La dictature mondiale des Etats-Unis d’Amérique prend des formes toujours plus brutales. Le régime d’Obama a commencé une campagne d’extermination des partis européens qui critiquent l’UE et l’Otan. Il ressort d’un article du Telegraph[1] que le directeur du Renseignement national américain, James Clapper, a été mandaté par le Congrès pour procéder à une enquête sur « une possible infiltration russe » des partis européens affichant une position critique à l’égard de l’Union européenne.

James Clapper, directeur du Renseignement national américain.
James Clapper, directeur du Renseignement national américain.

Le dossier auquel se réfère le Telegraph, intitulé « Les activités d’influence de la Russie », signale la France, les Pays-Bas, la Hongrie, l’Autriche et la Tchéquie comme étant des pays où les opérations russes auraient pour objectif de saper la cohésion européenne. 

Figure dans le collimateur du Renseignement américain le FPÖ (Freiheitliche Partei Österreichs) car plusieurs de ses députés se sont rendus en Ukraine et y ont approuvé son annexion à la Russie. Quant au Front national, il lui est reproché d’avoir contracté un prêt de 9 millions d’euros auprès des banques russes. Et comble du scandale, l’on apprend que l’UE approuveraient les attaques américaines contre la liberté d’expression et la démocratie !

Chasse aux sorcières à la McCarthy 2.0

Cela rappelle inévitablement l’époque sinistre des années cinquante du siècle passé, lorsque le sénateur Joseph McCarthy a lancé une véritable chasse aux sorcières qui ne faisait finalement que s’apparenter à des pratiques communistes. Cette ère était imprégnée de dénonciations, d’établissement de listes noires et de « procès en sorcellerie ». En ce temps-là, on se limitait au territoire américain, alors qu’aujourd’hui il s’agit d’une campagne contre les partis européens qui critiquent la guerre économique menée par les Etats-Unis aux dépens de l’Europe ainsi que la machine de guerre de l’Otan, ou qui peuvent tout simplement percevoir la Russie comme un partenaire amical ou neutre.

L’arme des sanctions menace les partis

Dans l’hypothèse où les enquêteurs parviendraient à établir le bien-fondé des soupçons, cela pourrait signifier la ruine des partis concernés et de leurs représentants. Sur un modèle bien connu, les Etats-Unis pourraient geler les actifs, faire du chantage aux banques, bloquer toute transaction (notamment, paiements par cartes bancaires[2]) et poursuivre pénalement chaque individu selon le droit américain. La palette de la répression est grande.

Dans la nouvelle guerre froide, « la guerre hybride », celle de l’information, Américains et Britanniques vont désormais devoir compter avec la ténacité de l’ours russe. 

Source : https://www.unzensuriert.at / 22 janvier 2016

[1] http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/russia/12103602/America-to-investigate-Russian-meddling-in-EU.html
Edition hebdomadaire du Daily Telegraph. Ce dernier est le quotidien grand format de loin le plus vendu outre-Manche. Il appartient au groupe de presse des frères Barclay depuis 1994. Les liens personnels entre l’équipe éditoriale du journal et la haute hiérarchie du parti conservateur (Tory), combinés à l’influence du quotidien auprès des militants conservateurs, font que le journal est souvent appelé le Torygraph.

[2] Les Etats-Unis ont, jusqu’à présent, le monopole du système international de paiement des cartes bancaires (Swift). Qui est sur le point d’être concurrencé par le système chinois, le CIPS.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

8 commentaires

  1. Qui porte atteinte à la souveraineté de mon ou d’un pays, ne saurait être un réel ami.
    Il appartient aux peuples d’exiger de leurs gouvernants qu’ils s’abstiennent de toute ingérence.
    Un monde idéal serait celui qui permet, à tout peuple, de s’épanouir librement à partir de ses racines. La conviction d’être respecté permettrait le développement de saines relations entre les peuples. Cela implique que les nouveaux venus dans un pays, s’assimilent à sa culture, sans chercher à imposer celle de son pays d’origine … (transrealisme.org)
    Il va, sans dire, que cette utopie s’oppose, non seulement à celle de la tendance multiculturaliste mondialiste uni-formiste dominante actuelle, mais qu’elle est, aussi, plus réalisable du fait qu’elle correspond au besoin de respect et de liberté, qu’éprouve tout Homme et toute Nation.

    • michelb says:

      la non ingérence entre pays est dans le droit international.

      l’ingérence à l’intérieur (ex: espionnage) est difficilement réglementée.

      Mais il est légitime qu’aucun étranger ne vienne perturber l’intérieur d’une maison. chacun chez soi, dans le même pays.

  2. michelb says:

    les usa de moins en moins complexés

  3. durendal says:

    En agissant ainsi, les USA vont se faire de plus en plus d’ennemis et cela favorisera la Russie et la Chine.
    A croire que les USA sont dirigés par des ânes.

    • J’ai la même pensée que la vôtre.
      L’hégémonie américaine commence à se voir et à gêner les 28 peuples d’Europe. La dictature est passee7de l’est à l’ouest.
      Cependant il est étonnant que le FN qui a supposément obtenu un emprunt de la Russie soit dans le colimateur. Ce parti leurre n’est pas pour une sortie ni de l’UE ni de l’euro ni de l’OTAN

      • Bidolot says:

        Ils mentionnent le FN pour ne pas faire de publicité au véritable parti de résistance qu’est l’UPR

        • Ah vous m’en direz tant. Merci
          En effet ça saute aux yeux. Ce média n’est pas « sans concession comme il l’annonce

  4. Christophe says:

    Le seul parti politique en France vraiment dangereux pour ces fous est bien l’UPR, car son discours est censé, clair et apaisé.

    Pourquoi la focale est toujours dirigée vers le FN dès qu’on parle d’indépendance ? Parce que l’autre partie de leurs idées est fangeuse et discrédite la souveraineté nationale par association.

    La guerre de l’info est à tout les étages, même ici 😉

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com