Nous avions naguère souligné l’ambiguïté du représentant du Saint Siège à l’ONU, Mgr Auza qui, tout en défendant la doctrine traditionnelle de l’Eglise, avait donné son accord le 22 juin dernier aux textes de propositions afférents à la Conférence sur le Développement durable ; ceux-ci incluaient la « reproductive health », la santé reproductrice qui implique la reconnaissance de l’avortement et fait la promotion de l’homosexualité. Tout était donc à craindre. Que s’est-il passé ensuite ?

D’une certaine manière, il est possible de dire que rien ne s’est passé dans la mesure où les énoncés concernant les questions sociétales n’ont pas évolué depuis 1990 ; notamment en ce qui concerne les questions de l’avortement et de l’homosexualité. Les « droits » des LGBT n’ont pas été évoqués et le mot de « genre » a été écarté ; la question de l’IVG reste toujours laissée à l’appréciation des différents membres de l’ONU. Le document préparatoire de juin s’est trouvé littéralement expurgé de toute référence à l’homosexualité au grand dam du lobby gay. Pour le reste, 17 nouvelles mesures applicables à tous les pays ont fait consensus dans le cadre du « développement durable » et n’ont pas été l’objet de la moindre polémique. .

Il faut saluer l’action des modérateurs en l’occurrence l’ambassadeur du Kenya et de  l’Irlande qui ont été obligés de manœuvrer durant 48 heures dans une ambiance fiévreuse et sont parvenus obtenir un accord vendredi de la semaine dernière. Le tout aboutissant à un texte devant être adopté en septembre prochain par l’ensemble des chefs d’Etat lors de la prochaine Assemblée générale. Ce document a mis…trois ans à être élaboré et fait 30 pages…En principe il s’applique pour une durée de cinq ans.

L’ambassadeur du Kenya, M. Kamau, bien qu’agnostique, a raconté que le Pape l’avait soutenu lors des discussions préparatoires.  Bien sûr l’ambiance avait été très chaude quand certains pays se sont plaint que LGBT n’était pas inclus dans les accords. Notons aussi que l’ambassadeur du Nigeria Usman Sarki, est une fois de plus monté au créneau. Nous avons salué son action dans l’ensemble des articles concernant l’ONU et publiés par Médias Presse Infos¨.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com