Frank Van den Bleeken qui est interné sans espoir de sortie depuis trente ans dans une prison belge où il ne reçoit aucun soin de défense sociale, demande à la justice belge de l’euthanasier. Frank Van den Bleeken reconnaît qu’il est un monstre et annonce que s’il sort, “il recommencera certainement et rapidement”, faute en partie de n’avoir jamais reçu les soins adaptés aux internés. Ces soins sont prodigués aux Pays-Bas mais alors que l’interné demande à être transféré dans une clinique néerlandaise spécialisée, le ministère de la Justice refuse : la loi belge ne permet pas d’extrader à l’étranger des internés.Son avocat Jos Van der Velpen a décidé d’assigner la ministre de la Justice devant le tribunal des référés de Bruxelles et demande que son client, à défaut d’être transféré aux Pays-Bas, soit euthanasié.

En septembre dernier, un détenu condamné à une lourde peine avait demandé et obtenu l’euthanasie. C’était une première en Belgique. Le cas de Van den Bleeken avait été alors évoqué. Un an après, l’euthanasie n’a toujours pas été permise dans son cas.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Bourgeois says:

    S’agirait-il d’un rétablissement de la peine de mort par les condamnés eux-mêmes ?
    Le diable se mordrait-il la queue ?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com