avortement-tue-MPI

Dans un communiqué adressé à de nombreux organismes pro-vie en France, le site catholique espagnol « Tradición Digital » met en garde concernant ce qu’il considère être une illusion de victoire contre l’avortement en Espagne, alors que la Marche pour la Vie de ce dimanche compte mettre à l’honneur l’initiative du gouvernement espagnol.

Le communiqué de « Tradición Digital » reproche au Parti Populaire d’avoir tarder à remettre en cause la loi sur l’avortement mise en place par les socialistes. « Pendant les deux législatures de gouvernement du Parti Populaire d’Aznar (une d’elles en majorité absolue) il n’avait non seulement pas touché à la loi socialiste de l’avortement ni contrôlé l’application frauduleuse de celle-ci, mais il l’avait élargi avec l’autorisation de médicaments abortifs comme Mefipristona ou Levonorgestrel. Les énormes chiffres de ventes de ces médicaments cachent le véritables nombre d’avortements en Espagne car les avortements chimiques ne sont pas comptabilisés dans les chiffres officiels. »

Le communiqué ajoute que sous la gouvernance du Parti Populaire Espagnol, « les contrats de financement publique des avortoirs, qui ne sont soumis à aucun contrôle, ont été scrupuleusement respectés. Comme exemple nous pouvons mentionner le tristement célèbre avortoir madrilène Isadora dont un des actionnaires est un député communiste du parlement de la région de Madrid. Cet établissement fut inspecté après avoir été dénoncé plusieurs fois. L’inspection sanitaire constata de nombreuses infractions et une procédure de fermeture administrative fut lancée. Or, la procédure de fermeture ne fut pas exécutée par le département de Santé de l a Région de Madrid, gouverné par le Parti Populaire depuis plus de vingt ans. La Région de Madrid a aussi l’honneur douteux d’être la première source de financement publique pour l’avortement en Espagne. »

Pour conforter sa critique, « Tradición Digital » affirme qu’en « 2008, le gouvernement régional du Parti Populaire lança une véritable chasse aux sorcières contre un groupe de médecins qui avaient publié une guide « Adolescents face au Sida, questions et réponses » qui prônait la chasteté et rejetait l’avortement. Benigno Blanco a été secrétaire d’état durant huit ans dans le gouvernement Aznar, et pendant cette période 500.000 Espagnols furent assassinés in utero par des moyens chirurgicaux et un nombre inconnu, mais certainement supérieur, de façon chimique légalisée sous Aznar. » 

Le même communiqué conseille aux organisateurs de la Marche pour la Vie d’éviter de louer le « courage » d’un parti politique qui n’agirait que par calcul électoral. « Les erreurs commises par la Manif pour Tous avec certains membres de l’UMP devraient servir de leçon à nos frères de France. », termine « Tradición Digital ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com