Promsex-logo-mpi

Pérou – PROMSEX est une organisation soutenue par l’ONU et les institutions européennes. Cette organisation dispose donc de subventions internationales pour promouvoir les revendications LGBT ainsi que l’avortement.

Dernière proposition en date de ce lobby : instaurer des quotas LGBT en politique. En Europe, on connaissait déjà la parité homme/femme obligatoire sur les listes électorales. Au Pérou, les partisans du nouvel ordre sexuel mondial testent l’étape suivante : la présence obligatoire d’un quota LGBT sur les listes électorales !

PROMSEX promeut aussi la théorie du genre
PROMSEX promeut aussi la théorie du genre

PROMSEX ne dit pas encore comment devrait se répartir ce quota entre homosexuels, lesbiennes, bisexuels, transgenres, queers et autres intersexes, selon les innombrables catégories imaginées par les idéologues de la révolution sexuelle…

Cependant, cette proposition suscite pour l’instant une vive controverse, même et y compris parmi les habituels relais politiques de PROMSEX.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. Daniel61 says:

    En priorité,il vaudrait mieux éxiger la présence d’aveugles,de sourds,de muets etc… qui eux n’embêtent pas le Monde entier alors qu’ils en auraient réellement besoin! Les autres « zigotos »,on ne parle que d’eux alors que leur « anomalie » est souvent volontaire …

  2. Du temps de Sodome, ce n’était que l’affaire de quelques villes (cinq, si je me rappelle bien)…à présent c’est toute la planète ! Si Dieu voulait traiter le problème comme Il l’a fait avec ces 5 villes jadis, c’est cette fois-ci le monde entier qu’il faudrait exterminer.

  3. Pierre says:

    Ensuite viendrait le temps des baiseurs de poules et enculeurs de chèvre.

    Alors, au nom du droit des animaux, il nous faudrait reconnaître aussi leur droit en politique.

    Mais finalement, le triste spectacle de notre gouvernement actuel et de notre assemblée nationale remplacés par des troupeaux de caprins crottants à qui mieux mieux, cela y changerait t’il quelque chose ?
    Cela pourrait -il être pire ?
    Nous serions alors au moins protégés de cette folie généralisée qui semble tous les avoir atteint !

  4. Jaguar says:

    Il existe un offensive généralisée du lobby LGBT sur l’ Amérique du Sud, le Pérou en particulier est une des cibles. les péruviens sont assez résistants mais les agents du lobby sont très actifs en particulier Carlos Bruce, homosexuel et pédophile notoire, ex ministre et actuel député, leur action est soutenue par Nadine Humalla (surnommée la Abortera…), la femme du prédident actuel Ollanta Humalla, cette « dame » est pro-avortement, pro-lgbt, féministe, gauchiste et comme son époux totalement vendue au systeme…L’un des rares à s’opposer fermement est Monseigneur Luis Armando Bambarén de l’église péruvienne. L’ex père Marco Antonio Arana Zegarra, curé rouge vif ayant abandonné l’église pour se consacrer à la politique est lui l’un des soutiens actifs du lobby avec derriere son parti, associations ecolos et groupes gauchistes fortunés d’Europe. Il est intéréssant de noter pour ce pays que le seul ex président à avoir été mis en prison pour « violations des DDHH », Alberto Fujimori est celui qui libéra le Pérou de la plaie des terroristes du Sentier Lumineux maoiste mais il faut préciser qu’il est aussi le seul à ne pas être franc-maçon…

  5. Denis F says:

    J’ai tellement aimé mon séjour au Pérou, une fois dans ma vie, au vu de la gentillesse de gens dénués de tous,et/ou malgré les vieilles femmes couvertes de bardées, pour survivre, et bien d’autres choses, que JE crois que les Péruviens sauront résister et s’opposer.

    Notre catholicisme s’y est arrangé des cultures locales, ancestrales, antérieures.

    Mais pour autant, à moins qu’un culte INCA particulier, prouvé et vérifié soit avancé, je doute que les nobles descendants des Incas valident de tels changements!

    Sinon, seul le tourisme interlope, prétentieux, « supérieur », pourrira encore les lieux qu’il fréquente et veut transformer, par égoïsme et besoin irréfragable d’uniformisation.

    Puissent Dieu et l’Inca nous épargner la contamination du Pérou, et/ou de l’Amérique du Sud!!!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com