Julien Revial, un ex-employé de la Maison de la prévention et de la famille pilotée par la militante Sonia Imloul  avec l’appui du ministère de l’Intérieur, publie un livre intitulé Cellule de déradicalisation, aux éditions Michalon.

De quoi apprendre qu’entre les discours de propagande repris par les médias et la réalité, la marge est grande.

Cette structure ouverte en Seine-Saint-Denis devait offrir un soutien aux familles dont les enfants sont partis faire le djihad et participer à la déradicalisation de jeunes islamistes.

« Un mois après notre emménagement, nous avions déjà reçu cinq organes de presse et seulement deux familles », raconte Julien Revial.

Sonia Imloul affirmait aux journalistes que sept employés avaient été embauchés par la Maison de la prévention, pour fonctionner « presque 24 heures sur 24 » et assurer le suivi d’une trentaine de familles. La réalité ? « Nous avons mené au total trois démarches de prévention de la radicalisation », explique Julien Revial.  « [Nos effectifs] n’ont jamais dépassé cinq ou six personnes en nous comptant, Sonia et moi, ainsi que notre unique psychologue stagiaire. »

En 2015, les subventions publiques ne sont pas renouvelées. La Maison de la prévention fait aujourd’hui l’objet d’une enquête judiciaire. Mais le ministère de l’Intérieur reste très discret sur le sujet, car « pour eux, nous étions un laboratoire médiatique bien utile », raconte Julien Revial.

En Belgique, les personnes employées pour s’occuper de déradicalisation ne sont pas non plus submergées par le travail. Un séquence diffusée aujourd’hui par la télévision belge montre une antenne verviétoise où travaillent deux femmes à temps plein. En huit mois, elles ont géré 15 dossiers, soit une moyenne d’un dossier par mois par employée. Elles ne risquent pas le burn-out !

 

Mise en place d’une cellule d’accompagnement des radicalisés à Verviers

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :