MPI avait publié la lettre de 7 doyens du district de France de la FSSPX, signée également par les supérieurs de trois communautés religieuses amies présentes en France. Ces doyens, sans jamais attaquer leurs supérieurs, venaient mettre court à toute ambigüité sur les mariages célébrés dans la FSSPX. En effet, un trouble avait été jeté par Mgr Fellay, sans même qu’il s’en rende compte sans doute. Il avait adressé des remerciements « profonds » et sans nuances au Saint Siège pour sa lettre émanant de la commission Ecclesia Dei, proposant une solution pour mettre fin au trouble que les fidèles pouvaient avoir quant à la validité de leur mariage.

Remercier sans nuance ni sans rappeler la validité de nos mariages hier, aujourd’hui et demain ; se précipiter dans les solutions pratiques proposées par Rome, sans même analyser les problèmes graves sous-jacent : c’était accepter implicitement qu’un trouble pouvait exister.

Mais la Maison Générale demeura sourde aux réactions et questions des prêtres de la FSSPX, le siège du District de France se refusa d’intervenir, d’où l’intervention en ultime recours de ces sept doyens, pour nous apporter une magnifique défense de nos mariages. Si M. l’abbé Bouchacourt avait eu le courage d’assumer un tel texte (les signataires lui en firent prendre connaissance 48 heures avant qu’il ne soit lu aux fidèles), le District de France serait aujourd’hui plus fort que jamais.

Mais la pagaille y est omniprésente, surtout depuis ce mercredi 10 mai au soir, où furent publiées les sanctions portées contre les signataires. Il revint en effet à M. l’abbé Bouchacourt, supérieur du district de France (ou plutôt, courroie de transmission de Menzingen ?), d’exécuter les basses besognes :

« En accord avec Monseigneur Fellay, il m’a fallu prendre de difficiles décisions envers les confrères qui ont signé le document incriminé. Monsieur l’abbé de La Rocque est relevé de sa charge de « curé » de Saint-Nicolas du Chardonnet et les sept signataires eux-mêmes relevés de leur charge de doyen. Monseigneur Fellay a nommé Monsieur l’abbé Vassal en remplacement de Monsieur l’abbé de La Rocque. Quant aux nouveaux doyens, ils seront nommés au 15 août prochain. »

Pourtant, cette lettre adressée aux fidèles est une analyse rigoureuse sur le fond d’un problème, celui des mariages célébrés dans la FSSPX. A aucun moment, il ne contient une attaque contre les autorités de la FSSPX. Le problème est donc bien le fond de ce texte, dont la justesse et la rigueur met mécaniquement en relief les reniements et les contradictions de la position de la Maison Générale.

C’est aussi pour cette raison que l’abbé Christian Bouchacourt refuse de considérer les arguments du texte :

« Le modum employé étant inacceptable, parce que subversif, il a entraîné mon refus de considérer le contenu du document. »

Subversif ? N’est-ce pas le silence des autorités de la FSSPX qui serait gravement subversif ? Silence avant, pendant et après le Synode sur la famille ; silence sur l’instauration d’un « divorce catholique » lors de la réforme des procédures de nullité de mariage ; silence sur Amoris Laetitia ; silence sur la réhabilitation de Luther et l’accueil solennel de sa statue au Vatican, le 13 octobre dernier. Ce jour-là, toujours au Vatican, « on » marchandait dans la salle d’à côté une éventuelle prélature pour la FSSPX ; « on » se pourfendait même d’un communiqué béat à ce sujet, sans dénoncer nullement ni faire allusion aucune au terrible scandale dont était sali ce jour anniversaire des apparitions de Fatima.

La subversion vient de cette ligne libérale imposée depuis 2011 par Mgr Fellay, ligne qui l’emmène dans tous les reniements entrainant la FSSPX sous le joug des autorités conciliaires qui, quant à elles, n’ont changées en rien, c’est le moins que l’on puisse dire ! Mgr Fellay réalise tout simplement ce que lui même a auparavant qualifié tant de fois d’« opération suicide ».

A Rome on se réjouit. Guido Pozzo, Secrétaire de la Commission Pontificale Ecclesia Dei vient de déclarer :

« La réconciliation se fera lorsque Mgr Fellay adhérera formellement à la déclaration doctrinale que lui a présenté le Saint-Siège. C’est aussi la condition nécessaire pour procéder à la régularisation institutionnelle, avec la création d’une prélature personnelle. J’ai noté que l’esprit est constructif, et non à la controverse. Les différents points de vue ou opinions que nous avons sur certaines questions ne doivent pas nécessairement conduire à la division, mais à un enrichissement mutuel. J’ai compris qu’il est prioritaire pour eux de surmonter cette fracture avec le Saint Siège. Pour eux, c’est une priorité par rapport à d’autres préoccupations. »

Affaire à suivre, donc. Le prochain épisode se déroulera sans doute dimanche prochain à Saint-Nicolas-du-Chardonnet même, tandis que M. l’abbé Bouchacourt présentera le nouveau « curé » à la messe de 10h30, M. l’abbé de La Rocque ayant pour sa part été prié de quitter les lieux pour le samedi 13 mai au plus tard.

Christian LASSALE

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

181 commentaires

  1. Rufus says:

    Monsieur,

    Vous êtes à nouveau fielleux et c’est regrettable.
    Pourquoi parler de purge ? Il s’agit de mesures disciplinaires, prises contre des manquements à la discipline. Juste application du principe d’autorité que vous semblez ne pas distinguer.
    Vous devriez, par charité et par intelligence, faire preuve d’un peu de retenue, de calme et de bon sens. Et laisser le clergé débrouiller des affaires qui lui sont propres : les fidèles n’ont pas à se mêler de la discipline écllésiastique, ne vous en déplaise.
    Il est évident que les prêtres en question ont agi sans bien mesurer la portée de leur acte : il est évident aussi que les plus honnêtes d’entre eux (et je pense qu’ils le sont pour la plupart) doivent regretter leur acte et les conséquences qui en découlent.
    Je pense aussi qu’ils doivent bien regretter l’huile que vous jetez sur le feu par vos propos inutilement agressifs et provocateurs : le (encore) de votre titre étant assez misérable : des sanctions « encore » contre des fauteurs de trouble « encore ».
    Posez-vous quelques questions : qui est responsable du scandale public ? qui a pris les fidèles à témoin ? qui s’est élevé contre l’autorité ? qui n’a pas attendu le directoire sur la question pour en débattre ? qui a agi dans l’ombre et dans le secret pour exposer un coup concerté ?
    Et vous comprendrez, je l’espère, que la réaction du supérieur de district ne pouvait pas être autre.
    Cessons de nous disputer.

    • Philibert says:

      C’est quoi ton nom à toi encore ? Combien vous êtes de trolls ici ???

      L’ article de M. Lassalle est parfaitement clair et vous êtes encore un saboteur.

      • Rufus says:

        On se tutoie ?
        On s’insulte ?

        Un peu de charité monsieur, s’il vous plait.
        Merci.

        • Tiphaine says:

          Bonjour Rufus ! Excusez-les, la fougue de la jeunesse… Je reviens près de vous, vous voulez bien ? Vous avez besoin de quelqu’un pour dissiper vos rêves, chasser vos illusions et surtout vous rappeler, comme un autre le faisait dans d’autres colonnes, que les prêtres qui ont réagi sont posés, équilibrés, dignes de confiance ; la fsspx pour cette raison, leur avait donné des responsabilités. Il les ont assumées avec fidélité, charité, esprit de foi et grandeur. Ils ont mis en pratique, dans le poste qui leur était confié, ce qu’ils ont reçu au sein de la fsspx : une intransigeance face à l’erreur, à l’exemple de leur fondateur Mgr Lefebvre. Aimer la vérité et aimer la transmettre pour le salut des âmes. On voulait l’enchaîner, ils ont brisé les sceaux. Soyez sûrs que ces prêtres n’ont pas agi à l’aveuglette, d’une manière inconsidérée : il s’agissait de mettre au grand jour que, non, la fsspx ne veut pas se rallier à la Rome conciliaire, car elle veut garder la liberté de dénoncer l’esprit et les erreurs libérales de Vatican II.
          Nous avons de bons souvenirs de nos abbés, le bon abbé Camper, habituellement si réservé ! Un prêtre prudent et calme. L’excellent abbé Aldalur, apôtre du Christ-Roi. L’abbé de la Rocque, théologien choisi par ses pairs pour représenter la fsspx à Rome, aussi à l’aise avec les pauvres et les petits qu’avec les grands. L’abbé Legrand, ancien supérieur de district, dommage qu’il ne le soit plus ! L’abbé France, apprécié par tous à Nantes, le plus grand prieuré de… France. L’abbé Beauvais, ancien curé de St Nicolas, le militant infatigable. L’abbé Gaudray, qui lui aussi sait se montrer si proche des gens. Le bon Père Placide, qui porte bien son nom… et des dizaines et dizaines d’autres … qui se lèveront !
          MERCI LES ABBES !

          • garantez says:

            Ils sont surtout ORGUEILLEUX !

            • Marie says:

              tiens, j’ignorais que le mot « vérité » se traduit désormais par « orgueil », mais c’est pas grave, on en apprend tous les jours.

              • salutis says:

                Quand vous saurez que ces personnes ont voulu « s’exprimer » sur le sujet , avant que les Supérieurs ne fassent paraître des documents explicatifs à ce sujet, ce qu’ils savaient fort bien, vous vous demanderez peut-être où était la nécessité d’une telle précipitation …

                • Tiphaine says:

                  C’est très simple Salutis : le problème est plus large ; c’est tout un esprit qu’il fallait contrer : la volonté d’obtenir une reconnaissance canonique de la Rome conciliaire à tout prix. Et ce texte de Rome n’est qu’une pierre de l’édifice qui se construit tout doucement. Reconnaissance par Rome = silence de la fsspx sur les erreurs conciliaires.
                  Menzingen a refusé le contenu, pas les circonstances…, car ce contenu remet les autorités romaines en place, en réaffirmant fermement l’existence de l’état de nécessité.

                • pamino says:

                  Il fallait prévenir un fait presque accompli !

              • garantez says:

                C’est ce que disent les orgueilleux, en général !
                ha ha !

              • garantez says:

                @Marie :
                c’est ce que disent les orgueilleux, en général ! ha ha !

          • maibiensur says:

            le bon Père Placide … renseignez-vous

            certains souffrent beaucoup de son gouvernement, ça le distrait peut-être de ses difficultés en interne !

