Une émeute entre les détenus et les gardes du centre pénitencier appelé Canada, dans la ville d’Escuintla, au Guatemala a fait plus d’une quinzaine de morts et plusieurs blessés le dimanche 29 novembre dernier.

Ce centre pénitencier accueille environ 3000 personnes alors que sa capacité est de 600 prisonniers.

Les autorités du pays ont informé les familles que les corps des détenus, qui ont péri pendant l’émeute, ont été évacués de la prison.

Le porte-parole du Système Pénitencier du Guatemala, a informé officiellement à la presse locale lundi dernier que 16 prisonniers sont morts pendant la mutinerie qui a commencé vers 16:30 le dimanche.

Apparemment, selon les enquêtes, l’émeute a commencé à cause d’une dispute entre les groupes rivaux qui cohabitent dans la prison. Mais, puisqu’il y a une surpopulation dans ce centre pénitencier, les autorités n’ont pas pu mettre la situation sous contrôle.

Les forces de sécurité, la Police Nationale et les pompiers ont été alertés par le personnel de la prison et sont arrivés rapidement sur les lieux.

Le Guatemala vit une période d’insécurité très importante. La corruption a ravagé le pays et le gouvernement n’arrive pas à rétablir l’ordre et la paix. Le nouveau président de la république du Guatemala réussira-t-il à faire quelque chose ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Lorsqu’un centre pénitencier de 600 personnes en accueille 3000, et que du coup, les autorités n’ont pas pu mettre la situation sous contrôle, le responsable de tous ces morts, c’est l’Etat du Guatemala ?
    Qu’a-t-il fait jusqu’ici ? Faut-il le plaindre de vivre « une période d’insécurité très importante » ?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com