déradicalisation

Julien Revial, un ex-employé de la Maison de la prévention et de la famille pilotée par la militante Sonia Imloul  avec l’appui du ministère de l’Intérieur, publie un livre intitulé Cellule de déradicalisation, aux éditions Michalon.

De quoi apprendre qu’entre les discours de propagande repris par les médias et la réalité, la marge est grande.

Cette structure ouverte en Seine-Saint-Denis devait offrir un soutien aux familles dont les enfants sont partis faire le djihad et participer à la déradicalisation de jeunes islamistes.

« Un mois après notre emménagement, nous avions déjà reçu cinq organes de presse et seulement deux familles », raconte Julien Revial.

Sonia Imloul affirmait aux journalistes que sept employés avaient été embauchés par la Maison de la prévention, pour fonctionner « presque 24 heures sur 24 » et assurer le suivi d’une trentaine de familles. La réalité ? « Nous avons mené au total trois démarches de prévention de la radicalisation », explique Julien Revial.  « [Nos effectifs] n’ont jamais dépassé cinq ou six personnes en nous comptant, Sonia et moi, ainsi que notre unique psychologue stagiaire. »

En 2015, les subventions publiques ne sont pas renouvelées. La Maison de la prévention fait aujourd’hui l’objet d’une enquête judiciaire. Mais le ministère de l’Intérieur reste très discret sur le sujet, car « pour eux, nous étions un laboratoire médiatique bien utile », raconte Julien Revial.

En Belgique, les personnes employées pour s’occuper de déradicalisation ne sont pas non plus submergées par le travail. Un séquence diffusée aujourd’hui par la télévision belge montre une antenne verviétoise où travaillent deux femmes à temps plein. En huit mois, elles ont géré 15 dossiers, soit une moyenne d’un dossier par mois par employée. Elles ne risquent pas le burn-out !

 


Mise en place d’une cellule d’accompagnement des radicalisés à Verviers

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. peulet says:

    Encore une utopie socialiste …. Existe t il un organisme de déradicalisation antisocialiste afin de ramener la gauche dans le droit chemin de la raison ? Non , impossible , on ne fait pas d’un âne un cheval de course !!!!

  2. pauledesbaux says:

    le seule traitement psy de DERADICALISATION VALABLE est le large en plein désert (ils sont nombreux) de ces radicaux libres de tuer, s’ils en revenaient ils n’auraient plus envie de se radicaliser arretons de dépenser notre fric pour des bons à rien qu’à tuer son prochain, quand ces types s’en vont faire le djihad, leur confisquer leur compte en banque pour nous rembourser d’une petite partie de ce qu’ils nous pris, brûler leurs papiers français, et surtout surtout s’ils reviennent de leur club med faire ce que je dis plus haut par ST MICHEL FAITES LES SAUTER SANS PARACHUTES

  3. La marque du mondialisme se fait au grand jour, la gauche cache la vérité sur toutes ces actions, qui ne servent à rien. Nous ne connaîtrons jamais la vraie vérité sur toutes ces magouilles politiciennes. L’islam salafiste s’installe en toute tranquillité avec l’aval qu’est le silence de leurs frères, soit disant modérés. Nous nous enfonçons de plus en plus dans un mélimélo inextricable. La France est au bord du gouffre dans tous les domaines.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com