L’affaire des burkinis sur les plages de France, qui alimenta les débats médiatiques et politiques pendant tout le mois d’août, confirme l’état de délabrement moral généralisé de nos responsables et de la déliquescence de nos institutions. Particulièrement, du Conseil d’État, qui, certes, dans cette histoire, n’a fait qu’appliquer le droit, mais qui sait l’interpréter quand on le lui demande : n’a-t-il pas pris, il n’y a pas très longtemps, un arrêté pour interdire le spectacle d’un comique, deux heures avant son entrée en scène, parce que Manuel Valls l’avait exigé, et cela, en dépit de la décision d’un tribunal qui, auparavant, l’avait autorisé ? Le même Manuel Valls qui proclame qu’il est contre l’avis du Conseil d’État sur le burkini… Là, il fait quoi ?

On sait maintenant qu’un gouvernement composé de bonimenteurs, de bisounours et de pleureuses repentantes, ne pourra jamais combattre le communautarisme musulman et qu’il reculera toujours face aux revendications et aux affirmations identitaires de l’islam politique. Pour remédier à cette déficience, les Français ne peuvent pas plus compter sur une gauche laxiste que sur une droite confuse sur le sujet : toutes les deux sont dépassées et tétanisées. De capitulations en renoncements, elles sont devenues les complices de ce communautarisme qui s’impose de façon de plus en plus arrogante. Et qui est soutenu par le CCIF (collectif contre l’islamophobie en France).

Ce collectif a été reconnu d’utilité générale en 2011. Ce qui lui permet d’établir des reçus fiscaux pour les dons et les adhésions… Outre des subventions attribuées, en 2013, par la Commission européenne, il a reçu des fonds du milliardaire américain, George Soros, personnage ambigu et controversé, juif pro-palestinien, ultralibéral et mondialiste convaincu, partisan d’une société multiculturelle, du mariage homosexuel et de la légalisation du cannabis. Spéculateur hors pair, il a été, tout de même, condamné pour délit d’initié dans l’affaire de la Société Générale… Pas très clair sur ses stratégies philanthropiques ou ses manipulations politiques, il a cependant une prédilection pour financer, via sa fondation « Open Society Institute », toutes les associations d’activistes pro-migrants ou de provocateurs gauchos libertaires, comme le mouvement des « Black Lives Matter » et « Les Femmen ». Pour imposer plus facilement, en semant le désordre, une société de sous-citoyens décérébrés, consommateurs frénétiques, uniquement préoccupés par leurs petites satisfactions personnelles ? Toujours à propos du CCIF, il est intéressant d’apprendre, que son président, Marwann Muhammad, a tenu le 26 août 2016, un meeting clairement politique, dans la mosquée de Tremblay-en-France, alors que la loi sur la laïcité interdit toute réunion politique dans un lieu de culte…

Nos élites, probablement mal informées, n’ont peut-être pas très bien compris le but de l’islam radical, qui, pas plus imbécile que d’autres, sait, précisément, utiliser à bon escient nos lois et nos associations islamo gauchistes. Et qui est très limpide sur son dessein : le cheikh Youssouf al Quaradawi, un des principaux responsables de l’UOIE (union des organisations islamiques européennes, dont la branche française est l’UOIF), a déclaré, en 2012 : « avec vos lois démocratiques, nous vous coloniserons. Avec nos lois coraniques, nous vous dominerons ». En, 2016, après la victoire judiciaire du CCIF et de la LDH contre les arrêtés anti-burkini, et avec l’appui du décervelage chronique de notre classe politique et de nos commentateurs médiatiques, nous y sommes presque !

Ce nouvel épisode de la reculade de la République contre le communautarisme musulman, devrait ouvrir définitivement les yeux des Français et leur faire comprendre que la gauche, dans son ensemble, est inexorablement laxiste, que les responsables de la droite ex-UMP, en période électorale, jouent les fiers-à-bras, mais qu’ils ne sont et ne seront jamais qu’une équipe de bras cassés et que le gouvernement actuel est complètement déconnecté des préoccupations réelles du pays.

La prochaine élection présidentielle devrait être une bonne occasion pour renvoyer tous ces illusionnistes dans les poubelles de l’histoire.

Claude PICARD

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Mots clefs , , ,

7 commentaires

  1. Connerie, que cette histoire de voiles, burkinis etc……soit disant pour ne pas donner d’envies aux hommes. Qui n’a jamais entendu ou vu une femme en train de relouquer un bel homme sur une plage, voir certaines parties de cet homme. Peu de femmes pourraient dire le contraire. Alors que les barbus se voilent et portent aussi un berk…kini. Entrée principale de la grande piscine de Marrakesh: panneau avec pictogramme  » burkini interdit ». Alors, si ce n’est pas de la provocation, je n’y comprends plus rien.

    • François ALLINE says:

      Haddock, votre vision de la femme date un peu… Elles vont aujourd’hui sur « adopteunmec.com !
      Pendant que vous y êtes expliquez-nous que la femme est une créature par essence bienveillante et on réécrira l’ancien testament (C’est déjà partiellement fait mais la tentatrice n’en est pas pour autant éliminée)

    • C’est possible. Mais quoiqu’elle dût en soi être superflue, voici une variation sur un ostinato : quoi qu’il en soit, ‹soit disant› est « de la merde dans un bas de soie », comme disait un jour, un soir, qui c’est ? un soi-disant empereur à son évêque.

  2. Hilarion says:

    Durant la guerre, un certain nombre de dispositions furent prises par le gouvernement de Vichy pour maintenir l’ordre et éviter des représailles allemandes. Une armée allemande disposant de 300 000 hommes. ayant montré par exemple à Oradour sur Glane sa détermination et disposant d’un armement sans pareil à l’époque. Ces mesures de maintien de l’ordre par le gouvernement furent interprétées après la guerre comme collaboration avec l’ennemi. Mais n’a t-on pas la sensation que cette timidité dans la répression des « islamistes radicaux » ne procède pas de la crainte de voir se révolter la partie de la population musulmane qui ne conçoit la France que comme terre de prédation en attendant de la conquérir. Un haut fonctionnaire de la direction des « services » n’a t-il pas déclaré qu’il surveillait tous les mouvements d’extrême droite en opposition avec l’invasion, afin d’éviter tout début de conflagration.
    En d’autres termes, notre gouvernement se soucierait plus de laisser agir les « islamistes radicaux » dans un but de soumission que de défendre les valeurs qui ont permis à l’Occident de devenir ce lieu de développement qui suscite la convoitise du monde entier.
    Autre sujet: que deviendrait l’Occident recouvert de la chape de plomb « islamiste » si ce n’est une rétrogradation vers le tiers monde et la misère.

    • François ALLINE says:

      Hilarion, lorsque vous dites : « que deviendrait l’Occident recouvert de la chape de plomb « islamiste » si ce n’est une rétrogradation vers le tiers monde et la misère »
      Je suppose que vous faites un parallèle avec ce que sont devenues les civilisations Greco-romaines en proie à l’obscurantisme crasse qui a accompagné la prise de pouvoir de notre Sainte mère l’église.
      C’est bien ça ?

      • Hilarion says:

        On ne sache pas que « l’obscurantisme » je vous laisse la responsabilité de cette expression « républicaine » ait empêché le développement de l’Occident pour l’amener là ou il est (et sur 2000 ans ça devrait se faire sentir !), suscitant l’envie qui nous vaut ce déversement catastrophique de populations. Ce n’est pas l’église qui a fait guillotiner Lavoisier au nom de la révolution « qui n’a pas besoin de savants ».

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com