bigbrother

Les systèmes d’espionnages se multiplient avec les Grandes oreilles qui captent les conversations téléphoniques et piratent les données Internet, avec les caméras de surveillance qui nous guettent à chaque détour de rue et jusque dans les halls des bâtiments, les GPS qui tracent nos déplacements, etc. On connaissait les micros directionnels capables de saisir des conversations à distance,  l’espionnage par satellite, ou par drones, capable de détecter n’importe quel mouvement et n’importe qui du haut du ciel, mais il y a plus sophistiqué encore: il existe de petits radars capables de détecter les personnes et les objets à travers plusieurs murs et jusque dans les souterrains, sans compter le gel d’invisibilité indétectable la nuit aux détecteurs infra-rouge. 

Autant de systèmes développés au nom de la sécurité des personnes et de la lutte contre le terrorisme et la criminalité, qui sont capables du meilleur et plus souvent du pire. Mais autant de systèmes aussi, qui, sans être forcément mal-intentionnés au départ, rentrent quand même dans vos jardins secrets et pèsent sur votre intimité comme des menaces permanentes: c’est le fameux œil de Moscou que la guerre froide a mythifié, mais qui est aussi bien le Big brother de Washington. Des instruments d’une espionite sauvage que la technologie de plus en plus bon marché peut mettre dans la plupart des mains mal-intentionnées, qu’elles soient publiques ou privées.  Jamais ces armes n’ont été aussi perfectionnées au service des gouvernements … qui pourraient bien être tentés par la tyrannie.

Les dissidents face aux nouvelles armes

Mais alors, en une période de traque aux catholiques et aux patriotes dont on ignore jusqu’où elle peut aller, où iront se réfugier les dissidents alors que les catacombes qui avaient abrités les premiers chrétiens deviennent transparentes? Alors qu’il n’existe plus aucun désert assez profond pour servir de refuge, comme autrefois aux ermites que furent les pères du Désert ?

Voici par exemple deux nouvelles armes:

« La gamme des radars détecteurs capables de détecter des personnes derrière les obstacles permet aux troupes de l’armée ou aux forces spéciales d’obtenir des informations essentielles sur les cibles qui se trouvent derrière les murs en augmentant le niveau de sécurité et de mobilité de l’opération », explique Igor Védénéev, chef du département de l’ingénierie de la reconnaissance du groupe Géotech-Logis en Russie. 

« Nos appareils ne sont pas des modèles d’essai ou des prototypes », poursuit-il, « c’est une gamme d’appareils de série, qui sont produits en grandes quantités. Nous livrons notre production sur le marché domestique, ainsi qu’à l’étranger, où il est bien apprécié des consommateurs ». Vous avez tort également, si vous pensez que c’est un appareil très gros exigeant du matériel lourd pour fonctionner. » Sputnik

« Une crème de camouflage est capable de rendre les militaires invisibles pour les détecteurs et caméras thermiques, révèle le quotidien russe Izvestia.

En plus d’absorber le rayonnement infrarouge, la substance, baptisée Touman-R, possède des propriétés insectifuges, médicales et accélère la cicatrisation des plaies. En outre, la crème n’est pas toxique et n’irrite pas la peau, un avantage face aux analogues étrangers. « Comme l’affirme le producteur, une fois appliquée sur la peau, Touman-R absorbe jusqu’à 95 % du rayonnement infrarouge produit par le corps humain et conserve ses qualités pendant deux semaines », indique le quotidien. La crème est par ailleurs facile à enlever, observe le média. Pour ce faire, il suffit d’utiliser un tissu humide. Un lot de Touman-R est composé de trois tubes de substances noire, brune et verte. Une fois sur la peau, la crème ne rendra bien évidemment pas les militaires transparents, mais elle aura le mérite de les cacher efficacement de l’œil indiscret des appareils infrarouges ! » Sputnik