            • Tiphaine says:

              Vous critiquez son gouvernement ? Faites gaffes ! Les chiennes de garde qui ont parlé plus haut vont vous traiter d’orgueilleux !
              Vous savez, dans son gouvernement, rien ne va contre la foi ou la charité. Par contre à Menzingen, on met la foi en danger.

              • Christiane Lapôtre says:

                Monsieur Christian Lassale est parfaitement clair. La vérité c’est que Mgr Fellay est entrain de détruire l’oeuvre de Mgr Lefesvre et, ce faisant, il met la foi en danger. Mgr Lefesvre disait clairement et sans faux semblant que Rome était aux mains des francs-maçons et qu’il ne fallait, sous aucun prétexte s’approcher d’eux, que c’était peine perdue de prétendre les changer; ils risquaient de nous contaminer. Si Mgr Fellay persiste, il sera responsable d’une scission au sein de la Fraternité. Que fait-il à FATIMA avec le Pape quand ce denier ne parle ni de la Russie, ni du communisme, ni des méfaits de la maçonnerie, ni de la dévotion des premiers samedis du mois, ni de pénitence, ni de sacrifices …….. mais se contente de faire de la figuration. L’Eglise est en grand danger mais nous n’avons pas l’impression que Mgr Fellay comprenne que la foi est menacée.

            • pamino says:

              Dans mon expérience directe, le P. Placide est un homme aux allures de grand seigneur.

            • Serviteur says:

              C’est sûr que le gouvernement d’un prieur est le critère pour démontrer son absence de sens de la hiérarchie…

    • patate says:

      vous laissez les clercs se débrouillaient entre eux mais vous mettez votre grain de sel…de laïc je présume!
      oui on peut parler de purge c’est le terme qui convient
      expliquez moi quand même comment l’abbé BOUCHACOURT n’était pas au courant de cette « fronde » comme de ces positions qu’il feint de découvrir maintenant.Mais est-ce que les oreilles de Mentzingen reçoivent justement ces plaintes? Les écoute t-elle? Pour faire court a t’on ce droit d’exprimer une contradiction? Ou alors est-ce la politique de Mentzingen qui étouffe toute discussion au point que – à la manière des soviétiques – le seul moyen d’interpeller le Chef reste ces moyens dits subversifs?
      Comprenez qu’on ne veut pas de cet accord, car il est dangereux et très certainement mortifère.

      • soleilcouchant says:

        un peu facile le coup des « soviétiques » ! vous parlez comme Mélenchon, comme les anarchistes qui qualifient toute autorité d’abusive.

      • pamino says:

        Pour ce ‹ Mentzingen › répété ad nauseam, lire ‹ Menzingen › et prononcer à l’allemande, donc ‹ Mentzingen ›.

    • Rémi de Völn says:

      Rufus = troll inculte

      • Rufus says:

        Excellent.
        Merci.

        • Tiphaine says:

          Arrêtez donc ces qualificatifs ridicules à l’encontre de notre Rufus ! Il nous permet de réagir et de faire progresser la vérité, remerciez-le !
          Vous voyez, cela me permet de dire encore une fois : courage à tous les prêtres du district de France, nous sommes avec vous !
          Courage à tous le Pères !
          Courage à tous les fidèles qui ne veulent pas mettre leur foi en danger !

    • Charette says:

      Déjà dans le titre il y a un sophisme !..
      Car , il y a pas de curé à la FSSPX pour commencer …

    • On y va says:

      Rufus , vous méritez de faire un rapport , comme il est trop chaud faites une commission …
      Celle – ci étant trop brûlante , créez un comité de « Sages » qui en étudiera les conclusions …!
      Qui bien évidemment finira à la poubelle !!!
      Trop dérangeant pour les seconds couteaux dont vous êtes !

    • Maxime Labole says:

      « des affaires qui lui sont propres : les fidèles n’ont pas à se mêler de la discipline écllésiastique »
      Ah bon, le mariage ne concerne pas les fidèles. Quand Mgr Fellay dit merci à Rome pour un texte qui confirme implicitement que les mariages de la FSSPX sont invalides cela ne concerne pas les fidèles ?

      Rassurez-vous, les doyens assument leur acte et aucun n’a exprimé le moindre regrets, bien au contraire, puisque tous ont maintenu leur position.

      La réalité c’est que Fellay est un traitre, il dit aujourd’hui le contraire d’hier. Il s’est vendu pour sa prélature, comme Rifan à Campos.

      • Charette says:

        Vous confondez validité et mariage solennel ( Canonique ) , les mariages a la FSSPX ou dans des organisations sédévacantistes sont parfaitement valides … Mariage naturels , mais non solennel .
        Les mariages a la FSSPX non pas la validité solennel ( Canonique )

        • Domdom says:

          Vous dites n’importe quoi….. achetez vous un code de droit canonique, celui de 1917 puis celui de 1983… et vous verrez….. les mariages naturels concernent les mariages célébrés entre deux personnes non baptisées….. seuls sont valides les mariages célébrés devant le curé du territoire paroissial ou celui au quel il a donné délégation, un évêque qui célèbre un mariage en dehors de son territoire doit demander la délégation au curé du lieu où il célèbre…. si l’argument de la situation de nécessité pouvait être à une époque défendable, il ne l’est plus aujourd’hui! des prêtres diocésains célèbrent avec les livres liturgiques de 1962….

      • mouette says:

        l’implicite, l’implicite, attention, ça confine au jugement téméraire, et ça ne manque pas ces temps-ci !

    • pamino says:

      « Cessons de nous disputer. » Oui, mais vous d’abord.

  2. gomis says:

    Aucunement monsieur, ils l’assument tous! Si ces prêtres ont parlé, c’est par devoir moral!
    Mgr Lefebvre a agi de la même manière avec le Coetus lors du concile Vatican II, ceci pour le bien de l’Eglise.
    On pourrait citer St Paul.
    Les fidèles ne sont pas pris à témoin: ils sont pris à témoin par les autorités qui acceptent de mauvaises juridictions et qui se montrent favorables à une prélature, ce qui est moralement inenvisageable!

  3. gomis says:

    Juste un constat. Ça ne vous fait pas tilt quand la majorité des prieurs majeurs du district de France se lèvent avec l’ensemble des communautés amies?

    • Onclin says:

      Absolument et un très gros!

    • garantez says:

      Ça ne vous est pas venu à l’esprit que bien qu »excellents » »intelligents » »intransigeants », ils aient pu se monter la tête ?
      La Fraternité en a vu bien d’autres !
      Mais il est certain que les français sont très humbles, en général ! ha ha !

      • Tiphaine says:

        Observez les faits, soyez objectifs. Mgr Fellay a affirmé que le texte d’une reconnaissance canonique par Rome (ce qui veut dire silence de la fsspx sur les dérives conciliaires) était prêt, qu’il « ne manquait que le tampon ». A partir de là, ces prêtres ont bien agi.

  4. Emilie Defresne says:

    Menzingen signe avec ses relèvements de postes de doyens, sa compromission. Etait-ce encore nécessaire ? C’est tellement évident depuis 2012, malgré quelques assurances données qui étaient vite contredites.

    La FSSPX est en train de se transformer en Fraternité Saint-Pierre avant tout ralliement. Mais ces relégations ne seront pas sans retentissement au sein du tissu de prêtres et de religieux de la FSSPX. Car ces doyens n’ont fait qu’expliquer tout haut ce que la plupart de leurs confrères pensent tout bas et de moins en moins bas. Ils ne se sont pas engagés à la suite de Mgr Lefebvre pour ramper devant Luther.

    L’autocrate de Menzingen va-t-il renvoyer tous les prêtres les uns après les autres ? Pourquoi refuse-t-il de tenir compte du dernier chapitre qui avait clairement manifesté sa désaprobation de tout ralliement ? Parce qu’il n’est pas guidé par la justice, le bien commun ou la foi, mais par de bas intérêts, le plaisir d’aller parader sous les ors du Vatican.

    Messieurs les doyens nous sommes derrière vous! Courage!

    • patate says:

      très bien dit!

      • éléagnus says:

        Et comme disait un prêtre ami (doyen !) : si tel était le cas, Mgr Fellay ne serait pas très doué ! tant d’années pour ne pas y réussir encore (à faire carrière au Vatican), pas très doué !

        D’autres ont fait depuis longtemps des carrières-éclair ! on ne citera aucun nom, bien sûr !

    • Efgy says:

      @ « (…) le plaisir d’aller parader sous les ors du Vatican. »

      C’est un jugement téméraire.

      • pamino says:

        – mais, à ce qu’il me semble, admissible dans le contexte donné comme une possibilité entre autres …

        • Efgy says:

          A-t-on le droit « d’admettre » un péché ?
          Comme vous le dites, ce n’est qu' »une possibilité », c’est pourquoi c’est un jugement téméraire…

    • Johann says:

      C’est juste, Emilie. Le 28 juin 2016, le chapitre de la fsspx rejetait (grâce à la résistance vigoureuse de bons prêtres) toute possibilité d’accord. Le lendemain, à Ecône, on entendait pourtant un supérieur de district dire le contraire… Mais bien sûr, personne ne remettra en cause son esprit d’obéissance ! On n’accusera pas non plus de désobéissance l’abbé Schmidberger qui pousse publiquement à un accord sans aucun mandat (officiel) des autorités. C’est drôle, non ?

      • pamino says:

        Comme ancien supérieur-général il est dans le club ; l’État, c’est lui, ou presque.

    • Johann says:

      En effet, Emilie, le chapitre du 28 juin 2016 excluait toute possibilité d’accord avec les conciliaires (grâce à de bons prêtres qui se sont élevés). Pourtant le lendemain, un supérieur de district disait tout le contraire à qui voulait l’entendre ! Pourtant, l’abbé Scmidberger, publiquement, pousse à un accord et embrouille les fidèles, sans mandat (officiel) des autorités. Mais bien sûr, personne ne crie au scandale, à l’irresponsabilité, au manque de discipline…
      C’est vrai ce que disaient les anciens : toute chose est reçue selon le mode de celui qui reçoit.

    • pamino says:

      Hear, hear, Émilie !

  5. Olivier says:

    Très bon article, qui montre que les résistances au sein de la FSSPX contre le ralliement voulu par Mgr Fellay à l’église conciliaire, en trahison totale de Mgr Lefebvre. Ce ralliement sans conditions ne serait rien d’autre qu’une capitulation en bonne et due forme, puisque la fraternité se soumettrait à l’église de Vatican II sans exiger aucun changement dans les errements qui ont mené l’église à son état actuel. Cela serait en fin de compte reconnaître leur validité, y compris la complaisance envers le luthérianisme et envers l’Islam, massacreur des chrétiens d’orient sans une protestation du Vatican.

