L’annonce a été faite par le professeur Andreï Simbirtsev, directeur adjoint de l’institut de recherche  de l’Agence médico-biologique fédérale russe. Ce produit complètement nouveau obtenu grâce aux biotechnologies vise à soigner tous les types de cancer. C’est au cours d’expériences spatiales qu’ il a pu être obtenu Un médicament qui pourrait s’avérer révolutionnaire dans la lutte contre le cancer. Actuellement la Russie est en pointe dans l’exploration et la recherche spatiale.

« Le nom de travail de notre produit est « Protéine de choc thermique » — du nom de la principale substance utilisée. C’est une molécule qui est synthétisée par n’importe quelle cellule de l’organisme humain en réponse aux différents effets de stress. Les scientifiques connaissaient son existence depuis longtemps mais on supposait initialement que la protéine pouvait seulement protéger la cellule contre les dommages. Il s’est avéré ensuite qu’elle possédait une propriété unique: celle d’aider la cellule à montrer ses antigènes tumoraux au système immunitaire, renforçant ainsi la réponse immunitaire antinéoplasique », a déclaré Andreï Simbirtsev.

« Puis nous avons créé une souche productrice et avons forcé la cellule bactérienne à synthétiser la protéine humaine. De telles cellules se reproduisent bien, ce qui a permis d’obtenir une quantité illimitée de cette protéine », explique le chercheur.

« L’Agence dispose de la possibilité unique d’organiser des recherches médicales grâce aux programmes spatiaux. Le fait est que pour une analyse radiographique de l’action de la protéine, il faut procéder à partir d’elle un cristal extrêmement pur impossible à obtenir dans les conditions de gravité terrestre car les cristaux de protéine se forment de manière inégale. Nous avons eu l’idée de créer ces cristaux dans l’espace. Une telle expérience a été réalisée en 2015. Nous avons emballé la protéine très pure dans des tubes capillaires pour les envoyer à la Station spatiale internationale (ISS) », poursuit le professeur.

« En six mois de vol des cristaux idéaux se sont formés dans les tubes, qui ont été renvoyés sur Terre et analysés en Russie et au Japon grâce aux équipements d’analyse radiographique. » « La création du cristal en apesanteur était nécessaire uniquement pour l’étape scientifique d’élaboration du produit », précise Andreï Simbirtsev. L’expérience spatiale a ainsi confirmé que les chercheurs étaient sur la bonne voie.

Ainsi, a-t-il conclu, « on peut affirmer que la protéine dispose de l’activité biologique nécessaire pour soigner le cancer ».

« Andreï Simbirtsev rappelle que les essais cliniques à part entière durent généralement deux à trois ans.
« Malheureusement, nous ne pourrons pas aller plus vite — c’est une étude très sérieuse. Autrement dit, compte tenu du stade final des essais précliniques les patients pourraient avoir accès au nouveau médicament dans trois ou quatre ans », a conclu le professeur. Source Sputnik

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

21 commentaires

  1. Félicie Aussi says:

    Ainsi, une maladie donnée par la vie moderniste pourrait être soignée grâce à des progrès dans la recherche moderne !

    Allons ! Allons ! Soyez sérieux.

    Tout ce que peut faire le progrès de la recherche moderne, même celle des Russes, c’est accentuer le délabrement.

    • RS87 says:

      Eh bien, j’espère que vous ne serez pas atteinte de cette maladie! Merci pour les malades! Votre message d’une dureté de pierre montre que vous méprisez tous les malades qui l’ont probablement bien cherché, vous étant au-dessus de toutes maladies avec vos produits bio …. Je connais vos semblables. Mais malgré votre méchanceté, les progrès de la médecine n’ont jamais autant prolongé la vie qu’à présent. La durée de vie est la plus longue actuellement, malgré la modernité ou plutôt grâce à elle, de toute l’histoire de l’humanité. Dionc votre méchanceté est gratuite et même terriblement mensongère. Et quoique vous fassiez, si écolobobo que vous soyez, vous aussi vous mourrez un jour! Et peut-être d’un cancer.

      • J’approuve RS87, d’autant qu’il faut vraiment être pas cuite pour qualifier le cancer de maladie moderne, sachant qu’on a trouvé des tumeurs et autres indices fossilisés sur les squelettes de dinosaures, et qu’à ce que je sache oncques ne vit d’iguanodon vivre à l’ombre des pics de pollution d’usine ! (les volcans ne comptent pas)

    • Elégant says:

      « Tout ce que peut faire le progrès de la recherche moderne, même celle des Russes, c’est accentuer le délabrement. »

      Pourriez vous étayer votre propos ?

