Tenon_HopitalL’Hôpital Tenon à Paris vient d’ouvrir le premier « Centre de santé sexuelle ». Ceci afin de soulager les services d’infectiologie actuellement surchargés et donc donnant des rendez-vous différés dans le temps. Son rôle est de dépister les maladies sexuellement transmissible avec au premier plan le Sida.

Selon les dires du Pr Gilles Pialoux, directeur de cette structure de soins, « notre file active est exclusivement composée d’hommes ayant des relations avec d’autres hommes (HPH) » autrement dit les homosexuels. Il s’est réjoui d’avoir vu la première femme début juin alors que le centre est ouvert depuis six mois. En 2012 il y avait 150.000 personnes atteintes du sida soit 70 % de plus qu’en 2000.

Chaque année il y a entre 4300 et 6700 cas nouveaux entraînant chaque année entre 1300 et 1700 morts chaque année. « On devrait avoir 200.000 malades en 2020 » déclare le professeur après avoir donné ces statistiques. Merci LGBT ! Rien d’étonnant compte-tenu des énormes subventions allouées à la promotion de l’homosexualité avec Mme Pécresse en tête : la présidente de la région Ile de France continue de subventionner la Gay Pride.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

12 commentaires

  1. François ALLINE says:

    La promotion de l’homosexualité est en effet aussi toxique que la chasse faite à cet état et pratique que certains verraient d’un bon œil.
    Pour avoir connu comme tout le monde les débuts de ce fléau qu’est le Sida, je me souviens de l’hécatombe due aux pratiques irresponsables des homosexuels.
    Cela étant dit comme ils étaient marginalisés et considérés comme irresponsables…
    On veut des marginaux ? Il suffit de les fabriquer.

    • Lucas says:

      Enseigner que l’homosexualité existe et n’a nulle raison d’être rabaissé n’est pas toxique, mais c’est ton homophobie qui est toxique. Le SIDA est causé par le sexe non-protégé, tu devrais aussi t’en souvenir.

  2. francis says:

    Ce qu’il y a c’est que déjà avant-guerre, on savait que la plupart des hommes avaient eu une relation homosexuelle avant même leur majorité civique… alors charger les lgbt pour un sujet qui ne s’est pas tant amplifié que simplement révélé me semble abusif.

    • MA Guillermont says:

      Quelle est cette source à laquelle vous buvez ? Francis !

    • Tchetnik says:

      Quelle est cette herbe que vous fumez, Francis?

      • Jean-Pierre Dickes says:

        Cela n’a aucun sens. Je n’ai jamais entendu parler de relations sexuelles entre mineurs avant-guerre. C’était au contraire une période marquée par une pudeur extraordinaire notamment dans les habits des femmes.

        • francis says:

          Pour répondre au professeur Dickès et à Tchetnik : ces données proviennent des rapports Kinsey, qui fut un précurseur en la matière, et furent depuis confirmés systématiquement : en questionnaire d’anonymat, on obtient à chaque fois entre 40 et 70 % d’hommes ayant eu une activité homosexuelle dans leur préadolescence, adolescence ou avant le mariage (les chiffres allant en augmentant puis descendant dans les deux derniers cas)

          Je me permet aussi de faire remarquer (respectueusement mais quand même ironiquement) à monsieur Dickès que s’il n’a jamais entendu parler de relations sexuelles entre mineurs avant ou après guerre, ou n’importe où n’importe quand dans l’histoirede l’humanité, c’est que nous ne vivons pas sur la même planète. Et pour ce qui est de la pudeur… les plus gros consommateurs (proportionnels) de pornographie du monde se trouvent être les pays musulmans, en particulier les plus rigoristes : quand la vitrine est nette, l’arrière boutique craint toujours, c’est comme au resto chinois.

          Mais avoir une activité homosexuelle à quelques reprises ne fait pas nécessairement une personne homosexuelle (ou bisexuelle), de même que faire occasionnellement du sport ne fait pas une personne sportive. C’est surtout que tout le monde est tellement obsédé par les étiquettes ! Il n’y a qu’à voir ces propositions d’identité sexuelle sur facebook : c’est comme le grand classique américain « hey j’ai un seizième de sang indien » : c’est pour frimer, rien d’autre. d’ailleurs si quelqu’un respecte le fameux slogan « sois toi-même », pourquoi aurait-il besoin de se coller systématiquement une étiquette ?

          Enfin, je dois bien confesser avoir dans ma jeunesse été la victime pas toujours involontaire de la boisson et du hasch ; c’était avant de rencontrer Jésus. En la personne d’un prêtre, qui d’ailleurs est celui qui m’a le premier sauvé de ces deux fléaux. Il me reste à me débarrasser de la cigarette, mais je n’y arrive guère… si monsieur Dickès voulait me prodiguer un conseil à ce sujet, j’en serais fort réjoui.

          • Le « rapport Kinsey » comme source??? Aussi fiable que les écrits des papiers de « malabars ».
            Les « confirmations » auxquelles vous faites allusion sont aussi suspectes méthodologiquement que leur modèle.

  3. François ALLINE says:

    Francis a raison. Evidemment. Avant guerre et après d’ailleurs les garçons étaient élevés dans des univers de garçons. Pensionnats et même familles nombreuses où ils apprenaient à pisser le plus loin possible + si affinités…
    Ca n’en faisait pas des « homosexuels » pour autant.
    Arrêtez de faire les biches effarouchées et prenez conscience d’une évidence c’est que nous sommes au 21ème siècle sous l’emprise d’un femelisme tout puissant et que, de toute façon, tous les hommes sont destinés à se faire sodomiser : Les PD par leurs « mecs » et les hétéros par leurs « gonzesses »
    Il faudrait pour vivre avec notre temps installer des distributeurs de vaseline dans les lycées plutôt que des boîtes de capotes…
    D’ailleurs, Najat Vaseline-Benmachine y « panse » !

    Comment allez vous Technik et Jean Pierre ?

    Vous savez que Média presse est l’un des rares médias sur lequel on peut s’exprimer librement ? Un bon poin pour eux.

    • Un lecteur anonyme says:

      J’avais dessiné sur le sable
      Son doux visage qui me souriait
      Puis il a plu sur cette plage
      Dans cette orage , elle a disparu .

      Et j’ai crié , crié ,  » Aline ! « , pour
      qu’elle revienne
      Et j’ai pleuré, pleuré , oh ! j’avais
      trop de peine

      Je me suis assis auprès de son âme
      mais la belle dame s’était enfuie
      (…)
      Et j’ai crié , crié, « Aline !  » , pour
      qu’elle revienne
      (…)

      Je n’ai gardé que ce doux visage
      Comme une épave sur le sable mouillé
      (…)
      Et j’ai crié , crié  » Aline ! « , pour
      qu’elle revienne
      Et j’ai pleuré , pleuré , oh ! j’avais
      trop de peine

    • Jean-Pierre Dickes says:

      Merci de vous enquérir de ma santé. C’est bien la pemière fois que cela m’arrive sur MPI. J’ai les pattes dans le sac Alline. Conséquences de divers accidents imputable à mes contemporains qui ne savent pas ce qu’est un passage protégé. Je récupère enfin après quatre ans.Heureusement que la tête marche encore. Mais je suis toujours à la bourre et je laisse passer des fautes d’orthographes…
      C’est vrai que les gamins avant l’adolescence se mesuraient le sexe avec un brin d’herbe et se le comparaient. Mais cela n’allait pas au-delà. Ils n’en sont pas devenus homos pour autant…

  4. Maître Cube says:

    Quelle nouvelle pas banale en ces temps de perdition !

    Comme le SIDA n’existe pas, d’après ce que l’on déduit des déclarations du professeur Montagnier, et comme les tests de dépistage indiquent séropositifs les pauvres bougres atteints d’une trentaine de maladies banales, dont même la grossesse, cela veut dire que les autorités sanitaires veulent euthanasier la gente homosexuelle avec leurs poisons chimiques violents déguisés en médicaments.

    Qui l’eut cru ?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com