués puis les a interpellés et il y a eu une dizaine de blessés. Avant l’échauffourée les militants LGBT ont insulté des orateurs en les traitant de racistes et de « haineux ». Or il s’agissait tout simplement de défendre la notion de famille lors d’une table ronde sur le sujet. Un peu la même dialectique qu’en France : défendre la famille traditionnelle c’est du racisme. Résultat un certain nombre de délégués ont été outrés. Dans ce cadre les homos ont été battus à plate-couture.

Insulza a reconnu que malgré l’argent dépensé par les Européens et les Pays nordiques en faveur des gays dans le cadre de la Commission inter-américaine des Droits de l’homme, rien n’avait avancé dans le sens désiré par le lobby LGBT.  

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. Aurore says:

    Et pan, dans les amygdales 😀

  2. Pingback: L’Organisation des États américains inflige une défaite au lobby LGBT | How to experiment ?

  3. jedigoy says:

    On peut remarquer avec ce résultat tout le poids qu’on pu faire peser ces memes lobbys dans les pays européens à nos politiques.La loi votée en france et dans de nombreux pays européens fut uniquement le résultat de la soumission totale de nos politiques à certaines associations militantes gay et subventionnées par les contribuables…..

  4. Pingback: L’Organisation des Etats Américains (OEA) a infligé une lourde défaite au lobby LGBT » LMPT Collectif Oise

  5. Exquisiteur says:

    « violence et de discriminations en raison de leurs orientations sexuelles »

    Donc si je comprends bien  » c’est mal de discriminer quelqu’un pour ses préférences en matière de pratiques sexuelles »

    Est ce bien ou mal pour les discriminations en matière de

    a)pratiques religieuses,
    b)de revenus (pauvres sont discriminés par leur banquier)
    c)intelligence (les analphabètes sont discriminés)
    d) les petits gros malades pauvres et moches sont discriminés par rapport aux grands beaux sains riches maigres, dans leurs rapports sociaux
    e) etc…..

    Voilà ce qui se passe quand les lois prétendent sanctifier ou diaboliser.
    Les lois, en nature, n’ont pas à se substituer aux religions et aux morales.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com