      • Félicie Aussi says:

        Regardez autour de vous, on ne vit plus dans un environnement adapté à la vie. La pollution est partout, des hormones synthétiques polluent même l’eau de boisson. Les amphibiens mâles disparaissent. Les poissons de mer contiennent tant de mercure, qu’il est conseillé d’en manger moins souvent.

        Et depuis combien de temps la recherche médicale court-elle après la guérison du cancer ? Elle aurait trouvé aujourd’hui la solution pour, sans rien changer, continuer à vivre dans une endroit de plus en plus délétère ?

        Il faut être sérieux et regarder courageusement la réalité engendrée par le modernisme, par l’orgueil de l’ humain voulant se faire plus gros que le dieu.

      • Félicie Aussi says:

        Je rajouterai une chose évidente pour tout individu sensé :

        L’organisme animal et donc humain, recherche toujours le meilleurs équilibre pour sa qualité de vie ou survie, je crois que l’on appelle cela l’homéostasie. Ainsi, les états que l’on appelle maladies sont l’état d’équilibre optimum que peut se permettre un organisme en attendant que la cause du mal disparaisse.

        Dans ces conditions, rechercher un remède contre le cancer, qui est l’équilibre optimum du moment vu les conditions subies (de pollution ou d’engorgement) par l’organisme, est complètement insensé.

        Contre le cancer ou la maladie il n’y a qu’une seule chose à faire : Se débarrasser de ce qui empêche la santé optimale. Un médicament chimique ne fait que rajouter une couche qu’il faudra aussi éliminer.

        • Charbot says:

          Possible que votre diagnostique soit en partie vrai (en partie parce que cela n’explique pas les cancers des dinosaures) . Mais cela ne donne pas de solution pour les cas concrets. La majeurs partie des cancers qui sont guéris le sont par la médecine courante qui amène d’autres problèmes, c’est vrai, qui fait le bonheur des laboratoires et des services de santé, mais qui souvent guérit, quand c’est pris à temps. Tout le monde connaît de tels cas de cancers disparus et de santé retrouvée.

          A ma connaissance aucune solution alternative n’a fait ses preuves et n’atteint le taux de réussite de la médecine courante.

          Entre deux maux il faut toujours choisir le moindre… Et au bout du compte tout le monde tire sa révérence de toute façon. Aujourd’hui beaucoup moins vite qu’avant.

          Ôter tout espérance à des malades, comme votre premier message le faisait, est la meilleure solution pour obtenir leur peau à courte échéance.

        • Félicie Aussi says:

          Pour Répondre à Charbot,

          Disons qu’il faut se prendre en main et faire un long jeûne pour éliminer ce qui encombre (ce qui est isolé dans les tumeurs). C’est en tout cas ce que je ferais.

          Je ne pense pas que les solutions médicales puissent marcher. Les rayons détruisent et la chimio empoisonne. Les personnes qui guérissent dans ces conditions, ont fait quelque chose en plus qui n’est pas dit, comme par exemple changer complètement leur mode de vie, leur alimentation … C’est pour moi une certitude.

          • Charbot says:

            Les conseils de jeûnes ne peuvent pas faire de mal. Mais les cancers frappent certaines personnes , certaines hérédités plus que d’autres. Certains qui ne fument jamais, ne boivent jamais d’alcool et mangent modérément tout en pratiquant des sports sains sont frappés de cancers, alors que d’autres qui font des abus de toutes sortes meurent centenaires de leur belle mort.

            Vous conseillez de prendre de la vitamine C en quantité. Alors là danger! Il faut se méfier absolument des vitamines sous forme de compléments. Les vitamines doivent être absorbées sous forme naturelle, à l’intérieur des divers aliments et non sous forme de comprimés et de syntèse. Les compléments sont très toxiques et peuvent provoquer de gros dégâts avec risques de surdoses. Exemple il est fortement déconseiller de pratiquer des jeûnes tout en tentant de compenser les manques par des compléments alimentaires. Ce qui est non seulement complètement inefficace mais ce qui est en plus très dangereux pour la santé des organes digestifs.

            La macrobiotique est une pratique de jeûne ancienne qui a eu ses beaux jours dans les années 70-80, qui consistait à faire des cures de riz complet, sans rien manger d’autre, pour détoxifier le corps et faire digérer les cancers par l’organisme. Je connais des gens qui l’ont pratiquée, ils sont malheureusement morts, sans avoir réussi à absorber leur cancer.

            Je pratique moi-même un seul repas par jour en milieu d’après-midi en dehors d’un petit déjeuner à la française (c’est-à-dire réellement petit) le matin. Cela a au moins l’avantage de me faire conserver la ligne, et de laisser à mon organisme le temps de se reposer. Je n’en tire rien de plus comme conclusion, chaque personne ayant un bagage santé différent. Culpabiliser les gens -qui n’ont la plupart du temps pas les moyens de toute façon- ne sert qu’à faire marcher l’industrie de l’écologie à laquelle se rattache le commerce bio, qui n’est pas toujours aussi bio qu’il le prétend.

            Par ailleurs je ne comprends pas que vous critiquiez de façon péremptoire et définitive, comme si vous aviez la science infuse, la découverte annoncée par les Russes et dont vous ne savez pas grand chose, alors que par ailleurs vous vantiez d’autres méthodes dont on pourrait tout aussi bien se moquer et qui pourtant semblent adopter une méthode globale comme le suggère cette découverte russe…

            Lorsque la maladie frappe les gens sont désemparés, inutile de prendre des airs supérieurs en leur faisant entendre qu’ils l’ont bien méritée. Les personnes qui veulent suivre des méthodes alternatives ne devraient pas négliger en parallèle les méthodes courantes. Trop de gens meurent d’idéologies, campées sur leurs certitudes.

      • Félicie Aussi says:

        Comme guérir d’un cancer n’est pas facile, sauf peut-être avec la méthode du Dr Ryke Hamer (qui a été étouffée par le corps médical pour manifestement continuer l’eugénisme), il faut le prévenir.

        Il y a la méthode du Dr Gernez, qui est en gros un jeune partiel de 40 jours par ans, en fait une sorte de ramadan ou de carême.

        On peut aussi, avec très grand profit, ne manger que le soir. Je l’ai fait pendant des lustres, et cela permet d’être bien éveillé pour travailler l’après-midi, au lieu de sommeiller comme un boa repu, puis de dormir idéalement la nuit après un repas qui compense le manque du midi. Le matin, au réveil, ne prendre rien du tout ou seulement un café sans sucre ni édulcorant. Cette méthode, très facile à pratiquer, permet de puiser dans ses réserves de graisse dans la journée, et d’éliminer parfaitement tout ce qui pourrait déclencher un trouble.

        Il existe aussi certains compléments indispensables pour bien fonctionner. Linus Pauling avait expliqué cela dans « Abusez des vitamines ». Une personne de poids normal (60 à 80kg) devrait prendre 10 grammes de vitamine C en plusieurs fois chaque jour.
        Le chlorure de magnésium ou le silicium dit organique (colloïdal, que l’on trouve dans les plantes et aussi dans la terre glaise) renforce considérablement l’organisme. Leur mode d’action avait été expliqué par le fait que l’organisme a la capacité d’opérer des transmutations d’éléments, et le silicium et le magnésium sont des bases parfaites pour cela. Il semble donc que l’organisme comble ses carences minérales en transmutant ces métaux en ce qui lui manque.

        • joseph says:

          le ramadan est tout sauf un jeune , les gens s’empiffrent ,à la nuit tombée !
          et donc IL NE PEUT être comparé au carême .

          • Félicie Aussi says:

            En effet, c’est parfaitement exact.

            Mais ce qui est bien avec le ramadan, c’est qu’il laisse l’organisme à jeun pendant au moins 20 heures. L’organisme ainsi a le temps de se reposer, d’éliminer et peut-être même de puiser un peu dans ses graisses, c’est à dire de se mettre en acidose (je crois), comme dans la méthode du Dr André Gernez (qui comporte bien d’autres choses).

            C’est la mise au repos de l’organisme le plus longtemps possible qui est importante.

      • Félicie Aussi says:

        Réponse à la dernière intervention de Charbot

        Il faut avoir lu Linus Pauling avant de parler des dangers de la vitamine C, car on vit dans un monde d’« informations bidons ». Mais vous l’avez remarqué.
        Pour le Dr Alain Scohy, banni parce qu’il contestait les vaccins, la vitamine C n’est pas vraiment une vitamine au vu de sa formule, mais plutôt un glucoside. C’est pour cela qu’elle est bénéfique prise seule (des injections de 120g de vitamine C soulageaient les cancéreux en phase terminale, d’après Linus Pauling). Mais on la mélange toujours à des aliments, en général des fruits, pour la prendre.

