L’archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois, s’est montré à l’image de la pensée unique :

« La majeure partie de nos concitoyens ont vécu cette situation comme un appel à redécouvrir un certain nombre de valeurs fondamentales de notre République comme la liberté de religion ou la liberté d’opinion. »

Ah bon ? Pourtant, cette République n’a rien de vertueuse. Elle est à l’image de son hymne, un chant de voyous assoiffés de sang qui perpétrèrent les pires massacres – 300.000 morts en Vendée – à côté desquels les islamistes semblent bien inoffensifs :

C’est la Marseillaise qui accompagna l’extermination de la Vendée, véritable génocide orchestré par les dirigeants révolutionnaires parisiens.

C’est au rythme de ce chant que des femmes furent grillées vives afin que les révolutionnaires en récupèrent la graisse.

C’est aux cris de la Marseillaise que des centaines de personnes furent enfermées dans des cales et noyées dans la Loire, que les prêtres et religieuses furent déportés et exterminés.

C’est accompagnés de ce chant inique que les « républicains » assassinèrent des centaines de milliers de personnes, que la République naissante assouvit dans le sang sa haine de la monarchie et de la religion catholique.

C’est cette même république antichrétienne et contre-nature qui aujourd’hui pervertit nos enfants, veut en faire des travestis déracinés manipulables à souhait, les hochets des loges de ces « vénérables frères » qui travaillent à l’établissement du nouvel ordre mondial.

N’en déplaise à Mgr Vingt-Trois, de telles horreurs ne sont pas la résultante de la liberté de religion ou de la liberté d’opinion…Liberté d’opinion vous dites, pour ceux qui ne voulaient pas de la dénaturation du mariage par la loi Taubira – et que vous avez si peu soutenus – et qui furent réprimés dans la violence ?

Voilà les « valeurs » de 1789 dont se targue M. Valls ! Voilà les fondements historiques de la république née de l’antichristianisme que Mgr André Vingt-Trois ferait bien de se remémorer. Qu’une république comme mode de gouvernement soit une solution acceptable est une chose, mais que cette république issue de 1789, monstre de terrorisme et de sang nous soit montré comme modèle, voilà sans doute la raison majeure d’une France qui se cherche pour avoir perdu son âme.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. Et combien de massacres, d’exécutions, de tortures au nom de la chrétienté ? Combien de civilisations conquises, exterminées et effacées ? Combien de guerres religieuses à l’intérieur même du christianisme ?

    Vous voulez aller faire un tour en Russie, au Texas, en Afrique, au Moyen-Orient pour voir de vos yeux ce qui se passe quand on dissimule le suprémacisme et la bigoterie sous la morale ?

    C’est l’absence de liberté de religion qui a causé aussi bien la Saint-Barthelemy et les massacres de chrétiens orientaux, bon sang !

    Quand aux voyous assoiffés de sang, il est bien plus question de répandre leur sang impur – par opposition au sang pur de la noblesse – dans leurs sillons, en combattant pour la liberté de leur patrie et de leurs familles.

    • Urgent de sortir des manuels d’histoire du XIXème siècle, et de vous documenter dans des ouvrages un peu sérieux.
      Vous accumulez les anachronismes, « Rem »!

    • Xavier Celtillos says:

      Soyez un peu plus explicite pour être crédible : civilisations exterminées et effacées, lesquelles ?

      Vous pensez aux Mayas, aux Incas, qui pratiquaient les sacrifices humains ?

      Allez voir Apocalypto, et vous me direz si vous auriez souhaité vivre dans ce que notre monde de déjenté appelle « civilisation » !

  2. Bourgeois says:

    Être libre, ça veut dire quoi ?
    Que l’on peut faire ce qu’on veut ? sans pouvoir présenter aucun critère de qualité ? Tout se vaut ?
    La liberté de religion est-ce le droit de choisir entre des religions qui se valent, celle que l’on préfère ?
    La liberté d’opinion est-ce le droit de penser n’importe quoi ?
    Je pense que non, pour moi, ces libertés là sont mensongères.
    On a le droit d’avoir une religion; mais une seule mène au salut : Celle qui dit « prenez votre croix et suivez moi ainsi ». C’est la religion de l’amour vrai, celui dont le Christ nous a aimés.
    La seule voie de salut c’est de suivre le chemin de l’amour vrai, qui permet la vie en abondance. Ce n’est plus alors un droit; c’est un devoir que de s’y atteler.
    Les autres religions sont soit des dérives du christianisme originel, soit des attentes du christianisme.
    Le Christianisme n’est pas forcément ce que l’Église en a fait; mais assurément ce que Jésus a voulu et fait.
    Toute opinion différente est possible; mais contraire à la Vérité.
    Hors de Jésus, pas de salut, ni pour chacun, ni pour le monde.
    Alors, Monseigneur Vint-Trois, de quelles libertés parlez-vous ? Celles qui sont issues de la Révolution des Lumières ou celles issues du maître de l’Amour ? Choisissez votre camp une bonne fois; car les deux voies divergent radicalement.
    C’est la grande victoire de la franc-maçonnerie que d’avoir amené son plus farouche adversaire (Léon XIII) à décréter le « ralliement » à la République maçonnique, sous la conduite du F… le cardinal Rampolla, son secrétaire d’état.
    Depuis la France s’enlise dans son bourbier d’anti-catholicisme. On appelle cela la « Laïcité ».
    Oui Monseigneur Vingt-Trois a eu raison de faire sonner le glas à Notre Dame de Paris; car la France catholique est morte asphyxiée par la liberté maçonnique. Ce dimanche, la Fille ainée de l’Église a parachevé son apostasie.
    La France repose maintenant uniquement sur la Miséricorde de son Roi éternel, le Christ.
    La purification qui permettra notre renaissance s’impose maintenant. Le vin est tiré, il faut le boire, jusqu’à la lie.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com