La dictature mondiale des Etats-Unis d’Amérique prend des formes toujours plus brutales. Le régime d’Obama a commencé une campagne d’extermination des partis européens qui critiquent l’UE et l’Otan. Il ressort d’un article du Telegraph[1] que le directeur du Renseignement national américain, James Clapper, a été mandaté par le Congrès pour procéder à une enquête sur « une possible infiltration russe » des partis européens affichant une position critique à l’égard de l’Union européenne.

James Clapper, directeur du Renseignement national américain.
James Clapper, directeur du Renseignement national américain.

Le dossier auquel se réfère le Telegraph, intitulé « Les activités d’influence de la Russie », signale la France, les Pays-Bas, la Hongrie, l’Autriche et la Tchéquie comme étant des pays où les opérations russes auraient pour objectif de saper la cohésion européenne. 

Figure dans le collimateur du Renseignement américain le FPÖ (Freiheitliche Partei Österreichs) car plusieurs de ses députés se sont rendus en Ukraine et y ont approuvé son annexion à la Russie. Quant au Front national, il lui est reproché d’avoir contracté un prêt de 9 millions d’euros auprès des banques russes. Et comble du scandale, l’on apprend que l’UE approuveraient les attaques américaines contre la liberté d’expression et la démocratie !

Chasse aux sorcières à la McCarthy 2.0

Cela rappelle inévitablement l’époque sinistre des années cinquante du siècle passé, lorsque le sénateur Joseph McCarthy a lancé une véritable chasse aux sorcières qui ne faisait finalement que s’apparenter à des pratiques communistes. Cette ère était imprégnée de dénonciations, d’établissement de listes noires et de « procès en sorcellerie ». En ce temps-là, on se limitait au territoire américain, alors qu’aujourd’hui il s’agit d’une campagne contre les partis européens qui critiquent la guerre économique menée par les Etats-Unis aux dépens de l’Europe ainsi que la machine de guerre de l’Otan, ou qui peuvent tout simplement percevoir la Russie comme un partenaire amical ou neutre.

L’arme des sanctions menace les partis

Dans l’hypothèse où les enquêteurs parviendraient à établir le bien-fondé des soupçons, cela pourrait signifier la ruine des partis concernés et de leurs représentants. Sur un modèle bien connu, les Etats-Unis pourraient geler les actifs, faire du chantage aux banques, bloquer toute transaction (notamment, paiements par cartes bancaires[2]) et poursuivre pénalement chaque individu selon le droit américain. La palette de la répression est grande.

Dans la nouvelle guerre froide, « la guerre hybride », celle de l’information, Américains et Britanniques vont désormais devoir compter avec la ténacité de l’ours russe. 

Source : https://www.unzensuriert.at / 22 janvier 2016

[1] http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/russia/12103602/America-to-investigate-Russian-meddling-in-EU.html
Edition hebdomadaire du Daily Telegraph. Ce dernier est le quotidien grand format de loin le plus vendu outre-Manche. Il appartient au groupe de presse des frères Barclay depuis 1994. Les liens personnels entre l’équipe éditoriale du journal et la haute hiérarchie du parti conservateur (Tory), combinés à l’influence du quotidien auprès des militants conservateurs, font que le journal est souvent appelé le Torygraph.

[2] Les Etats-Unis ont, jusqu’à présent, le monopole du système international de paiement des cartes bancaires (Swift). Qui est sur le point d’être concurrencé par le système chinois, le CIPS.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

54 % 18 490 € manquants

Il nous manque 18 490 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :