Si on enlève cas particulier du Vatican où les études requises sont celles de théologie, la plupart des cursus peuvent mener à la direction d’un Etat.  Dans quelle discipline ceux qui gouvernement l’Europe ont-ils obtenu leur plus haut diplôme ?

Au 23 novembre 2017, on constate que :

– La voie royale est, il y a une certaine logique, le droit. Ils donnent les Président/Premier Ministre des pays suivants : Portugal, Espagne, Islande, Belgique, Luxembourg, Danemark, Russie, Pologne, Tchéquie, Slovaquie, Suisse, Hongrie, Slovénie, Croatie, Bosnie, Monténégro, Chypre et Monaco.

– Il n’y a par contre qu’un seul dirigeant diplômé de Sciences Politiques, celui de l’Italie et deux diplômés en Relations Internationales en Ukraine et en Azerbaïdjan.

– Les économistes dirigent l’Estonie, la Lituanie, l’Arménie et la Macédoine.

– La Lettonie est dirigée par un diplômé en management, de même que la Serbie et le Liechtenstein.

– Le milieu scientifique fournit aussi quelques dirigeants, l’Allemagne est gouvernée par une physicienne, de même que la Roumanie. La Turquie, la Grèce, la Moldavie et la Finlande le sont par des ingénieurs. Un médecin dirige le gouvernement irlandais.

– Les lettres ne sont pas à négliger : la France, bien sûr, avec un président philosophe, ce qui est également le cas de la Géorgie, du Kosovo. Le journalisme mène à tout y compris à diriger l’Autriche et Malte.

– Le reste des profils est plus varié : une géographe au Royaume-Uni, un sociologue en Norvège, un diplômé en éducation en Biélorussie, un diplômé des Beaux-Arts en Albanie, un architecte en Andorre et même un pompier en Bulgarie.

– Les gens sans diplômes universitaires peuvent même rêver : c’est aussi le cas du chef du gouvernement suédois…

– San Marin est un cas particulier puisque ayant deux dirigeants : l’un a fait des études d’ingénieur et l’autre de droit.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :