ARCHIWALNE ZBIGNIEW SIEMI?TKOWSKI

L’arrêt de la Cours Européenne des Droits de l’Homme qui sanctionne la Pologne pour avoir accueilli sur son territoire une prison clandestine de la CIA, est entré mardi en vigueur. 

La Cour européenne des droits de l’homme maintient sa condamnation de la Pologne concernant les tortures perpétrées dans une prison clandestine aménagée par la CIA sur le territoire polonais:

Il s’agit de la confirmation de l’arrêt selon lequel les autorités polonaises ont été reconnues coupables de violation de la Convention européenne des droits de l’homme.

La requête en révision polonaise a donc été rejetée!

Varsovie est ainsi condamné à verser une compensation à deux anciens détenus de la prison clandestine de la CIA et à mener à bien l’enquête censée identifier les officiels polonais coupables de l’apparition de ce centre pénitencier.

L’implantation ce centre américain en Pologne fait l’objet d’une enquête menée par le ministère public du pays depuis 2008. Il s’agit d’une prison dans laquelle des agents de la CIA ont torturé des personnes soupçonnées de terrorisme afin d’obtenir leurs aveux. Un responsable officiel est déjà mis en examen. Selon les médias, il s’agit de l’ex-chef du renseignement polonais Zbigniew Siemiatkowski.

Début décembre, l’ancien président polonais Aleksander Kwasniewski a  officiellement reconnu que dans les années 2000, la base militaire de Stariye Keikuty abritait une prison clandestine utilisée par la CIA pour torturer des personnes soupçonnées de terrorisme. M. Kwasniewski affirme pourtant que les autorités polonaises ne savaient rien des mauvais traitements infligés aux prisonniers. (Source)

Le chef du renseignement polonais qui sert ici de fusible, à qui obéissat-il en réalité ? (Photo ci-dessus: Aleksander Kwasniewski ).
Étrange que le gouvernement polonais ait pu ignorer la façon dont les USA traitaient leurs prisonniers de guerre saisis en Afghanistan, alors que c’était de notoriété publique. 
Pour rappel, l’existence de ce camp de prisonniers était nié par les USA comme par la Pologne jusqu’à ce que l’ancien président de Pologne en 2008 en reconnaisse officiellement l’existence. Ces gens-là mentent en permanence!
Les Américains n’ont jamais attribué le statut de militaires à leurs prisonniers, ce qui leur permettaient de passer au-dessus des lois de la guerre dont ils sont signataires: la Convention de Genève. 
Qualifier de terroristes (et non de soldats) des hommes qui se battaient contre l’armée américaine, dans un pays étranger agressé par l’armée américaine, avouons que c’est assez cocasse… Mais même dans ce cas-là la torture n’est pas autorisée par la convention des droits de l’homme. Et c’est seulement à cet échelon et non à celui de la Convention de Genève, bafouée de partout, que la Pologne est poursuivie dans cette affaire.
 
Résumons: l’armée américaine déclare la guerre à l’Afghanistan mais qualifie ceux qui lui résistent de terroristes, leur refusant le statut de militaires. Mais les USA n’ont pas emprisonné lesdits « terroristes » sur leur sol, non, ils ont préféré aller les torturer en Europe… En Afghanistan comme en Pologne, en Ukraine ou ailleurs, les Américains quittent leur territoire, franchissent des mers et des océans pour imposer leurs loi par le fer et le sang.
 
Avec l’Ukraine, la Pologne continue de se comporter en colonie américaine. C’est à ces sortes de signes qu’on mesure le degré d’indépendance de l’Union Européenne inféodée, par le traité de l’OTAN, aux USA!

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Pourquoi Emélie Dufresne ne va pas leurs dire en face que la torture est intérdite ?

  2. Faustine says:

    Après avoir servi de serpillière aux Allemands, puis aux Russes, les polonais se complaisent maintenant à être le paillasson des Américains.
    C’est à n’y rien comprendre… ou alors c’est un peuple de masochistes… avec bien sûr des tendances « sado », puisque ça va avec !
    Ceci expliquerait la présence de ces camps de torture chez eux… et leur actuel empressement à vouloir relancer une guerre avec les Russes, tout en léchant les bottes des Américains.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com