Le Cardinal de Richelieu (1585-1642), ecclésiastique et homme d’Etat français, fut le principal ministre du roi Louis XIII.

Ce Testament politique est un écrit d’une qualité rare. Richelieu nous y dit que l’exercice du véritable pouvoir a une dimension sacrificielle, et qu’il exclut la recherche de cette jouissance que procure l’emprise sur les hommes. Il nous dit encore que la politique est l’art de maîtriser les passions et les faiblesses humaines pour les orienter vers le bien commun, que son but est de conjurer la dictature des intérêts privés pour imposer la primauté de l’intérêt général.

Ce testament contient un programme voué à la défense des intérêts de l’Eglise et de la France. Il veut réhabiliter le mérite par rapport à la faveur, mettre fin à la corruption. Il met en garde contre le pouvoir excessif des parlements – ces tribunaux qui aspirent à jouer un rôle politique. Et il rappelle bien évidemment que le premier fondement du bonheur d’un Etat est l’établissement du règne de Dieu.

Il convient de faire lire ce Testament politique à toute personne engagée en politique.

Testament politique, Richelieu, éditions Perrin, collection Tempus, 352 pages, 10 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Un beau texte en faveur d’un homme politique, cardinal de surcroît, qui fut un vrai dictateur sous prétexte
     » que la politique est l’art de maîtriser les passions et les faiblesses humaines pour les orienter vers le bien commun, que son but est de conjurer la dictature des intérêts privés pour imposer la primauté de l’intérêt général ». Reste à savoir ce qu’il entend par « La primauté de l’intérêt général ». Quoi qu’il en soit cet éminent personnage à mis à feu et à sang les régions de France un peu trop indépendantes dont le beau pays de la Lorraine. Des châteaux attaqués, les propriétaires cloués aux portes, sinon pendus. La Lorraine fut ravagée et ne s’en remit jamais plus. Ses beaux oripeaux sont rouges du sang de ses victimes. N’oublions pas son goût immodéré pour les femmes. Voilà ce que l’histoire de la Lorraine et de ma famille ( mon pays d’origine) m’a appris. Richelieu et son successeur Mazarin ont « inventé » Louis XIV et on connait la suite faite de scandales et de corruptions.

    • François Xavier SINNIGER says:

      Certainement Richelieu a adopté la conception de la suprématie absolue de l’état en toutes choses et même sur la morale. On retrouve cette conception qui se présente paradoxalement dans la gestion des états fascistes à parti unique et dans le laïcisme démocratique de nos états actuels. Je ne parle pas ici du communisme, qui est un système de main-mise intrinsèquement absolu sur la pensée, le comportement, les gestes et la croyance des individus par un état tout puissant et divinisé dans un matérialisme extrême, dépassant de très loin les collectivisations évoquées plus haut.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com