  6. Octave says:

    Nous, moi en tous les cas, commençons à être excédés par la dictature de Mgr Frllay.
    J’ai dit.

  7. Sait-on ou va atterrir l’abbé de la Rocque ?

  8. Montivert says:

    Alors que la situation nationale et celle de l’église sont des plus critiques, voilà que Menzingen lance une opération innatendue qui comporte tout ce qui peut faire penser à un sabordage. Cette opération-sanction ne peut qu’amener le trouble dans les esprits, quelque-soient les positions adoptées. Les exercices spirituels de Saint-Ignace, dans la rubrique du discernement des esprits disent expressément, qu’en cas de désolation, et c’est justement le cas en ce moment, il ne faut rien changer à ce qui était fait auparavant. Et volà qu’il risque de s’effectuer un changement funeste dans nos chapelles qui souffrent tant.
    Que je ne sache, pa rapport à une lettre des amis bienfaiteurs de la Fraternité St Pie X du début de cette année, deux dates de signature pour un éventuel accord avec Rome avait été proposées par Mgr Fellay: les 13 mai et 7 juillet 2017. La première date qui en plus est symbolique des apparitions de Fatima et de la danse du Soleil arrive demain comme par hasard.
    N’y aurait-il pas, c’est à se le demander, une intention de procéder à une nouvelle chasse aux sorcières à l’intérieur de la Fraternité St Pie X pour se mettre dans le rang de la nouvelle sacro-sainte prélature personnelle proposée par Rome, à l’instar de la nouvelle purge que Marine Le Pen, qui n’a pas tiré les vraies conclusions du désastreux scrutin de dimanche dernier, se prépare à faire pour être mieux adaptée aux législatives?
    Tout cela sent la trahison à plein nez.

    • RS87 says:

      Ah bon, MLP se prépare à purger le FN ? Parce qu’après la qualité désastreuse de son débat, elle ferait mieux de faire profil bas. Selle trouve que le résultat des présidentielles ets bon, elle est la seule. S’il n’y avait pas eu les cafouillages des trois derniers jours, même avec un résultat aussi décevant, elle aurait bien métitée de la Patrie… Mais son débat il est très difficile à digérer. Si elle pouvait nous expliquer, ce serait bien . Aurait-elle été ensorcelé ? Macron en bon illuminati doit bien être dans un entourage de satanistes ou de lucifériens ?

      Si Marine ne reconnaît pas la faute de sa prestation, elle peut donner la main à Mgr Fellay.

    • pamino says:

      « Cette opération-sanction ne peut qu’amener le trouble dans les esprits, quelque-soient les positions adoptées. »
      Vous avez tout à fait raison, mais vous amenez le trouble dans la grammaire. Il faut choisir entre « quelles que soient » et « quelque [adjectif au f. pl.] que soient ». Je m’étonne que cette faute soit si prévalente ici.

  9. François says:

    NON il ne s’agit PAS d’une action subversive ou révolutionnaire menée dans le secret puisque :
    – L’abbé de la Rocque a bien rencontré l’abbé Bouchacourt AVANT dimanche pour lui expliquer le sens de cette démarche collective et lui a donné la liste des signataires
    -L’abbé Bouchacourt a appelé AVANT un par un TOUS les signataires pour leur tenter faire rétracter leur signature, ce qu’ils ont TOUS courageusement refusé

    Il s’agit pour les sept doyens de réagir en pasteurs soucieux du troupeau qui leur est confié, face à des loups revêtus de peaux de brebis dont on voit pointer les crocs de plus en plus, et qui veulent les pousser à marche forcée vers le ralliement à la Rome néo-moderniste, en reniant le combat de leur fondateur Mgr Lefebvre.

    C’est une opération-survie face à la subversion de l’œuvre de Mgr Lefebvre qui apparaît de plus en plus au grand jour (le fameux processus par étapes convenu entre Rome et Menzinguen)

    Et il s’agit d’un sujet sur lequel les doyens ont bien leur mot à dire, puisqu’il est question ni plus ni moins de les soumettre de fait, sinon de droit, à la juridiction des ordinaires du lieu pour la célébration des mariages.

    Le but de la manœuvre romaine, reconnu et identifié dans l’étude des théologiens ANONYMES produite par l’Abbé Bouchacourt est bien le « ralliement » à la Rome néo-moderniste

    Comment peut-on sciemment collaborer à une action dont le but est mauvais, sous le prétexte qu’elle apporterait quelques avantages pratiques ???

    NON POSSUMUS !

    • Tiphaine says:

      Merci François de tous ces renseignements. Oui, on joue les vierges effarouchées après avoir laissé pourrir la situation pendant des semaines. De toute façon, ce n’est que la révélation d’un état de fait… Le problème des mariages n’est qu’une facette d’un enjeu bien plus large : la reconnaissance canonique de la fsspx et donc son silence face aux erreurs conciliaires. Le pape le rappelait dans une interview paru dans La Croix l’année dernière : la condition sine qua non d’une éventuelle reconnaissance est la réception de tous les textes du concile Vatican II. Jusqu’à preuve du contraire, c’est lui qui décide et non des cardinaux soi-disant favorables à la fsspx. On ne s’étonne pas d’entendre alors : »bon, en fait, 95 % du concile est bon… » On veut évincer ainsi le problème ! Non, le concile est infesté d’un esprit libéral et personnaliste, il met la personne au centre du monde. La nouvelle messe, tournée vers l’homme et non plus vers Dieu, en est l’illustration.
      Courage messieurs les doyens et les pères. Menzingen, en optant pour des moyens humains, en rejetant la vraie espérance théologale qui se base sur la foi, choisit le parti de l’homme. On se doute de vos souffrances, il n’est jamais agréable de subir insultes et humiliations, mais vous avez choisi le parti de Dieu, le parti de l’Immaculée ! Merci pour nous ! Nous comptons sur vous !

      • Geneviève says:

         » Oui, on joue les vierges effarouchées après avoir laissé pourrir la situation pendant des semaines. »

        Vous voulez dire des années !
        Combien de prêtres ont-ils déjà été exclus de la Fraternité, parce qu’ils demandaient des explications à la Maison Générale sur sa politique envers Rome ? Déjà en 2009 les abbés Meramo et Ceriani se sont faits mettre à la porte, en 2013 c’étaient le tour des abbés Rioult, Salenave, Pivert, Pinaud, Chazal, et d’autres, toujours pour les mêmes raisons : des raisons de fond que la Maison Générale transforme en raisons disciplinaires pour ne pas avoir à affronter la vérité sur ces véritables intentions vis-à-vis de Rome. Au lieu d’un langage clair, elle préfère user d’un langage ambigu et contradictoire dans le but de ne pas déplaire à la Rome conciliaire et ne pas provoquer un front de bouclier au sein de la Fraternité.
        Bref, rien de nouveau sous le soleil, mais une crise qui s’éternise !

        http://tychique.net/pdf/lettre_explicative_Ceriani.pdf
        http://tradinews.blogspot.ch/2012/07/abbe-grossin-la-tour-de-david-bis.html

      • Geneviève says:

        Oui, on joue les vierges effarouchées après avoir laissé pourrir la situation pendant des semaines. »

        Vous voulez dire des années !
        Combien de prêtres ont-ils déjà été exclus de la Fraternité, parce qu’ils demandaient des explications à la Maison Générale sur sa politique envers Rome ? Déjà en 2009 les abbés Meramo et Ceriani se sont faits mettre à la porte, en 2013 c’étaient le tour des abbés Rioult, Salenave, Pivert, Pinaud, Chazal, et d’autres, toujours pour les mêmes raisons : des raisons de fond que la Maison Générale transforme en raisons disciplinaires pour ne pas avoir à affronter la vérité sur ces véritables intentions vis-à-vis de Rome. Au lieu d’un langage clair, elle préfère user d’un langage ambigu et contradictoire dans le but de ne pas déplaire à la Rome conciliaire et ne pas provoquer un front de bouclier au sein de la Fraternité.
        Bref, rien de nouveau sous le soleil, mais une crise qui s’éternise !

    • pamino says:

      Possunt, sed non volunt.

  10. Benoît says:

    Peux ton avoir les sources des différents textes cités… Car comme d’habitude les fidèles se sentent supérieurs aux prêtres en inventant des pseudos textes officiels…

    • François says:

      Extrait de l’étude intitulée :
      « Quelques réflexions
      à propos de la Lettre sur les mariages »

      jointe à la lettre du 7 mai de l’abbé Bouchacourt :

      14. La Lettre sur les mariages ne s’inscrirait-elle pas en fait dans un processus conçu pour « ramener la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X dans la pleine communion » et n’exprimerait-elle pas une
      volonté de « ralliement » aux erreurs issues du concile Vatican II ?

      Dans l’intention des autorités romaines, oui, cela ne fait aucun doute puisque le cardinal Müller le dit explicitement, avec les expressions qui viennent d’être citées. Cependant, cette intention reste extrinsèque à l’avantage que peut représenter pour la Fraternité l’octroi d’une juridiction. Il en va ici de même que pour toutes les circonstances où la Fraternité utilise toutes les dispositions romaines dans son propre intérêt et dans celui de l’Eglise, en dépit des intentions et des finalités plus ou moins troubles des autorités officielles. Ainsi, les discussion doctrinales qui se sont déroulées en 2009-2011 furent-elles l’occasion de professer la foi catholique et de dénoncer les erreurs du concile Vatican II en présence des représentants du Souverain Pontife et à la face de toute la catholicité. Et ce, même si du côté de Rome ces entretiens avaient pour but de ramener la Fraternité dans la pleine communion. Pareillement, du côté de la Fraternité, l’usage de cette Lettre représente seulement l’amélioration d’une situation injuste, par la reconnaissance officielle d’une juridiction injustement refusée jusqu’ici. Et tant que l’injustice demeurera encore, le recours à la juridiction dite de suppléance restera légitime.

  11. Sebastien Wolf says:

    Le nouveau curé de Saint Nicolas sera l’Abbé Vassal, un prêtre qui apparemment ne fait pas différence entre la FSSPX et la FSSP (http://www.lasapiniere.info/archives/1726 ) et qui à laisse un bordel homosexuel s’installer dans l’école sous sa charge aux Etats-Unis.

    http://blog.catholicapedia.net/2017/05/12/du-rififi-dans-la-fausse-majorite-traditionnelle-ca-chauffe-a-la-fpx/

    Le journalisme de la gauche se fait grand plaisir a révéler ces sordidités au sein de la FSSPX. l’Abbé Vassal était à l’école de Post Falls Idaho pendant l’affaire Sloniker. Comme chez les conciliaires et l’éducation nationale, les plaintes finissent toujours par être minimalisées et ensuite ensuite classés sans suite.

    https://www.svtplay.se/video/13242448/uppdrag-granskning/uppdrag-granskning-sasong-16-avsnitt-14-1?start=auto&tab=senaste

  12. DUFIT THIERRY says:

    Il est vrai que nous vivons des jours bien sombres tant sur le plan religieux que politique. Toutefois sans prendre position dans cette affaire je tiens à rectifier votre affirmation «Il (Mgr Fellay) avait adressé des remerciements « profonds » et sans nuances au Saint Siège pour sa lettre émanant de la commission Ecclesia Dei ». Pour être tout à fait juste il faut aussi lire l’analyse officielle qui en est faite par la Fraternité St Pie X et qui est plus éclairante que le communiqué du 04/04. Voici un extrait du texte :
    « Cela ne veut pas dire que l’état de grave nécessité a cessé, mais que les autorités de l’Eglise ne refusent plus à la Tradition quelques moyens de se développer. La messe d’avant le Concile a été reconnue en 2007 comme n’ayant jamais été abrogée. Les injustes censures qui pesaient sur les évêques de la Fraternité ont été levées en 2009. La non reconnaissance du ministère valide de ses prêtres dans le sacrement de pénitence a cessé en 2015. L’irrégularité présumée du prêtre de la Fraternité, témoin autorisé pour le sacrement de mariage, est désormais levée, pour le bien des époux.
    Pour autant, de même que le sacrement de pénitence n’était pas conféré de manière invalide par les prêtres de la Fraternité Saint-Pie X avant 2015, de même les mariages célébrés par eux, sans délégation officielle de l’évêque du lieu ou du curé de la paroisse, ne l’étaient pas davantage.
    Le droit de l’Eglise prévoit en effet que, pour être valide, le mariage doit être célébré devant le curé de la paroisse ou son délégué, et devant au moins deux témoins (Code de 1917, canon 1094 ; Code de 1983, canon 1108). Or les prêtres de la Fraternité Saint-Pie X ne sont pas curés de paroisse. C’est la raison pour laquelle certains voudraient soutenir que, en l’absence de délégation, un prêtre de cette société ecclésiastique ne peut pas recevoir les consentements. Un tel mariage serait invalide par défaut de forme canonique.
    Toutefois, le même droit de l’Eglise prévoit (Code de 1917, canon 1098 ; Code de 1983, canon 1116) la situation extraordinaire suivante : « S’il n’est pas possible d’avoir ou d’aller trouver sans grave inconvénient un assistant compétent selon le droit ». Si l’on prévoit que cette situation dure au moins un mois, alors l’Eglise déclare valide le mariage célébré devant les seuls témoins. Si un prêtre non délégué peut être présent, il doit être appelé pour recevoir les consentements. Cette législation est une simple application des principes fondamentaux du droit : La loi suprême est le salut des âmes, et Les sacrements sont pour les hommes bien disposés.
    Et si d’aventure un soupçon de doute subsistait sur cette situation extraordinaire, il faudrait répondre qu’en cas de doute, l’Eglise supplée la juridiction (Code de 1917, canon 209 ; Code de 1983, canon 144). Tout doute étant levé, les mariages célébrés dans la Fraternité Saint-Pie X, même sans délégation, ont été certainement valides, au regard de l’état de nécessité.
    L’état de nécessité demeure
    Cet état de grave nécessité dans l’Eglise n’a pas disparu. Il ne s’agit pas d’en nier la terrible réalité.
    En effet, depuis le concile Vatican II et surtout le nouveau Code de droit canonique de 1983, la fin primaire du mariage, qui est la procréation et l’éducation des enfants, est rabaissée par rapport au soutien mutuel des époux, dans une conception personnaliste de la dignité de l’amour qui estompe le primat du bien commun de cette société qu’est la famille.
    Le récent Synode sur la famille est une autre et triste illustration de la permanence de cet état de nécessité. Ainsi des scandaleuses déclarations de prélats et de dignitaires ecclésiastiques à propos des concubins et des homosexuels, qui voudraient faire croire que ces unions contiennent des « valeurs positives », et qu’elles seraient même conciliables avec la sainteté du mariage. »

    • Xavier Celtillos says:

      Donc si l’état de nécessité perdure, il n’est pas besoin de demander une juridiction qui nous place, de fait, sous l’ordinaire.

      Qui plus est, c’est une folie de demander à l’ordinaire une juridiction pour un mariage qu’ils peuvent aujourd’hui déclarer nul, grâce au « divorce catholique » du pape François :
      http://www.medias-presse.info/le-pape-francois-institue-le-divorce-catholique/39134/

      Donc loin de « sécuriser » les mariages fait dans la tradition, aller demander une juridiction à l’ordinaire les affaibli.

      • Charette says:

        Le souci Xavier , c’est que la Juridiction est d’obligation Divine de Jésus-Christ pour la validité Solennel !…
        Tout comme pour la validité du sacrement de pénitence !..
        A moins que J-C c’est trompé pour notre époque !?
        Le Can 1098 reconnait la validité ( naturel ) mon non solennel .

        • Xavier Celtillos says:

          Tout à fait, c’est pourquoi, en cas de nécessité, il y a la juridiction de suppléance. Si avec un pape qui a instauré par exemple le divorce dans le droit canon vous ne voyez pas que l’état de nécessité est universel dans l’Eglise, alors vous ne pourrez jamais comprendre

          • Charette says:

            Vous confondez et amalgamé les choses , le Can 1098 ne donne pas de Juridiction , mais reconnait la validité & sa licéité du mariage ( Naturel ) dans c’est conditions bien déterminés !..

            Parallèlement , La situation ( Can.1098) qui fut à l’origine des trois dernières questions était celle ou la loi civil interdisait le mariage et prononçait des peines contre le prêtre assistant néanmoins au mariage religieux,ou contre les personnes,le contractant.

            La suppléance ne peux que etre canonique et rien d’autre !.. a défaut du souverain Pontife l’unique source de Juridiction ordinaire de droit divin !..

            Car sinon , vous tombez dans le protestantisme qui affirmait le meme sophisme !.. Suppléance de Juridiction de Dieu directement &c..

      • garantez says:

        ergotage pur et simple !

    • mouette says:

      MERCI Thierry Duffit de remettre les pendules à l’heure !!!

    • l'index says:

      DUFIT , La FSSPX faits des interprétations galvaudées du Can 1098
      http://messe.forumactif.org/t5555p125-la-petite-actualite-de-la-frate#137776

  13. Sebastien Wolf says:

    Est-ce que l’Abbé Vassal nous expliquera la raison de son départ subit de l’Ecole à Post Falls dans le Idaho?

    • Rufus says:

      Vous êtes honteux

      • Tiphaine says:

        Ceci est en effet un autre problème. Ne mélangeons pas tout !

        • pamino says:

          Mais peut-être un plus grand.

          • « Mais peut-être un plus grand »

            Il n’y a pas photo !! Le jour où le scandale va arriver jusqu’aux oreilles des paroissiens parisiens de st Nicolas, ça va être joli à voir, tiens !

        • Geneviève says:

          Non ce n’est pas un autre problème !

          Nommer un nouvel abbé lié à un grave scandale pédophile, c’est avoir tout pouvoir sur lui, afin qu’il se soumette entièrement à Mentzingen. Et au-dessus de Mentzingen, et bien il y aura tous les maîtres chanteurs !
          Si la direction de la FSSPX voulait garder sa liberté, sa meilleure arme serait la vérité en tout; c’est à dire ne pas cacher ce qui doit être dénoncé à la justice et ne pas sanctionner des prêtres qui cherchent à se soumettre à la vérité catholique (doctrine, droit canon et morale).

  14. Theophane says:

    et ul faut voir le remplacant de l abbe de la roque …
    vu le danger je pense qu il n est pas de la diffamation d inviter les curieux a se renseigner sur le role de l abbe V. dans le scandale de l ecole de Post Falls aux Etats unis. ce pretre a couvert des crimes et la perversion morale. il est pour cela implique dans un proces en Idaho et a du demissionner de son poste. voila pourquoi on le recycle en prieur doyen.

    • speedy says:

      Vous portez bien mal votre beau prénom.

      L’abbé Vassal est un très bon prêtre qui a dû gérer les péchés d’autres personnes.

      Insinuer d’autres choses est gravissime, vous devez savoir que vous en répondrez devant Notre Seigneur.

      On vous souhaite de le regretter et on espère aussi que vous n’aurez, dans la vie, qu’à gérer votre petite personne … c’est plus facile, en effet !

      • Tiphaine says:

        Qu’on arrête avec ces histoires de moeurs. C’est autre chose.

        • pamino says:

          Autre chose qui prime pourtant.

        • Geneviève says:

          Non ce n’est pas autre chose !

          Nommer un nouvel abbé lié à un grave scandale pédophile, c’est avoir tout pouvoir sur lui, afin qu’il se soumette entièrement à Mentzingen. Et au-dessus de Mentzingen, et bien il y aura tous les maîtres chanteurs !

      • Theophane says:

        « qui a du gerer » et qui n a pas gere, voila tt le prblm… il a prefere la vitrine de la societe… pourquoi ne le refairait il pas sur des questions doctrinales , plus graves…

    • Serviteur says:

      On se calme ! C’est l’abbé Puga qui assure finalement l’intérim à saint Nicolas.

  15. Anatole says:

    Cette prise de position de quelques prêtres faisant face aux autorités de la FSSPX est des plus mauvais présages !
    Moi-même sympathisant de ladite Fraternité, je la vois s’effriter jour après jour sous les coups que lui font subir de l’intérieur les manques de Charité, de finesse et de clairvoyance de plusieurs de ses membres, qui font finalement le jeu de ses pires adversaires ! Car qui l’emportera dans cette affaire, sinon les vautours « sedevacantistes » et « strict-observants » récupérant les déçus, les désabusés et les réfractaires ?
    La FSSPX est une bénédiction dans l’histoire de l’Eglise : elle a largement contribué au retour de la messe St Pie V, à la lutte contre les dérives modernistes de l’après-concile, à une meilleure formation des prêtres,… Pourtant elle est fragile et ceux qui se comportent en son sein comme des éléphants dans un magasin de porcelaine font preuve d’une très grande irresponsabilité !