Des technologies du même ordre sont développées dans les autres pays marchands d’armes, des USA à la Chine qui se lance dans le business.
Dans l’hypothèse d’ éventuels dissidents partis en résistance, s’ils ont quelques moyens, ils pourront s’équiper à leur tour pour détecter des mouvements de troupes ennemies et se couvrir de gel pour échapper aux détecteurs la nuit, etc. Mais ils n’auront de salut que s’ils sont d’astucieux David face à ces hyper-puissants Goliaths…
Des conflits de dissidents, s’ils devaient éclater, qui feraient encore le bonheur des marchands d’armes, tout comme l’État islamique et les autres groupements terroristes islamiques font depuis des dizaines d’années marcher les affaires; On comprend qu’ils soient suscités par certains et que leur éradication ne presse pas pour tout le monde. Or, de très loin les USA sont les principaux marchands d’armes de la planète. On conçoit que la cynique diabolisation de la Russie orchestrée par les USA soit nécessaire aux business des armes tout comme pour la France et le Royaume-uni, et qu’en un infernal cercle vicieux, la Russie y trouve, elle aussi, son profit, puisqu’elle est poussée dans ses retranchements dans la guerre économique qui lui est menée contre son pétrole, et à travers les sanctions économiques. Poussée aussi dans ses retranchements par l’encerclement de l’OTAN. Il ne lui reste à son tour, comme au temps de la Guerre froide, qu’à se rabattre sur le florissant commerce des armes, qui finance son armée; une armée qui la protège des menaces otanesques.
La politique pacifique prônée par Donald Trump serait une véritable révolution à l’échelle du monde, si elle aboutissait, qui ne plairait certainement pas aux marchands d’armes, qui, n’en doutons pas, veillent au grain. 
Ci-dessous, à travers les courriels d’Hillary Clinton, le terrorisme au service du business des armes :

L’Arabie saoudite, le Qatar soutiennent les terroristes islamiques. Une réalité connue de nos services de renseignements. C’est pourquoi on retrouve les armes qui leur sont vendues dans le camps des terroristes. A qui profite le crime ?

Conclusion

Mais cette guerre que les marchands d’armes intentent à la planète entière, ne se déroule plus seulement sur les théâtres d’opérations militaires, c’est une guerre de l’espionnage contre les libertés fondamentales de chacun de nous, dirigée contre tous. 

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

3 commentaires

  1. Philibert says:

    Le plus à craindre reste les robots qui pourront faire la guerre, en plus de prendre nos emplois (avec ceux de la classe moyenne notamment qui devrait disparaitre) : https://www.youtube.com/watch?v=4MDzfnLJjmE
    Et quand on pense que, déjà aux Etats-Unis, Big Brother est informé quand un salarié a eu une interdiction bancaire ou des mauvais antécédents financiers et bloque un crédit ou l’accès à certaines prestations, même quand celui-ci travaille sur la 5ème Avenue de New York, tout est fait pour que les données soient croisées et nous faire capituler.

    Et pendant ce temps, ils font la chasse aux armes parmi les licenciés : http://www.leparisien.fr/faits-divers/armes-en-circulation-en-france-un-service-central-pour-un-meilleur-controle-06-12-2016-6420285.php
    Seuls les gens de banlieue seront armés, ainsi que les gouvernements qui pourront décider ainsi de l’extermination de communautés précises..

    La question à se poser est de savoir ce que feront les dirigeants en France, que ce soit au niveau local, régional et national, lorsque ça va péter. Vont-ils se planquer ou ont-ils prévus de se ranger dans le camp des islamistes en se convertissant juste en récitant la chahada ? Ce ne sont pas les Musulmans qui se sont invités, mais eux qui les ont fait venir, depuis les loges, donc ils ont forcément de la suite dans les idées. En tout cas, les banlieusards devraient leur faire mordre la poussière, vu ce qu’en disaient les anciens parrains : « mettre une tape dans un nid de frelons ». Ils vont goûter au joie du vivre-ensemble une fois qu’ils leur auront donné les clés.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com