        Il y a aussi la vitamine D, D3 pour plus de précision, dont les limites de consommation préconisées semblent être une mesure visant à garder la santé des gens bancale. A ce propos, dans la dernière affaire concernant la mort d’un bébé après prise d’Uvesterol, savez-vous que ce « remède » contre le rachitisme est parfaitement inutile. En effet il contient de la vitamine D2, c’est-à-dire un truc inopérant car synthétique. En général, pour disqualifier la vitamine D, les labos expérimentent avec la D2. Mais ceci est une autre histoire.

        Les enfants cancéreux héritent cette pollution de leur mère. Mais l’organisme est capable de remonter la pente s’il vit dans de bonnes conditions.

        • Charbot says:

          Je n’ai pas lu Linus Pauling mais j’ai été gravement intoxiqué avec des vitamines qui m’ont causé de graves problèmes de santé. Du coup j’ai prospecté et je me suis rendu compte que je suis loin d’être le seul a avoir subi cette mésaventure. Linus Pauling ou non. Depuis je mange des oranges pour mes apports de vitamines C et la même chose pour les autres vitamines et tout est rentré dans l’ordre.

          L’excès de comprimés de vitamines peuvent favoriser des cancers.

      • Félicie Aussi says:

        Réponse à la tout dernière intervention de Charbot

        D’après mon expérience, mais ce n’est que la mienne, 10 grammes par jour de vitamine C (acide L-ascorbique) me sont bénéfiques et j’en ai la preuve concrète.
        Les 10g/j font disparaître les plaques de psoriasis que j’ai depuis environs mes 20 ans. Dès que j’arrête la vitamine C, pour voir, dans le mois qui suit le psoriasis réapparaît. En reprenant mes 10 grammes, le psoriasis redisparaît en moins d’une semaine. C’est miraculeusement mécanique.

        Vous dites avoir été intoxiqué par DES vitamines ? A part la vitamine A prise vraiment massivement, je ne vois pas. Vous nous laissez dans le noir. Sauf, bien sûr, s’il s’agit de « vitamines » de synthèse, comme celles avec qui l’industrie agro-alimentaire agrémente ses produits pour pas cher.

        Le modernisme a tout falsifié au point que ce qui est bon est désormais remplacé par du délétère.

        Pour répondre à une questions de votre avant-dernier post, J’ai déjà expliqué en détail pourquoi il ne faut pas se fier au progrès de la recherche sur les remèdes. Les états morbides ne sont résolvables qu’en supprimant la cause de la morbidité. Les remèdes ne font, au mieux, que masquer le mal/signal, qui devra, pour la survie, empirer/se renforcer.

        Tout ceci dit sans prétention. Mais qu’est-ce qui vous a incité a écrire : « inutile de prendre des airs supérieurs en leur faisant entendre qu’ils l’ont bien méritée » ? Où ai-je pris des airs supérieurs et dit que les malades ont mérité de l’être ? Je n’ai fait que partager ce que je sais.

        Il faut dire la vérité. Il ne faut pas endormir ou faire rêver en suscitant de vains espoirs.

  2. MCF68 says:

    J’espère que c’est vrai. Mais ces annonces sensationnelles en dehors des circuits habituels ne vont jamais très loin.

    • большаяРоссия says:

      C’est possible. L’avenir nous le dira. Ce serait quand même une belle découverte. La recherche sur le cancer fait d’immenses progrès depuis quelques années, cela n’est donc pas impossible. Le cancer étant un déréglement des cellules, il n’est pas improbable de penser qu’il puisse y avoir un remède global.

  3. pierre says:

    regarder ma belle poudre de perlinpin pin je te soigne tout avec ça. t’a mal aux dent? tu l’a trop molle?
    prend ma poudre t’est guérit c’est Scientifique.
    Je prend chèque carte bancaire et ticket repas.

    • entrelesdeuxyeux says:

      quel con…d! Il paraît qu’il faut de tout pour faire un monde, mais certain ne manquerait pas.

  4. Soupape says:

    Y a des cons qui voudraient que les Russes ne soient jamais capables d’inventer la poudre.

    Eh bien si ! les Russes inventent la poudre.
    Et ils ont même le culot de ne pas demander l’autorisation.

    Il serait temps que nous fassions de même en France,
    sans demander la permission à l’ue (union pour l’esclavage).

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com