    • Bardamu says:

      Ah « le manque de charité » ! Combien de fois ai-je entendu cela de la part des modernistes !
      En matière de charité, la première est celle de la Vérité.

    • iroise says:

      Entièrement d’accord avec vous !
      Vive la Fraternité Saint Pie X ! qui en a vu bien d’autres, cependant !

  16. Sebastien Wolf says:
    • Chouanne says:

      Rien ne prouve que tout cela soit vérifié, mais la moindre prudence aurait été de sortir ces prêtres de l’entourage des enfants et même de tous les fidèles avant d’en savoir plus.
      Ce qui est certain c’est que Mgr Fellay est plus rapide que son ombre pour démettre d’honorables doyens soucieux de l’âme de leurs fidèles, et pendant ce temps il fait tout pour préserver des prêtres soupçonnés de péchés honteux et infamants à l’encontre d’enfants et en plus de contre-éducation catholique.

      Nous pensions que la FSSPX était préservée de ces relents mauvais, mais en se frottant aux conciliaires, cela devait arriver.

      Qu’en plus il envoie à Saint-Nicolas-du-Chardonnet, haut lieu de la lutte traditionnelle un pervertisseur, je n’ai pas de mots, ou plutôt je préfère les garder pour moi tant ils me font honte.

      Et qu’en dit le troll Ennemond/ Nicolas & Cie ? Il est bien silencieux!

    • Serviteur says:

      L’abbé Vassal n’y vient finalement pas. L’abbé Puga assure l’intérim.

  17. DUFIT THIERRY says:

    On voit le vrai visage répugnant du dénommé Wolf. Sa haine de la Fraternité St Pie X est telle qu’il va fouiller dans les poubelles des anti-cléricaux et des franc-maçons, bref de la pire vermine anti catholique qui soit. Dès qu’il s’agit de combattre la Fraternité St Pie X – et bien que je ne porte aucun jugement sur la lettre des doyens- tous les moyens sont bons même les plu sabjects.

    • Sebastien Wolf says:

      Si de la haine envers la FSSPX est apparu dans mes commentaires c’était involontaire. Je suis surtout très en colère d’apprendre qu’un excellent curé est purgé de la paroisse phare de la FSSPX et sera remplacé par un prêtre qui pourrait être le cible de chantage pour avoir couvert des histoires sordide à Post Falls.

      Si ces faits ont été exposés par des journalistes de gauche, cela n’enlève en rien leur validité.

  18. Tiphaine says:

    Toujours la même chose, comme dans les précédents commentaires (article précédent sur le même sujet). Toujours les mêmes accusations : manque de charité (alors que la vérité est la première des charités), désobéissance, autorités contestées… Toutes ces accusations, on les connait depuis la messe de Lille en 1976 par Mgr Lefebvre, les sacres de 1988, etc. Mais la foi a fait son oeuvre envers et contre tout, malgré les railleries, les insultes, les humiliations. Encore une fois, il ressortira de cet évènement (et ça ne fait que commencer) une nouvelle vigueur. Courage à tous ! Soutien à nos doyens et aux communautés amies ! Beaucoup sont prêts à se joindre à eux ! Merci à tous !

    • speedy says:

      « malgré les railleries, les insultes, les humiliations. » … oui ! c’est sûr ! pauvre Mgr Fellay ! pauvres Supérieurs !

      • RS87 says:

        Eh oh! Un peu de retenue s’il vous plait! Qui joue au potentat ? Qui ne respecte pas les décisions du chapitre ? Qui ne prend pas conseil parmi les membres de la Fraternité ? Un peu de modestie s’il vous plaît.

        En réalité comme le dit fort justement l’abbé de Tanoüarn dans la Croix: « l’abbé Guillaume de Tanoüarn voit un intérêt personnel, pour le supérieur de la Fraternité, à conclure rapidement un accord. Le prélat suisse arrivera en 2018 au terme d’un deuxième mandat de douze ans, or « sa politique d’ouverture à Rome est minoritaire » au sein de la FSSPX, a-t-il indiqué à l’AFP. « Il n’est pas sûr d’être réélu. Si on lui érige une prélature, il sera prélat à vie. C’est une forme de coup d’État qui ne dit pas son nom. »

        La reconnaissance canonique actuellement discutée à Rome pourrait prendre la forme d’une « prélature personnelle », qui ferait dépendre la FSSPX directement du pape, hors du contrôle des évêques. »
        http://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/France/En-France-FSSPX-releve-fonctions-pretres-resistants-rapprochement-Rome-2017-05-12-1200846684

  19. Onclin says:

    Au fait « une prélature personnelle.  » définition: une prélature personnelle est une Institution créée par le Concile Vatican II, au numéro 10 du décret Presbyterorum Ordinis. En résumé vouloir une « prélature personnelle » c’est le premier point pour obéir au concile Vatican II, ainsi si on obéit au premier point d’un concile qu’on dit ne pas être d’accord on obéira par défaut aux autres sur lesquelles on a toujours été en désaccord.En résumé on sera contre ce sur quoi on était d’accord et d’accord ce sur quoi on aura toujours été en désaccord.

  20. David says:

    Chers Rufus, Philibert, Tiphaine, Patate, Remi de Voln, Charette, Maxime Labole, Gomis, Onclin, Emilie Dufresne, Johann, Olivier, Octave, Montivert, François, Sébastien Wolf, Dufit Thierry, Benoit, Xavier Celtillos, Théophane, Anatole, Chouanne,

    je demande à nos frères chartreux de prier pour votre conversion et la mienne

    je demande à ce vieux moine chartreux aveugle dont la prière s’est réduite à cause de sa cécité à la belle prière du chapelet de prier encore et toujours Notre-dame de Fatima, Marie, notre bonne Mère au Ciel, pour qu’Elle demande au Seigneur Jésus de rendre nos coeurs doux et humble

    https://www.youtube.com/watch?v=MkIjQEn7lEE

    stat crux dum volvitur orbis

  21. Tiphaine says:

    Merci David, pour une fois ! (voir article précédent sur le même sujet)

  22. Clofer says:

    Je suis un fidèle de base à Saint Nicolas du Chardonnet, ayant quitté l’église moderniste écœuré par ce faux pape françois. Je me confessais à l’abbé de la Rocque. Je suis désespéré de ces querelles et j’ai peur de n’avoir plus bientôt aucun lieu de culte fiable. Et je ne suis pas prêt à retourner écouter les âneries et les chants infantiles chez les conciliaires, bien que l’essentiel, les sacrements, y soient valides.
    C’est vraiment dommage si la FSSPX s’effrite comme cela. Là je suis au désespoir, surtout après tous ces témoignages sur des soi-disant cathos pratiquants conciliaires ayant voté macron !

    • toto says:

      @clofer
      « surtout après tous ces témoignages sur des soi-disant cathos pratiquants  »
      Ce ne sont pas des témoignages, mais des sondages. Sondages qui prétendent que l’on est catholique pratiquant en allant une fois par mois à la messe! Ce ne sont plus des catholiques, mais des bobos de gauche. Ces chiffres sont donc « bidon ». De vrais catholiques en France il doit en rester moins de 10 %. Voilà le problème. Les Français ont apostasié, ils se donnent les gouvernants qui leur ressemblent.

    • Chouanne says:

      Cher Clofer ne vous découragez pas.Même si la Fraternité venait à exploser, dans le pire des cas, immédiatement les prêtres reprendraient leurs marques quelque part. en fait il faut éviter que le ralliement ne se fasse avant la réunion du chapitre en 2018, date à laquelle le supériorat de Mgr Fellay sera légalement remis en jeu. C’est pour ça qu’il se dépêche car il sait qu’après le chapitre, il ne sera plus supérieur. Il n’a plus aucune chance d’être réélu. C’est un coup de force à la Macron avec sa conjuration médiatico-politique.

      Pour le reste, il faut s’en remettre à Dieu sans se désespérer. Nous verrons bien. Les prêtres ne disparaîtront pas.

    • Tiphaine says:

      Courage Clofer, il y a encore de bons prêtres à St Nicolas ! Posez un regard surnaturel sur cette histoire, avancez dans la foi et Dieu vous comblera !

    • Serviteur says:

      Clofer. Ne soyez pas au désespoir. La Croix a vaincu le monde. Ce n’est qu’une question de temps que nous contemplions tous la Trinité. Il faut juste attendre la mort en s’y préparant. On peut lire les textes des pères de l’Église, des grands mystiques. Des biographies etc… Et surtout, ne pas attendre les trahisons d’un tel ou d’un tel (bien que réelles) pour se convertir. Restez dans la Tradition puisque vous y êtes. Mais retirez-vous un peu.

  23. mouette says:

    Leur démarche est stupéfiante d’insolence, comme le dit très bien l’abbé Bouchacourt, il s’agit d’une manœuvre subversive, qui comme telle, ne mérite que la poubelle !
    Je m’amuse de voir que tous ces « bons prêtres » recommandent aux fidèles les exercices spirituels de St Ignace, dont le b-a ba commence avec le Discernement des esprits ! que ne se l’appliquent-ils à eux-mêmes !
    C’est ahurissant de voir comment agissent des adultes, des prêtres ! on se croirait au milieu d’adolescents prétentieux qui veulent en remontrer à leurs parents !
    Précision : je ne suis pas un troll

    • Tiphaine says:

      Mgr Lefebvre s’est opposé frontalement à Paul VI, en 1976. A l’époque, on parlait d’insolence, de désobéissance, on s’en donnait à coeur joie. Ceci n’a pas empêché son oeuvre (il ne parlait jamais de « son oeuvre » d’ailleurs) de prospérer, puisqu’elle était basée sur la défense de la foi, la défense de la sainte Eglise. Ici, les doyens, portes-voix de la plupart des prêtres français de la fsspx, ne font que continuer cette oeuvre.

    • Serviteur says:

      Mouette. Donnez-moi la définition de la subversion s’il vous plaît.

