gpa-pma-MPI

Le procureur général de l’Etat d’Israël, Yehuda Weinstein, a autorisé deux parents à  utiliser le sperme de leur fils décédé pour féconder une femme que leur fils n’a jamais connue ! Les parents veulent avoir « un petit enfant », et tant pis s’il sera issu d’une simple manipulation et portée par une « mère » inconnue du « père ».

La position du procureur Weinstein a été rendue publique dimanche par le tribunal de la famille de Haïfa. Les parents y avaient déposé une demande, avec un contrat signé par une mère porteuse.

Weinstein a toutefois noté que sa position dépend de la volonté présumée de la personne décédée en la matière. Il ne reste plus qu’à faire parler les morts…

L’ancien procureur général Menachem Mazuz s’était au contraire opposé à un cas similaire il y a quelques années. Déjà, deux parents dont le fils était mort d’un cancer, voulaient faire féconder une femme que leur fils n’avait pas connue. En 2009, le tribunal avait finalement approuvé la demande malgré l’objection du procureur général Mazuz.

Dans les deux cas, voici des personnes en âge d’être grands-parents et exigeant un « droit à un petit enfant » au prix d’une nouvelle dénaturation de la filiation. Tout cela témoigne de la dérive d’une société dans laquelle l’égoïsme prime sur le bien commun.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Pingback: Mère porteuse et père déc&...

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com