Différents mouvement pro-vie ont organisé, pour la 17e fois, une marche demandant l’interdiction de l’avortement à Prague, capitale de la Tchéquie, le 22 avril 2017.
Cette marche, soutenue par les évêques du pays, a commencé par une messe dans la cathédrale Saint-Vitus.
Beaucoup de manifestants portaient une croix blanche. Déjà légal en 1953, l’avortement a été « légalisé » beaucoup plus largement en 1957 par le régime communiste. Le régime libéral qui l’a remplacé n’est jamais revenu sur ce texte.
Le nombre d’avortements avaient atteint son maximum en 1988: 113 730 pour 132 667 naissances vivantes, soit 0,86 avortement pour une naissance.
Grâce à l’amélioration de la situation économique du pays après la chute du régime communiste, le nombre d’avortements a reculé jusqu’à 20 403 en 2015 (- 82 % par rapport à 1988). Cela donne un taux d’avortement de 1,9 pour 1000 habitants contre 3,4 pour 1000 en France.
Depuis 1953, les avortements volontaires ont coûté la vie à presque 3,4 millions de bébés en Tchéquie, dont 2,3 millions sous lé régime communiste.
La manifestation a réuni environ 5 000 personnes.
Il est fortement souhaitable qu’en France aussi, on fasse précéder les manifestations contre l’avortement d’une Sainte Messe, car celle-ci est très efficace pour lutter contre le fléau des avortements.
Et il serait aussi fortement souhaitable que les manifestations ayant lieu en France demandent clairement l’interdiction de l’avortement, plutôt qu’un meilleur accueil de la vie, ce qui est bien, mais nettement insuffisant.
G. Paume

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

[cwproductlist products=467,11538,8981]

23 commentaires

  1. MA Guillermont says:

    J’observe une concentration positive de plus en plus massive de personnes de tous horizons … pour la défense de la vie à naître .
    L’immonde sacrifice du tout-petit devient de plus en plus difficile à accepter !
    Merci et encore merci d’aimer la vie .

    • Sancenay says:

      bien sûr, la Vie , c’est la clef de tout !

      • MA Guillermont says:

        Un grand merci à vous Sancenay et à tant d’autres dont l’écriture est le sang du Coeur qui les anime …
        Scribes et jardiniers du Seigneur qui nous a donné la Vie en abondance …

  2. MCF68 says:

    La femme n’est victime d’aucune mystérieuse fatalité, il ne faut pas conclure que ses ovaires la condamnent à vivre éternellement à genoux.

    • Suricate says:

      L’homme n’est victime d’aucune obscure sexualité .
      Il ne faut pas conclure que vos c..illes nous condamnent à vivre les jambes écartées .

    • J’ai visionné une vidéo intéressante : https://www.youtube.com/watch?v=mt4JXMcxlwI
      L’intérêt est que malgré lui, l’auteur me conforte dans le fait que le bon sens déclare que l’avortement est un crime. Les commentaires sont d’ailleurs assez intéressant à lire, ils montrent in fine que les arguments des pro-avortement se réduisent à peau de chagrin. Au final, c’est l’égoïsme le plus aveugle qui est à l’œuvre, certainement pas les lumière d’une raison salutaire.

    • Sancenay says:

      A genoux devant ses enfants, puis petits enfants ? est-ce bien une « condamnation » . On peut sûrement rire de tout s’il s »agit de boutades, Mais attention, l’ami, s’il s’agissit de perversion, on prend des risques pour le passage au tourniquet devant saint-Pierre

      • MCF68 says:

        @Sancenay
        Vous prenez des risques vis à vis de choses qui n’existent pas ? Moi pas.

        • Sancenay says:

          Existerions- nous vous et moi si tant de générations d’ anciens n’avaient pas eu le courage de « prendre des risques  » en pensant manifestement à leur descendance. et ce depuis des siècles. Peut-être suis-je après tout un peu peureux en effet- pour peu que je fasse mienne votre logique toutefois!- de n’avoir pas le « courage » de mépriser tant d’efforts et de sacrifices et je ne bénéficie sans doute pas assez d’intelligence pour apprécier le vôtre. Je vous assure en tout cas en toute amitié que je ne saurais être le juge de celui-ci.

          • MCF68 says:

            C’est peut être plus la prudence que la prise de risque de vous ancêtres comme des miens qui fait que nous soyons là tous les deux.

            • Sancenay says:

              j’ignorais que Charles Martel avait été « prudent », Jehanne d’Arc aussi , Charlotte Corday, idem, « le vainqueur de la Marne », Le général Giraud, le général de Bénouville, qui me viennent à l’esprit, mais sans doute ai-je quelques lacunes en histoire que je n’ai guère étudiée en accord avec la rééducation nationale, je vous l’avoue.Mais vous vous proposez assurément de les combler.

              • MCF68 says:

                De les combler non, de les compléter peut être.
                L’une est morte brulée. L’autre guillotiné.
                Quand à la bataille de Poitiers elle semble s’inscrire dans un contexte général d’essoufflement de la conquête arabe.
                Petite anectode : l’Église fut loin d’avoir considéré le vainqueur de Poitiers comme le sauveur du christianisme puisqu’elle l’inculpa de sacrilège pour s’être approprié des terres appartenant à l’Église et aux monastères

                Prudence est mère de sureté

                • Sancenay says:

                  C’est à dire ? courage fuyons ?
                  J’ose espérer que ce ne sera jamais ma tentation. Quant à l’Eglise ‘organisation temporelle , elle n’est pas exempte de fautes et de lâchetés , j’en conviens sans peine qu’il y a des Cauchons à toute les époques. La nôtre n’en n’est pas avare.

