usa-ukraine

Obama vampirisant l’Ukraine

Les Etats-Unis prennent à leur charge financière le gouvernorat de la région d’Odessa, c’est-à-dire, le nouveau gouverneur Mikhaïl Saakachvili, avec sa nouvelle équipe qui s’est substituée à l’ancienne. L’ex-président géorgien Saakachvili, l’annonce lui-même, sans vergogne, sur sa page Facebook:

« On s’est mis d’accord pour que des agents de police américains viennent former la nouvelle police d’Odessa. En outre, dans le cadre de la lutte anti-corruption, le gouvernement américain a accepté de débloquer des fonds pour verser les salaires de ma nouvelle équipe ».

Le ministère ukrainien de l’Intérieur de Kiev a annoncé pour sa part, le lancement d’une réforme en profondeur de la police. Il compte remplacer la milice actuelle et l’inspection routière par une police nationale qui correspondra aux standards de l’Union européenne. Une patrouille de police a déjà commencé son travail le 4 juillet à Kiev.

La date du 4 juillet est une « délicate » attention des Américains envers les Ukrainiens, puisque le 4 juillet est la fête nationale d’indépendance des USA… elle devient donc, en creux, la fête de la dépendance de l’Ukraine…  D’autres patrouilles, est-il annoncé,  verront le jour prochainement dans les autres grandes villes ukrainiennes, comme Dniepropetrovsk, Kharkov et Odessa, trois capitales de régions de sensibilité proche de l’insurrection du Donbass. La police du territoire de la Nouvelle Russie qui échappe au contrôle des républiques indépendantes de Donetsk et de Lougansk, est ainsi mise sous le joug des USA qui règlent la note et verrouillent l’Ukraine.

Mikaïl Saakachvili, ex-président de la Géorgie, acteur de la déstabilisation de la Géorgie par les USA, ex américano-géorgien, c’est vu tout dernièrement bombardé ukrainien par Porochenko, afin de devenir gouverneur de l’oblast d’Odessa. Odessa qui avait demandé son autonomie à Kiev l’année dernière.
L’ex-américain Saakachvili, s’il a délaissé comme il le prétend sa nationalité américaine, n’est cependant pas délaissé par ses ex-compatriotes. En effet il vient de conclure un accord avec l’ambassade américaine en Ukraine pour que des policiers californiens forment la police d’Odessa. Il peut également compter sur le financement américain de cette enclave désormais étrangère en territoire ukrainien. Mais il est vrai que c’est l’ensemble de l’Ukraine qui est passé sous contrôle américain depuis quelques mois, avec trois ministres étrangers naturalisés d’urgence ukrainiens, comme le nouveau gouverneur d’Odessa. Cette nouvelle ingérence ne fait que confirmer le mouvement d’ensemble.
Comme Le gouverneur d’Odessa, le ministre de la Santé est Géorgien, Sandro Kvitachvili, naturalisé la veille de sa prise de fonction à Kiev, il était déjà ministre de la santé sous Saakachvili en Géorgie; il fait partie de l’équipe de trois ministres étrangers qui se sont installés au pouvoir à Kiev en décembre l’année dernière, sous l’égide américaine. En dehors du ministre géorgien de la santé, l’américaine Natalia Iaresko est ministre des finances, d’origine ukrainienne, elle a fait une partie de sa carrière au département d’Etat US, le ministère des affaires étrangères américain. Un Lituanien, Aïvaras Arbomavitchous, ancien champion de basket mais surtout dirigeant de la filiale kiévienne du fonds d’investissement East Capital, est nommé à l’économie. 
A noter également que Porochenko est entouré d’un « Conseil international consultatif des réformes » composé notamment de Tony Blair, l’ancien Premier ministre anglais, et de Saakachvili, l’ex-président géorgien mais récent gouverneur ukrainien. Quant à John Mc Cain, le sulfureux sénateur et faucon américain, il devait également en faire partie, mais la constitution américaine le lui interdit. Ce qui ne l’empêche pas d’en être, probablement, à titre officieux..

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

6 commentaires

  1. Vieux Jo says:

    Mais enfin, il y a quelque chose qui m’échappe ; les USA seraient aussi en déficit budgétaire ; comment font-ils donc pour financer à tour de bras le terrorisme dans le monde et s’implanter partout avec la force ou la ruse ? La planche à billets ça va un moment et l’argent exotique, Arabie et Israël, n’est pas sans compromissions, non ?

    • claude says:

      « La planche à billets ça va un moment »

      Non, pour faire marcher la planche à billets il suffit d’avoir du papier et une imprimante. On ne sait pas jusqu’où ça ira, mais en en ce moment c’est ce qui se passe.
      Du moment que le dollar n’est plus, en fait, rattaché à aucune valeur matérielle, qu’à la planche à billets… D’où la crise permanente. D’où les foyers de guerres nouvelles, pour imposer par la force le dollar et empêcher les alliances défensives…

      La crise c’est la bulle, l’écart entre la valeur intrinsèque et la valeur démultipliée… etc. Actuellement les banques doivent pouvoir réaliser, seulement 10% de tout ce qu’elles prêtent, et encore, ce n’est pas leur propre argent mais celui des clients.

      C’est la force qui oblige.

      • La planche à billet, ça fonctionne tant que la « confiance demeure ». Mais dans la confiance, alors qu’il y avait, dans le temps la convertibilité en or, aujourd’hui c’est plutôt l’obligation d’avoir des dollars pour pouvoir effectuer des transactions sur les marchés internationaux. Autrement dit, tant qu’il y aura ce monopole du dollar, c’est nous qu’on paiera la dette américaine.

  2. Vieux Jo says:

    Et donc BRICS est un danger imminent pour l’hégémonie des USA, la Chine et la Russie voulant traiter dans leurs devises, de même l’union européenne avec la crise grecque.

  3. et oui obama cherche par tous moyens un affrontement avec la sainte russie…..mon Dieu debarrassez nous d’obama …… les yankees ont deja pourri la communauté europeene et ils gangrennent …..il est vrai que le peuple élu a pourri l’egypte des pharaons avant de pourrir nabuchodonosor ….comment l »arréter…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com