  24. mouette says:

    En plusieurs occasions, Mgr Lefebvre avait « viré » tout le monde : notamment les sédévac d’un Séminaire d’Amérique latine, il avait préféré FERMER TOUT LE SÉMINAIRE !
    Il l’a fait également, après une descente à l’Institut à Paris où tentait de régner des gnostiques.

    et il parlait souvent de secouer les semelles de ses souliers si à Ecône on avait tenté de le désavouer (au moment des Sacres)

    alors je ne vous dis pas avec quelle célérité il aurait agi contre les factieux !
    ne vous faites aucune illusion !

    mais ça, c’était dans les temps « anciens », alors tout le monde a oublié …

    • Gillou47 says:

      Mouette, merci de présenter Mgr Lefebvre comme un type autoritaire et borné ! Il était au contraire réputé pour écouter les gens lorsque leur conscience était troublée, il ne donnait pas des réponses qui arrangeaient une politique personnelle, et tâchaient plutôt d’éclairer les gens dans leurs décisions. Il est même fort possible qu’il ait fait évoluer sa « politique » suivant les discussions qu’il avait eues avec les prêtres et les fidèles qui voulaient réagir face à Vatican II.

      • mouette says:

        Je vous ai dit la pure vérité de ce QUI S’EST PASSÉ, ne travestissez pas Mgr Lefebvre à l’image des « mous » d’aujourd’hui.
        Certes, il était doux, mais il était fort aussi, sinon la Fraternité n’existerait pas. Il savait agir fortement contre des factieux, il l’a prouvé.

        • Chouanne says:

          Et vous trouvez que pour honorer Mgr Lefebvre c’est une bonne idée de détruire son oeuvre ?

          • mouette says:

            Qui la détruit, en l’occurence ?
            la façon d’agir (pu-putch) signe un état d’esprit qui ne vient pas du Bon Dieu
            ce qui est différent d’un acte d’autorité fait par l’autorité LÉGITIME (jusqu’à nouvel ordre ! ou alors changez de boutique) contre des factieux.
            Ça devrait être évident pour tout le monde, mais certains sont devenus anarchistes, ma parole !
            Remettre la France en ordre ! disait -on, il n’y a pas que dans la société civile apparemment qu’on en a besoin !

            • Tiphaine says:

              Eh la mouette, allez voir sur les commentaires qui suivent la lettre des doyens. On a déjà répondu à toutes vos inepties.
              Allez répandre votre guano ailleurs. Merci.

              • Adalbertus says:

                Si vous être catholique et civilisé Tiphaine comment pouvez-vous débattre avec un langage pareil? Hallucinant ce que toute cette question a déchaîné comme passions et peu de retenu!

                • Tiphaine says:

                  Adalbertus… vous êtes de mauvaise foi. Je reste polie, regardez toutes les autres interventions. Par contre, je ne peux supporter le portrait que l’on donnait plus haut de Mgr Lefebvre. En 1988, il a réuni toutes les communautés au Pointet pour discuter de ses projets de sacre. Jamais il n’aurait imposé en tyran ses décisions, il connaissait la saine diplomatie.
                  Je suis désolée de vous avoir choqué avec mes paroles, mais remettez-vous !

                  • Mouette says:

                    Chère Tiphaine,
                    Oui, Mgr Lefebvre a pesé sa décision de sacrer des évêques, et il a pris conseil et ce sont d’ailleurs les communautés féminines qui l’ont appuyé.
                    Tout ça, on connaît.
                    Mais ce que je rapporte de sa force et de sa vigueur dans certaines circonstances où son autorité légitime était mise en cause, est vrai aussi.
                    D’ailleurs, il faut être bien naïf et bien inexpérimenté pour croire qu’on crée et qu’on maintient une Œuvre pareille, en se contentant (sur le plan humain) de faire des sourires !
                    C’est même sa grandeur d’avoir traversé tout cela !
                    N’en faisons pas une image d’Epinal.
                    Je ne vous en veux pas de votre réponse plus haut, tout le monde est très énervé…

                    • Tiphaine says:

                      Maintenant, allez au fond des choses : pour ou contre un accord ? Que dites-vous du rapport rédigé par Mgr de Galaretta en 2011 intitulé « document de réflexion de Mgr de Galaretta suite à la réunion d’Albano d’octobre 2011. » Que dites-vous de la décision du chapitre du 28 juin 2016 qui disait qu’il ne pouvait y avoir d’accord « sans le soutien d’un Pape qui favorise concrètement le retour à la Sainte Tradition ». Pour vous, est-ce que le pape François favorise concrètement le retour à la sainte Tradition ? Que dites-vous des opinions publiques de l’ab Schmidberger au sujet d’un accord ?
                      Ne reculez pas, répondez svp …

            • Adalbertus says:

              Vous avez raison, et peut-être peu se rendent compte que les catholiques ou prêtres avaient moins de marge de manœuvre disciplinaire avant le concile que ne l’ont les prêtres et fidèles de la Tradition aujourd’hui.

            • Adalbertus says:

              Je précise: vous avez raison « mouette ».

              • Tiphaine, le texte de Mgr de Galaretta est bien plus probant que le texte lu par Mgr Fellay le 29 juin 2016 où il est dit que le retour du règne du Christ-Roi ne pourra se faire sans un pape qui concrètement avance dans le sens de la Tradition et qui explicitement ne désigne pas un accord. Mais oui, on disait après le chapitre que toute menace d’accord était écartée…
                Quant aux déclarations de l’abbé Schmidtberger, en effet elles sèment le trouble.

  25. Cc84 says:

    Je reviens sur une partie totalement fausse de l’article qui accuse Menzinguen d’avoir gardé le silence à plusieurs occasions récemment: J’ai entendu Mgr Fellay lui même dénoncer les conclusions du synode sur la famille au pèlerinage du Puy en Velay ( sermon de la messe dominicale) et j’ai entendu notre prieur lire en chaire un dimanche un communiqué du district de France suite à l’accueil de la statue de Luther au Vatican. Ainsi merci de cesser vos mensonges à moins que vous ne soyez tout simplement pas des fidèles de la fsspx…

    • éléagnus says:

      @Cc84

      MERCI de remettre les choses à leur place ! On croirait effectivement qu’on ne vit pas sur la même planète !

    • Xavier Celtillos says:

      Ah oui, et il est où le communiqué de Menzingen ? Pour remercier le pape Menzingen nous pond des communiqué public, pour le critiquer c’est bien longtemps après et en catimini.
      Là est la tromperie, car la portée de ces deux mode de communication n’est pas le même, et vous le savez fort bien.

    • Bryan says:

      SVP, pouvez-vous nous trouver un texte officiel de Mgr Fellay, parlant en tant qu’évêque, et en tant que supérieur général de la FSSPX. C’est surtout cela qui serait intéressant…

  26. Adalbertus says:

    Juste un exemple d’une affirmation fausse dans l’article:
    « Silence avant, pendant et après le Synode sur la famille ; silence sur l’instauration d’un « divorce catholique » lors de la réforme des procédures de nullité de mariage ; silence sur Amoris Laetitia »
    Les réactions de la Maison Générale il y en avait avant et après, regardez ne serait-ce qu’ici: http://fsspx.news/fr/content/27871

    On pourrait apporter d’autres sources. Ce qui montre que l’article est très passionné et non objectif. Le fruit c’est la discorde. Dommage. En tant qu’amateur de la foi et de la logique j’attendais autre chose de la part de Media Presse Info. On a beau avoir des avis différents, on a pas droit à la démagogie pareille.

    • speedy says:

      On a droit depuis quelques jours, en effet, cher Adalbertus, à une avalanche de contre-vérités qui sont assénées avec un culot sans pareil !
      Merci d’avoir donné des liens qui sont indiscutables … mais quand il y a tant de passion, comme vous le dites, on devient aveugle !

      • Bryan says:

        SVP, quelqu’un pourrait-il trouver une texte officiel de Mgr Fellay parlant en tant qu’évêque (défenseur de la foi) ou en tant que supérieur général de la FSSPX concernant les différents sujets évoqués ? Il n’y a que le sermon du Puy ? En fait je cherche plutôt un texte officiel présenté à Rome. Merci de vos réponses.

        • Charette says:

          (défenseur de la foi) ????
          évêque de qu’elle Diocèse exactement ???
          sacré avec qu’elle mandat apostolique ?

    • Xavier Celtillos says:

      Non, je ne crois pas. Un sermon fait dans un pèlerinage n’a pas la même portée qu’un communiquer. Quand Mgr Fellay remercie le pape, c’est par un communiquer et quasi immédiat, quand il dénonce, c’est plusieurs semaines plus tard et dans un contexte interne.

      Cette façon de communiquer est subversive.

      • Geneviève says:

        Cela s’appelle pratiquer le double langage en fonction du destinataire. Et c’est grave quand on est disciple du Christ !
        « Que votre parole soit oui, oui, non, non; ce qu’on y ajoute vient du malin ». (Matth.5:37)
        « Mais que votre oui soit oui, et que votre non soit non, afin que vous ne tombiez pas sous le jugement ».(Jacques 5:12)

        • Henri says:

          INCROYABLE ! Il est impossible de nier la volonté de Menzigen de faire un accord à tout prix. Aujourd’hui, ils sont prêts à se défaire de Bellaigues, Morgon, Mérigny, les dominicains de Belgique, Le Trévoux, etc. Tout ça pour quoi ? Pour un rêve icarien, atteindre Rome, se reposer à sa chaleur…
          Si vous voulez être en « paix » avec Rome, rejoignez la fraternité st Pierre, vous n’aurez plus de problème, plus aucun cas de conscience, vous aurez de belles églises et n’aurez plus à dénoncer les erreurs de Vatican II. Allez chez les franciscains de l’Immaculée, où un prélat romain vous expliquera fortement qu’il n’est pas opportun de célébrer selon le rite traditionnel. On voudrait nous faire croire qu’il en serait autrement pour la fsspx…
          Quant aux textes
          Merci à nos prêtres et à nos pères, aux religieuses !

          • Charette says:

            Henri , le petit souci est que Vatican II est le magistère solennel … = de droit & de foi catholique = infaillible ..

            • Maxime Labole says:

              Mais oui Charrette, c’est bien, retournez dans votre ornière sédévac…

            • Serviteur says:

              FAUX.

              « Le pontife romain, lorsqu’il parle ex cathedra, c’est-à-dire lorsque, remplissant sa charge de pasteur et de docteur de tous les chrétiens, il définit, en vertu de sa suprême autorité apostolique, qu’une doctrine en matière de foi ou de morale doit être tenue par toute l’Eglise, jouit… de cette infaillibilité dont le divin Rédempteur a voulu que soit pourvue son Eglise lorsqu’elle définit la doctrine sur la foi ou la morale. »

          • bergamasque says:

            Ne mêlez pas les « religieuSES » à tout cela ! vous pourriez avoir des surprises ! elles ont toujours vu très clair dans les manigances des révoltés !