                  • MCF68 says:

                    Vous savez en tout homme il y a un « cauchon » qui sommeille. Mais chez certains il est insomniaque.

  3. Slovaque says:

    En Slovaquie la « Marche pour la Vie » a réuni 100.000 personnes (pour 5.4Millions d’habitants.) il y a quelques années. La plus grande manjfestation depuis l’indépendance en 1993.

    En 2014, le parlement a modifié la constitution pour indiqué que le maroage n’est possible qu’entre un homme et une femme, barant la route à un quelqconque projet à l’avenir, bien qu’aujourd’hui pas plus de 10% des Slovaques sont favorables à ce genre de choses. Seuls 18 députés sur 150 ont votés contre. Projet proposé par les sociaux démocrates et les chrétiens démocrate ensemble.

    De plus il y a eu un référendum en 2015:
    1. Interdiction du mariage non traditionnel. 94% pour
    2. Interdiction d’adoption pour les non heterosexuels: 92% pour
    3. Rendre non obligatoire chaque cours traitant de l’éducation sexuelle. 90% pour

  4. Sancenay says:

    @Slovaque,

    oui, la Slovaquie, pour une raison que j’ignore , sans doute historique, peut-être nous direz-vous, a semble-t-il beaucoup mieux résisté que la Tchéquie littéralement déchristianisée par un communisme sournois.
    C’est pourquoi il est appréciable de voir aujourd’hui une telle manifestation à Prague pourtant désormais livrée au monde de l’argent et de la spéculation.
    Remarquable aussi le fait que ce soit le Cardinal Duka lui-même qui prenne la tête du cortège.
    Alors, » France , fille de l’Eglise, qu’as-tu fait de ton baptême ? » répondez-nous, clercs apeurés

    • Slovaque says:

      1) Le communisme n’a eu qu’une faible influence sur la déchristianisation de la Rep. Tcheque. Bien sur, il a confirmé ce chemin, mais l’atheisme des Tcheques est de tres longue date. C’est la-bas qu’ont eu lieu parmi les premieres heresies d’Europe, avec Jan Hus. Et deja dans les annees 1900s 1910s dans des textes historiques slovaques, il y a une mefiance a l’egard des Tcheques, vus comme des « bezbožníci » = qui n’a pas de dieu.

      2) L’attitude des dirigeants communistes a ete tres differentes a travers les pays communistes pendant la guerre froide. Dans certains pays, ils detruisaient les eglises et assassinaient les soeurs. Mais en Slovaquie, les Slovaques nous sommes toujours restes a grande majorite croyants (aujourd’hui 85%: 68% catholiques romains, 9%lutheriens, 7% catholiques grecs, 1% orthodoxes), et les dirigeants communistes, aussi bien haut places mais surtout de plus bas niveau, etaient aussi croyants et beaucoup d’eglises etaient pleines, ils ne le disaient juste pas odficiellement. Il y eu beaucoup de baptemes en cachette, tout le monde le savait mais laissait faire, les congregations n’ont pas ete interdites (bien que forcees a travailler elles aussi comme toute la population).

      3) Je pense qu’il n’y a pas beaucoup de nations au monde qui on notre histoire. L’empire de Grande Moravie (avec des empereur slovaques et moraves, mais c’etait une union de beaucoup de petites tribus, princes, rois … slaves. De la Lusace sorabe et l’autriche a l’ouest, a la Ruthenie et la Roumanie a l’est. Du sud de la pologne au nord de la Serbie Croatie). Cet empire a chute a cause des attaques des peuples germaniques, puis pendant quasi 1000 ans (!!!) nous avons ete sous occupations etrangeres. D’abord des invasions des Avars et Tatars, puis occupation des Hongrois, puis des Turcs ottomans, puis des Autrichiens, puis des Hongrois et Autrichiens ensemble. Puis sous la Tchecoslovaquie (1918-1939) nous avons ete arnaqués et bai/s/és par les Tcheques (que l’on considere malgre tout come des freres, le peuple tcheque j’entend), qui nous disaient a nous ainsi qu’a nos freres Moraves et Ruthenes que nous etions freres. Puis tout fut basé a Prague, tout decides a Prague, tous les ministres importants des tcheques, et le president Masaryk, un des pires traitres de la nation slovaque, ne d’un morave et d’une slovaque qui finit par renies l’existence meme des Slovaques desMoraves et des Ruthenes, et de leur langues. Enfin en 1939, nous sommes enfin redevenus independant.

      Pendant 1000 ans nous avons ete occupes, tentes de nous assimiler de force, mais notre langue, nos traditions, folklores, coutumes, et notre foi nous l’avons toujours preserves et voila pourquoi nous y sommes visceralement attachés. De plus, les plus grand Hommes slovaques, qui firent le plus de sacrifices et d’epreuves pour notre bien, furent Andrej Hlinka (pretre catholique romain) Jozef Tiso (pretre catholique romain) et Ľudovít Štúr (theologue lutherien) parmis beaucoup d’autres.

      Petite precisions, nous ne faisons pas de differences, nous sommes tous freres les Slovaques quon soit catholique romain, grec, orthodoxe ou lutherien, car c’est grace a ces quatre courants que nous nous sommes tous toujours maintenus, preserves ce qui etait sacrés pour nous

      Autre remarque interessante, la litterature slovaque de 1770-1945, notament la poesie mais aussi theatre roman … est majoritairement sur le sujet du patriotisme. Cela decrit quasi toujours la vie des Slovaques domines et humilies par les hongrois ou les turcs, mais nous sommes toujours restes et seront toujours attachés a notre foi, notre sang, notre drapeau, notre embleme, nos traditions, nos coutumes, et le bien de tous nos freres slaves, notament des Serbes, Moraves, Ruthenes, Tcheques, Polonais, Russes …

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com