lgbt-UE-MPI

La nouvelle enveloppe allouée par le Parlement européen au « programme pluriannuel relatif à la promotion des droits humains et de la démocratie à travers le monde » mérite attention. Une somme d’1,332 milliard d’euros sera accordée à l’Instrument européen pour la démocratie et les droits de l’homme (IEDDH) pour la période 2014-2020. Une partie de ce budget servira à la « lutte contre l’homophobie », expression qui masque le financement d’associations du lobby homosexuel par l’argent du contribuable. C’est notamment le cas d’associations communautaires homosexuelles en Bosnie-Herzégovine qui ont ainsi été subventionnées.

Une enveloppe de 5 millions d’euros sera distribuée entre une dizaine de projets LGBTI qui seront sélectionnés d’ici la fin du premier trimestre 2014.

Cet Instrument européen pour la démocratie et les droits de l’homme (IEDDH) dépend de la Commission européenne.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Exquisiteur says:

    faire des pratiques sexuelles et des préférences affichées une catégorie officielle et constitutionnelle de classement des citoyens-sujets européens est le but de l’internationale LGBT.
    C’est comme si la Constitution francaise distinguait des citoyens français noirs , d’autres blancs ,etc en fonction de la couleur de peau, et bientôt les opinions politiques etc…

    La vie commune entre citoyens francais est donc régit par le principe de la catégorisation des pratiques sexuelles alors que l’Etat n’a aucune légitimité à s’inserer dans les fesses des citoyens mais seulement sur les conséquences des ces pratiques.

    Il s’agit d’une dérive majeure du droit francais, tout comme en son temps l’a été la tentative de la rétroactivité pénale (Sarko) et de la rétroactivité fiscale (Hollande)

    La loi censée nous protéger de l’arbitraire des caprices des gouvernants devient un instrument au service d’ambitions personnelles et électorales p

  2. Pingback: 06 Janvier 2014 | conflitmondial

  3. Visiblement, ce sous-machin qu’est l’U.E. a&a de l’argent à n’en savoir que faire. C’est surprenant, alors que dans la plupart des états-membres on doit se serrer la ceinture.
    Conclusion: au prochaines élections européennes, faire élire des représentants ayant pour mandat de dissoudre ce sous-machin.
    Il y aura ensuite à reconstruire sur des bases plus saines, prioritairement économiques.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com