Si on enlève cas particulier du Vatican où les études requises sont celles de théologie, la plupart des cursus peuvent mener à la direction d’un Etat.  Dans quelle discipline ceux qui gouvernement l’Europe ont-ils obtenu leur plus haut diplôme ?

Au 23 novembre 2017, on constate que :

– La voie royale est, il y a une certaine logique, le droit. Ils donnent les Président/Premier Ministre des pays suivants : Portugal, Espagne, Islande, Belgique, Luxembourg, Danemark, Russie, Pologne, Tchéquie, Slovaquie, Suisse, Hongrie, Slovénie, Croatie, Bosnie, Monténégro, Chypre et Monaco.

– Il n’y a par contre qu’un seul dirigeant diplômé de Sciences Politiques, celui de l’Italie et deux diplômés en Relations Internationales en Ukraine et en Azerbaïdjan.

– Les économistes dirigent l’Estonie, la Lituanie, l’Arménie et la Macédoine.

– La Lettonie est dirigée par un diplômé en management, de même que la Serbie et le Liechtenstein.

– Le milieu scientifique fournit aussi quelques dirigeants, l’Allemagne est gouvernée par une physicienne, de même que la Roumanie. La Turquie, la Grèce, la Moldavie et la Finlande le sont par des ingénieurs. Un médecin dirige le gouvernement irlandais.

– Les lettres ne sont pas à négliger : la France, bien sûr, avec un président philosophe, ce qui est également le cas de la Géorgie, du Kosovo. Le journalisme mène à tout y compris à diriger l’Autriche et Malte.

– Le reste des profils est plus varié : une géographe au Royaume-Uni, un sociologue en Norvège, un diplômé en éducation en Biélorussie, un diplômé des Beaux-Arts en Albanie, un architecte en Andorre et même un pompier en Bulgarie.

– Les gens sans diplômes universitaires peuvent même rêver : c’est aussi le cas du chef du gouvernement suédois…

– San Marin est un cas particulier puisque ayant deux dirigeants : l’un a fait des études d’ingénieur et l’autre de droit.

Hristo XIEP

Les commentaires sont fermés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com