            • Laslo says:

              Bergamasque, je crois que vous pourriez être surpris. De plus, c’est bien Mgr Fellay qui ne respecte pas les décisions de la réunion du 28 juin 2016. C’est l’ab. Schmidtberger aussi qui les remet sans cesse en cause en semant le trouble. La révolte ne vient pas des doyens.
              MERCI LES DOYENS !
              Bien à vous.

            • Grec says:

              C’est un comble ! Les autorités de Menzingen jettent à la poubelle le chapitre de juin 2016, et vous allez dire que nos doyens sont des révoltés…

          • pamino says:

            ‹Bellaigues› ; puisqu’il y a près de la propriété un panneau de la commune de Virlet ainsi inscrit, ce qui m’a fait penser à Aigues-Mortes en Provence, j’ai demandé aux moines ; ils m’ont dit quand même que les vieux sources ont l’orthographe ‹Bellaigue› (aigue < aquam).

      • Serviteur says:

        Oh oui… Mgr Lefebvre ne faisait pas ainsi…

  27. pamino says:

    « qui s’est élevé contre l’autorité ? »
    Mgr Lefebvre.

    • Efgy says:

      Avant lui, les papes se sont élevés contre l’autorité d’autres papes, et pire encore, contre l’autorité de Dieu.
      Mgr Lefebvre n’a fait que revenir en arrière en obéissant à l’autorité de Dieu bafouée.

    • Serviteur says:

      Mais… Pamino… Vous êtes vraiment le profil type de celui qui pousse les autres à la vertu de patience mon ami… Combien de fois faudra t’il vous répéter que l’obéissance a pour objet le Bien !!!

      On n’obéit pas aveuglément ! Même le Christ nous l’a dit : je n’attends pas de vous une obéissance chiens.

      Par pitié, un peu de retour aux saintes écritures dominicales l’ami.

  28. Olivier Romagny says:

    Monsieur Lassale (ou monsieur l’abbé car il y a un prêtre qui se cache) occupez-vous de vos affaires et Dieu vous jurera de vos critiques et de vos manques de respect envers les supérieurs et évêques. Il est facile de critiquer mais plus difficile de faire son devoir d’état et prier.

    • Xavier Celtillos says:

      C’est vrai que le mariage ça ne concerne pas les fidèles, c’est vrai…

    • Serviteur says:

      Olivier ! Un peu de respect je vous prie. Vous êtes fou ou quoi ? De quel droit insinuez-vous que cet abbé ne fait pas son devoir d’état ? Calmez-vous s’il vous plaît. Vous participez à la dégradation générale du respect de l’alter Christus.

  29. Adalbertus says:

    A ceux qui demandent la déclaration de Mgr Fellay, faite juste après le Synode, la voici:
    http://laportelatine.org/maison/communiques/fellay_synode_151027/fellay_synode_151027.php
    D’autres documents semblables ne manquent pas. Je suis surpris que vous n’arrivez pas à la trouver tous seuls – mais c’est dans votre triste logique. Vous dites: Il n’y a pas des réactions de Mgr Fellay, parce que vous ne les avez même pas lues à l’époque. Quand on vous pointe, vous dites c’était au Puy, en catimini avec un langage subversif. Quand on vous montre une juste après le synode vous allez trouver sans doute encore une nouvelle interprétation. Mais ne pouvez-vous pas vous décider pour une option cohérente et arrêter de dire à chaque fois des choses fausses parce que vous n’avez même pas pris la peine de vérifier avant d’écrire? Tout est bon pour frapper Mgr Fellay, quand bien même les raisons de critique vont se contredire. Commencez par offrir un jour de jeûn à son intention. Vous lui rendrez – et à vous – un bien meilleur service que ce que vous faites en ce moment.
    L’autre devrait corriger ses allégations fausses sans l’article s’il est honnête.

    • Bryan says:

      Merci monsieur. Désolé de prendre voter temps. Si quelqu’un pourrait encore me trouver la déclaration de Mgr Fellay sur l’accueil de la statue de Luther au Vatican. Merci.

      • Adalbertus says:

        Votre indolence Bryan à utiliser les moteurs de recherche, à défaut de feuilleter les sites de la Fraternité, commence à devenir agaçante.
        Puisque vous n’avez pas coutume de lire, voici la réaction de Mgr Fellay sur les 500 de la prétendue Réforme:
        http://laportelatine.org/publications/bienfait/87/87.php
        Et sans doute ce ne sera pas assez certains, voilà donc d’autres documents émanant des prêtres de la Fraternité sous l’autorité de leurs supérieurs, y compris des documents signés par le supérieur du district M. l’abbé Bouchacourt:
        http://laportelatine.org/bibliotheque/oecumenisme/oecumenisme.php#luther
        Bonne lecture.

        • Maxime Labole says:

          Vous êtes de mauvaise foi.
          Mgr Fellay trouve utile de dire qu’il ne participera pas à l’anniversaire de la réforme…une fois que l’anniversaire est fini. Et qui plus est, nul part dans son texte, il dénonce le fait que le pape ait intronisé Luther au Vatican.

          Savez-vous par exemple, et vous pourrez demander confirmation à l’abbé de Jorna et à l’abbé de Cacqueray, que le document contre la canonisation de Jean-Paul II a été rédigé en secret, sans que Menzingen en soit averti, afin d’éviter qu’il ne tente de l’interdire ?

          La réalité c’est que Menzingen trahi, il donne leur silence contre la prélature.

          • Adalbertus says:

            Mauvaise foi? L’anniversaire de la Réforme c’est en octobre 2017. Nous sommes au mois de mai.

    • Tiphaine says:

      Maintenant, allez au fond des choses : pour ou contre un accord ? Que dites-vous du rapport rédigé par Mgr de Galaretta en 2011 intitulé « document de réflexion de Mgr de Galaretta suite à la réunion d’Albano d’octobre 2011. » Que dites-vous de la décision du chapitre du 28 juin 2016 qui disait qu’il ne pouvait y avoir d’accord « sans le soutien d’un Pape qui favorise concrètement le retour à la Sainte Tradition ». Pour vous, est-ce que le pape François favorise concrètement le retour à la sainte Tradition ? Que dites-vous des opinions publiques de l’ab Schmidberger au sujet d’un accord ?
      Ne reculez pas, répondez svp …

      • Adalbertus says:

        Tiphaine, « Maintenant, allez au fond des choses ».
        Avant de passer à la suite: le FOND des choses ici c’est l’article passionné et mensonger de M. Lassale, car contenant des informations fausses, facilement vérifiables comme telles, inacceptables de la part d’un « journaliste » ou « essaiste » catholique.

        Avant de passer à la suite des vos questions je pose deux questions du fond, auxquelles il vous suffit de répondre par un oui ou un non (et même un « oui oui » ou un « non non » évangélique si vous préférez):

        1) êtes vous d’accord que M. Lassale a affirmée dans son article des choses fausses, comme je l’ai indiqué à plusieurs reprises?;

        2) êtes vous d’accord, que tant l’auteur de l’article que ceux qui en discutent devraient se mettre au diapason de l’enseignement de saint Jacques que l’Eglise nous a donné aujourd’hui en épître de ce IVe dimanche après Pâques: « Que CHACUN soit prompt à écouter, LENT à parler, LENT à la colère; car la colère de l’homme N’OPERE pas la justice de Dieu »?

        Par ailleurs, en poursuivant nos échanges je serai aussi ravi de connaître votre avis sur le proème de saint Thomas d’Aquin aux Seconds Analytiques d’Aristote ainsi que sur le chapitre « Le Malade mental » de l’Orthodoxie de Gilbert Chesterton. C’est que précisément on y retrouve nos questions de fond!

        • Tiphaine says:

          L’article de Mr Lassale n’engage que lui. S’il y a des choses controversées, qu’il s’explique ou se corrige, vous avez raison.
          Par ailleurs, vous fuyez les questions posées parce qu’elles portent sur des documents officiels (sauf le dossier de Mgr de Galaretta) : et c’est bien là le fond des choses.
          Quant à vos références, je suis désolée de ne pas les posséder.

          • Adalbertus says:

            Tiphaine, merci de votre réponse à la première question.
            Croyez bien que je répondrai amplement à votre question (de préférence dimanche soir ou lundi prochain, avant c’est cuit par manque de temps) – mais j’attends encore votre réponse à ma deuxième question: avis de l’Epitre de saint Jacques en lien avec les échauffements, colères voire invectives qui abandonnent sur cette page et ailleurs. En somme je veux savoir si on admet ou non les mêmes règles de jeu (d’où aussi mon allusion à saint Thomas et Chesterton, je m’en expliquerai aussi).

        • Tiphaine says:

          Je précise, pour éviter des malentendus, que je ne parle pas des textes que vous demandaient d’autres intervenants. Ma question porte uniquement sur la possibilité d’un accord. Car, quoique essayant de garder la paix et l’équilibre sur cette question, je me pose des questions. Par exemple quand je lis ce texte de Mgr Pozzo cité dans l’article : « J’ai noté que l’esprit est constructif, et non à la controverse. Les différents points de vue ou opinions que nous avons sur certaines questions ne doivent pas nécessairement conduire à la division, mais à un enrichissement mutuel. » Mais il est vrai, je me suis aperçu que Mgr Pozzo est spécialiste pour semer la division.
          Quoiqu’il en soit, il reste cette déclaration de juin 2016, qu’on semble oublier et que publiquement on peut remettre en cause. Cela est étrange et je pense trouble beaucoup d’autres fidèles. Il y a comme une perte de confiance.

          • En fait, le texte de juin 2016 parle de la restauration du règne du Christ-Roi, celui-ci ne pourra se faire sans un pape qui montre des signes concrets de retour à la sainte Tradition. Je ne sais pas si Menzigen « jette à la poubelle » les conclusions du chapitre de 2016, bien qu’en effet il a été dit que tout accord semblait impossible. L’aveuglement de Menzingen porte sur le fait qu’ils croient pouvoir, de l’intérieur, éclairer le pape, afin qu’il agisse en ce sens. Beaucoup l’ont cru : la fssPierre et bien d’autres, qui se sont fait complètement manger. Mgr de Galaretta écrit dans son rapport de 2011 que le simple fait de rechercher un accord provoque la division (non, ce ne sont pas les doyens…) et dit, d’après une source romaine, que même en cas d’accord satisfaisant, on ne peut faire confiance à la Rome conciliaire, celle-ci ne tiendra pas ses engagements.
            Par ailleurs, Mme ou Mlle Tiphaine, il n’est pas besoin pour vous de discuter philosophie avec Mr Adalbertus/WG. Personne ne remet en cause sa bonne foi et sa volonté de rétablir la vérité sur certains points, mais son intelligence parfois est obscurcie par un volonté décalée… Quand on parle ‘malade mental’, que chacun fasse le ménage devant sa porte.

