Différents mouvement pro-vie ont organisé, pour la 17e fois, une marche demandant l’interdiction de l’avortement à Prague, capitale de la Tchéquie, le 22 avril 2017.
Cette marche, soutenue par les évêques du pays, a commencé par une messe dans la cathédrale Saint-Vitus.
Beaucoup de manifestants portaient une croix blanche. Déjà légal en 1953, l’avortement a été “légalisé” beaucoup plus largement en 1957 par le régime communiste. Le régime libéral qui l’a remplacé n’est jamais revenu sur ce texte.
Le nombre d’avortements avaient atteint son maximum en 1988: 113 730 pour 132 667 naissances vivantes, soit 0,86 avortement pour une naissance.
Grâce à l’amélioration de la situation économique du pays après la chute du régime communiste, le nombre d’avortements a reculé jusqu’à 20 403 en 2015 (- 82 % par rapport à 1988). Cela donne un taux d’avortement de 1,9 pour 1000 habitants contre 3,4 pour 1000 en France.
Depuis 1953, les avortements volontaires ont coûté la vie à presque 3,4 millions de bébés en Tchéquie, dont 2,3 millions sous lé régime communiste.
La manifestation a réuni environ 5 000 personnes.
Il est fortement souhaitable qu’en France aussi, on fasse précéder les manifestations contre l’avortement d’une Sainte Messe, car celle-ci est très efficace pour lutter contre le fléau des avortements.
Et il serait aussi fortement souhaitable que les manifestations ayant lieu en France demandent clairement l’interdiction de l’avortement, plutôt qu’un meilleur accueil de la vie, ce qui est bien, mais nettement insuffisant.
G. Paume

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

23 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :