Madame Huguette Pérol
Madame Huguette Pérol

Madame Huguette Pérol est l’auteur de plusieurs ouvrages et l’épouse de l’ancien ambassadeur de France au Vatican Gilbert Pérol. Elle vient de publier son dernier livre « Le Choix Impossible De La Fraternité Saint-Pie X – Fidélité ou Sectarisme ?« , un réquisitoire notamment contre les textes publiés sur le site du district de France de cette Fraternité, La Porte Latine. En effet, Huguette Pérol a beaucoup œuvré pour une « réconciliation » entre la Fraternité Saint-Pie X et le Vatican moderniste.

Elle fut notamment très active au sein du GREC dont elle fut l’une des fondatrices, une organisation officieuse aux ramifications douteuses qui visait, sous couvert de joutes doctrinales – auxquels certains se sont adonnés en toute bonne foi -, par le truchement de contacts mondains entre les personnes, à réconcilier Rome et la FSSPX : une sorte d’unité dans la diversité…

A l’occasion de la sortie de son livre, madame Pérol a participé aux côtés de monsieur l’abbé Grégoire Celier, prêtre de la Fraternité Saint-Pie X, à l’émission le Libre Journal d’Henry de Lesquen du 1er février 2016 sur Radio Courtoisie. Et il faut bien dire que si madame Huguette Pérol a toujours fréquenté les milieux traditionnels catholiques, elle a ingéré toutes les conséquences les plus catastrophiques du modernisme sous un vernis traditionnel.

Car outre le sujet des rapports de la FSSPX avec Rome, madame Pérol ne trouve rien à redire aux délires post-conciliaires, et même les défend. Visiblement les rencontres inter-religieuses ne l’effraient pas – ou plus ? -, le scandaleux Synode sur la famille ne semble pas lui avoir posé de problème, allant même jusqu’à défendre la communion pour les divorcés remariés et la possibilité d’engager une nouvelle union en cas de divorce ; elle explique d’ailleurs que son fils se trouvant dans cette situation elle souhaite une solution nouvelle pour lui au niveau de l’Eglise. Réponse simple et pourtant inévitable de l’abbé Celier : cette doctrine de l’indissolubilité du mariage est celle du Christ, pas celle de la FSSPX. Madame Pérol ne se démonte pas, affirmant que des conciles ont déjà pu faire évoluer un certains nombre de choses, et donc pourquoi pas ce dernier point !

Bref, démonstration en force d’un relativisme moral et doctrinal hélas bien symptomatique de ce catholicisme libéral qui, voulant faire la paix avec les ennemis de l’Eglise en vient tout doucement à abandonner des pans entiers de principes et de doctrine à la recherche d’un consensus, qui parfois même, peut satisfaire des situations personnelles douloureuses.

Ce qu’appelle « Fidélité » madame Pérol dans son ouvrage n’est rien d’autre qu’un attachement sentimental à l’institution pontificale et en définitive à l’autorité comme un absolu et non comme ordonné à une fin, quitte à être infidèle à la doctrine de l’Eglise. « Sectarisme » est donc la primauté donnée à la doctrine même si cette primauté fait se retrouver en opposition avec les orientations anticatholiques des actuelles autorités.

Triste exemple de ce catholicisme libéral noyé dans un monde de bisounours qui rêve d’une paix impossible : d’un silence diplomatique on érige une trêve, de la trêve on va à l’accord, de l’accord on glisse à la compromission… C’est aussi pour cela que le libéralisme est un péché.

Madame Huguette dénonce comme infâmentes ces caricatures car cela offense le pape. Mais que trouve-t-elle à redire sur l'infâme apostasie d'Assise qui offense Dieu ?
Madame Huguette dénonce comme infamantes ces caricatures car cela offense le pape. Mais que trouve-t-elle à redire sur l’infâme apostasie d’Assise qui offense Dieu ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

13 commentaires

  1. Le gros problème de ce genre de livre est qu il ne fait que diviser la Fsspx de l intérieur, la question est très complexe pour les clercs, encore plus pour les laïcs, or plus que jamais il faut conserver l unité au sein de la Fraternité, car les positions du Vatican soufflent le chaud et le froid sans que l on puisse voir une voie, enfin ce que l on voit c est l abstraction régulière de Notre Seigneur Jesus Christ. N’y apportons pas notre concours!

  2. Pourquoi faudrait-il à tout prix dissoudre la FSSPX dans on-ne-sait-plus-trop-quoi?
    Le statu-quo me semble tout à fait souhaitable.

    • oui j’espère que Mgr Fellay comprendra un jour que de conter fleurette avec Rome est un danger auquel il pourrait s’abstenir: qu’il y engage sa personne est une chose mais qu’il y engage toute la Frat me dérange.
      Je suis à la Tradition depuis 30 ans et je découvre uniquement depuis un an que le mouvement résistant a raison sur ce point. On doit se tenir à l’écart de Rome qui perd la tête comme la Foi. Tous les derniers indicateurs nous montrent que ça débloque fort en tout point. Profitons de ce déblocage en roue libre pour se tenir sur nos positions qui n’en doutons pas, fait notre force comme notre raison d’être. Mgr Lefebvre a créé la Frat comme elle est, préservée des erreurs de Vatican II.Ayons ce courage de la garder telle que.

  3. Bibliophile militant says:

    Henry le Mesquin et Perol #Fora…

    Perol avait déjà dit des co**eries dans un de ses livres, avant de récidiver donc apparemment…

    Quant à Lesquen… Alors là, je crois qu’on voit tous (normalement) le personnage et les réseaux/clubs. Et comme il ne nous aime pas de toute façon…
    Ces gens sont dangereux, y en a marre.

  4. aneto2015 says:

    Bien d’accord avec Xavier Celtillos sur son analyse,cette dame devrait faire des choix et s’y tenir.
    Préservons la fraternité, elle est une source claire et vivifiante de notre chrétienté.Il fait bon se recueillir dans leurs églises.
    Henry de Lesquen est très pénible a écouter, il faut reconnaître qu’il connait bien ses sujets, son ego monumental gâche ses émissions mais ses invités sont passionnants alors on écoute….je lui pardonnes car il fait beaucoup pour la France.

  5. DUFIT THIERRY says:

    Oui j’en conviens : la « doctrine » (si toutefois on peut appeler de tels propos une doctrine) de Madame Perol est tout bonnement effarante. Mais pour autant que je sache Madame Perol n’est pas la porte- parole de la Fraternité St Pie X donc les propos hérétiques qu’elle tient n’engagent qu’elle. Si cette dame s’imagine qu’elle va diviser la Fraternité St Pie X elle se fait des illusions. La Fraternité St Pie X restera indéfectiblement attachée à la Tradition et cela dans tous les domaines : doctrine, liturgie, morale.

    • Volodymyr Bellovak says:

      Que Dieu vous entende monsieur Dufit; quand on lit ce que le supérieur général de la FSSPX a dit du pape François lors d’une récente conférence de presse aux Etats-Unis, on est en droit d’avoir quelques appréhensions…., ceci n’est pas un procès d’intention ou du mauvais esprit, c’est la constatation objective de paroles et d’actes.
      D’ailleurs si l’Eglise universelle connait une très grave crise de la Foi, la FSSPX, qui n’est qu’une petite partie de cette Eglise, pourrait très bien aussi connaitre des dérives et des crises par la responsabilité de son supérieur ou d’éléments infiltrés, sans parler des influences extérieures.
      Mgr Fellay a parlé du pape François comme quelqu’un qui n’est « pas toujours bien compris », « inclassable » ( ?! ), mais qui « a de la sympathie pour la FSSPX » et qui souhaite un accord avec celle-ci, accord qui serait bloqué par l’hostilité de certains prélats au Vatican…Dans la conférence de Mgr Fellay on ne trouve pas une seule critique des actes scandaleux et contraires à la Foi posés par le pape actuel, il n’est seulement question que de la personnalité du pape et des solutions pratiques que celui-ci a trouvées pour les prètres de la FSSPX en Argentine.
      Apparemment Mgr Fellay espère toujours un accord pratique avec la Rome moderniste par une reconnaissance canonique de la FSSPX.
      Ce qui est assez surprenant maintenant c’est d’entendre plus de critiques des initiatives inquiétantes du pape de la part de membres du clergé « officiels » que de Mgr Fellay, comme si celui-ci voulais « ménager » le pape; par contre on peut aussi constater que certains « ralliés », tel m. l’abbé Guillaume de Tanouarn de l’IBP, sont aujourd’hui des soutiens inconditionnels du pape dans à peu près tout ce qu’il dit et fait et lui trouvent toutes les « excuses »…; voilà donc ou conduit le ralliement à la Rome moderniste!
      Prions donc pour que le Saint-Esprit éclaire Mgr Fellay afin qu’il ne place pas la FSSPX et ses fidèles entre les mains de loups rapaces!

  6. On appelle aussi cela de l’irénisme. Ce n’est pas la peine de parler avec ces gens, ils sont aveuglés tels qu’ils ne peuvent plus être convaincus par la Vérité, à l’instar de Pharaon.

  7. balanine says:

    Ce que beaucoup oublie : ce n’est pas la FSSPX qui est schismatique, mais le concile V II, qui lui a détourné de sa vraie Voie, la doctrine de Jésus Lui-MÊME.
    Alors, il est facile pour tous de pointer du doigt depuis plus de 40 ans celui (Mgr Lefebvre) et celles et ceux qui eux sont restés dans la vraie Voie, il y en a beaucoup moins ; et le « gros de la troupe » suit comme des moutons de Panurge, le Menteur, l’Orgueilleux qui leur dit comme à Adam et Eve : vous serez comme des dieux.

  8. DUFIT THIERRY says:

    La question de la régularisation de la FSSPX revient à l’ordre du jour et ce depuis l’élection de Jean-Paul II en 1978. Pour faire un bref résumé, la FSSPX fut illégalement supprimée en 1975. En 1976 devant le refus de Mgr Lefebvre d’accepter cette suppression injuste et illégale les sanctions canoniques tombèrent. Sanctions tout aussi injustes. Les relations reprirent avec l’élection de Jean Paul II en 1978. Après des années de discussions avec le cardinal Ratzinger Mgr Lefebvre signa un protocole d’accord le 5 mai 1988 qui fut retiré le lendemain. Puis il y eut les Sacres du 30/06/88. Les relations avec Rome ont repris officiellement en 2000. A chaque fois Mgr Lefebvre ou ses successeurs furent accusés par les ultra de se rallier à la Rome moderniste et à ses erreurs. Actuellement un petit groupuscule de prêtres excités et fanatiques essayent de diviser la Tradition avec des arguments mensongers dans un seul but : démolir la FSSPX. La réalité est la suivante : la FSSPX est catholique et romaine et ne rompra jamais avec Rome. La FSSPX n’acceptera jamais non plus les erreurs et hérésies de la Rome moderniste de Vatican II. C’est parfaitement clair. Quant au pape François il voit sans doute la FSSPX comme faisant partie de la « périphérie » de l’Eglise et à ce titre elle bénéficie d’une (relative) sympathie de sa part. Mais sur le fond rien n’est changé.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com