            • Cher Adalbertus/WG, mille excuses pour la dernière incise. Nul ne remet en cause votre valeur. D’autant plus que vous restez en dehors de toute conclusion.

              • Adalbertus says:

                Le chapitre chestertonien en question concerne tout le monde – quand une vérité devient obsessive au point d’en déséquilibrer d’autres. Désolé de ne pouvoir le développer pour le moment.

                Merci de vos excuses par ailleurs, j’insiste sur enseignement de saint Jacques si peu pris en compte dans les débats anonymes sur internet si facilement glissantes et dérapantes. A cause de cela je pense que beaucoup de commentaires, malgré les intentions, n’avancent pas le Royaume de DIeu sur Terre.

        • Maxime Labole says:

          Tout l’article est vrai. Vous essayez de justifier à tout prix Menzingen, mais c’est inutile. Leur silence, l’arrêt de la dénonciation de la Rome conciliaire, c’est le vatican lui-même qui s’en réjouit.
          Mais vous préférez nier l’évidence.

          • Adalbertus says:

            SI vous pensez que tout l’article est vrai, malgré les preuves que j’ai apportées, je crois qu’il est inutile que l’on en discute.
            Pour ma part j’ai essayé d’être intellectuellement honnête en lisant l’article. Vous le prenez pour la mauvaise foi.
            Adieu M. Maxime.

  30. Philibert says:

    En attendant, Mgr Fellay avec l’Abbé Bouchacourt divise un peu plus la Fraternité en suspendant 7 doyens. C’est quoi la suite ? Combien de prêtres va-t-il rester à ce rythme, surtout lorsque d’après Geneviève ici, je cite : « en 2013 c’étaient le tour des abbés Rioult, Salenave, Pivert, Pinaud, Chazal, et d’autres « .

    Alors, quelle est la durée de vie si elle consume ses prêtres à cette vitesse ? Est-ce que ces 7 doyens devaient se taire ? Est-ce que les fidèles auraient été dans une meilleure situation s’ils gardaient le silence ? Est-ce que ces 7 doyens ne sont pas de qualité pour être suspendus et peuvent être ainsi remplacés ? J’ai l’impression de vivre ce que je n’ai pas connu mais que Mgr Lefebvre a raconté à propos du changement de messe dans les années 70, où du jour au lendemain tous les prêtres qui ne se soumettaient pas à la nouvelle messe (la messe de Saint Pie V reconnue pourtant bien plus tard par le Pape BenoitXVI comme jamais abrogée, la belle affaire 20 ans plus tard…) étaient évacués. C’est Mgr Lefebvre qui racontait la tristesse et l’abandon de ses amis prêtres qui avaient été exclus pour ne pas vouloir changer le rite ! Et Mgr Fellay fait exactement la même chose dans l’oeuvre de Mgr Lefebvre. Il faut que les prêtres voient pour se soutenir et chasser ce Mgr Fellay par des élections anticipées si ce Monsieur n’a d’autre but que de poursuivre la destruction de l’église. En tous les cas, il ne faut pas que le Vatican obtienne le ralliement de toute la FSSPX au vu de cela pour le mettre en échec si son intention est de détruire la FSSPX et la Tradition de l’église qu’elle a gardé comme un trésor et qui sinon aurait été annihilé par le Vatican sans elle.

    Toute cette affaire est triste pour ces prêtres qui sont sincères vis à vis du Christ et non vis à vis de Mgr Fellay et de l’Abbé Bouchacourt qui prennent des sentences bien trop exagérées vis à vis de la soi-disante faute. Encore une fois, on se croirait dans une institution communiste avec des gardes rouges.

    • Geneviève says:

      Si vous voulez plus d’informations sur la crise dans la FSSPX en 2012-13 qui a conduit à l’éviction des prêtres cités ci-dessus :

      http://www.lasapiniere.info/les-essentiels

    • Adalbertus says:

      1) Dans la Fraternité saint Pie X les prêtres sont nommés, je crois, ad nutum. Il n’y a donc pas de sentences « bien trop exagérées » dans les mutations au sein de la Fraternité. Les candidats au sacerdoce savent qu’ils pourront être mutés n’importe quand, même sans raison, ça fait partie du programme. Ça aussi fait partie de la vie de Mgr Lefebvre – qui est humblement rentré d’Afrique au petit diocèse de Tulle par exemple. Les exemples dans l’histoire de l’Eglise ne manquent pas.
      Par conséquent votre remarque sur le communisme est un peu forte. Pour avoir vécu derrière le rideau de fer je dirai même qu’elle est grossière.

      2) Dans les prêtres que vous mentionnez vous confondez sans distinction les prêtres partis d’eux mêmes et les prêtres expulsés.

      3) Enfin Mgr Lefebvre a connu ou exigé des départs de prêtres en quantités semblables à quelques reprises. (Et je ne parle pas des prêtres concernés aujourd’hui; à ma connaissance ils jouissent de tous leurs droits en tant que membres de la Fraternité et n’ont pas reçu de peines ecclésiastiques).

      Je dis ces choses indépendamment de mon avis sur la question ou des vos conclusions. Que votre conclusion soit vraie ou non, qu’elle soit mienne ou non, les arguments que vous donnez ne sont pas probants.

  31. Geneviève says:

    Voici la lettre ouverte de l’abbé Nicolas Pinaud à l’abbé Bouchacourt :
    notamment, il explique ce que l’abbé de La Roque a entrepris pour obtenir des explications de son supérieur de district :

    « Mais s’il y a une question bien réelle qui se pose, c’est la suivante : comment de tels confrères ont-ils bien pu en arriver à s’opposer publiquement à ce que les supérieurs cherchent à leur imposer injustement ?
    Le problème n’est pas le secret. Secret d’ailleurs très relatif, puisque M. l’abbé de la Roque vous avait demandé des explications franches et claires depuis plusieurs semaines et vous avait prévenu que, sans réponse, il fournirait lui-même les explications. La lecture du Chardonnet n° 326 de mars 2017 ne pouvait pas vous laisser d’illusion à ce sujet :

    « Aussi loin de toute pasquinade, il serait indispensable d’interpeller le pape François sur le contenu de sa foi, avant même de s’interroger sur l’opportunité prudentielle d’une reconnaissance canonique. Car il ne peut relever de la volonté divine de mettre son salut éternel dans la dépendance de quelqu’un qui ne professe pas la foi catholique. Établir une unité légale sans unité réelle serait d’ailleurs un contresens. » Ces paroles ont un prix… à payer ! »

    http://www.lasapiniere.info/archives/2742#more-2742

  32. socison says:

    « le siège du District de France se refusa d’intervenir » dit MPI. Pourquoi alors Mr.l’abbé Bouchacourt avait-il réuni des prêtres pour en faire une étude le we-même de la diffusion de la lettre des doyens?
    D’autre part, le problème des articles de Mr.Lassale, c’est leur ton amer et ironique. L’auteur ne veut pas informer, il veut accuser. Il ne veut pas aider les lecteurs, par l’énoncé de faits objectifs, à poser un jugement pondéré et critique; il veut au contraire condamner en ne donnant qu’un son de cloche.
    S’il vous plaît, si vous n’êtes pas capable d’écrire des articles à tête reposée, allez plutôt postuler au Canard enchaîné.

    • monarchie says:

      Pour couper l’herbe sous le pied des Supérieurs, c’est évident !

      A tous ceux qui ne veulent pas voir que les 7 (+3) ont mal agi, il leur faut se rappeler que MÊME SI ON DÉFEND UNE JUSTE CAUSE, on peut le faire SOUS L’IMPULSION D’UN ESPRIT DIABOLIQUE. C’est ce qu’enseigne Saint Ignace.

      Il faut observer l’art et la manière, qui sont évidemment Fautifs dans ce cas précis.

      • Slovan says:

        Vous dites n’importe quoi. On peut « couper l’herbe sous le pied des supérieurs » sans avoir mal agi, comme vous le savez.
        De plus, il me semble que les (+3) ne sont pas soumis au district de France !

  33. mouette says:

    @ socison :

    tristement vrai !

    • Tiphaine says:

      Bonjour Mouette. Alors, on refuse de répondre à la question posée plu haut ?

      • Adalbertus says:

        Je crois Tiphaine que vous faites une erreur en demandant à Mouette de répondre à la question que vous avez posé à moi. Rassurez vous cependant, je garde la patience malgré très peu de rigueur qu’il y a dans ces discussions. Si cette réponse vous intéresse vraiment vous la trouverez là à l’endroit où la question a été posée.

  34. Véronique says:

    Je suis très surprise que cet organe de presse qui veut passer pour contre-révolutionnaire ait lancé aussi ouvertement la subversion dans ses colonnes : elle apparaît déjà trois fois dans le titre, ce qui aurait dû dissuader tout catholique traditionnel de revenir un jour à ce journal… Un de ces bons prêtres ayant contre toute attente regretté que je ne sois pas adepte de l’exercice (car je comprends trop bien les différents maux qui y nichent, dont le moindre est la perte de temps), j’ai pour une fois plongé dans le marécage.
    Or la morale la plus traditionnelle réprouve la plus grande partie de l’article et la plupart des commentaires, et nos chers prêtres vous renvoient tous au confessionnel avec ces bavasseries où pointent vanité, lâcheté, haine, et d’autres sans doute…
    MPI trahit encore son ambition contre-révolutionnaire en tolérant autant de commentaires que la morale réprouve. Mais quel lecteur éduqué peut accepter, par exemple, que le terme obéissant soit rendu par courroie de transmission : c’est non seulement indigne d’un rédacteur, c’est surtout signer le refus de l’ordre fondant toute société quelle qu’elle soit.
    Gaulois inconvertis, ne voyez-vous pas qu’on en meurt, de cette subversion répétée à tout propos ?

    PS – Je n’ignore pas que j’encours les injures de ceux qui se reconnaîtront : elles se retournent contre eux.

    • Xavier Celtillos says:

      L’obéissance n’est pas le servilité : la première s’exerce pour la vertu, la deuxième de façon irraisonnée.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com