Une émeute entre les détenus et les gardes du centre pénitencier appelé Canada, dans la ville d’Escuintla, au Guatemala a fait plus d’une quinzaine de morts et plusieurs blessés le dimanche 29 novembre dernier.

Ce centre pénitencier accueille environ 3000 personnes alors que sa capacité est de 600 prisonniers.

Les autorités du pays ont informé les familles que les corps des détenus, qui ont péri pendant l’émeute, ont été évacués de la prison.

Le porte-parole du Système Pénitencier du Guatemala, a informé officiellement à la presse locale lundi dernier que 16 prisonniers sont morts pendant la mutinerie qui a commencé vers 16:30 le dimanche.

Apparemment, selon les enquêtes, l’émeute a commencé à cause d’une dispute entre les groupes rivaux qui cohabitent dans la prison. Mais, puisqu’il y a une surpopulation dans ce centre pénitencier, les autorités n’ont pas pu mettre la situation sous contrôle.

Les forces de sécurité, la Police Nationale et les pompiers ont été alertés par le personnel de la prison et sont arrivés rapidement sur les lieux.

Le Guatemala vit une période d’insécurité très importante. La corruption a ravagé le pays et le gouvernement n’arrive pas à rétablir l’ordre et la paix. Le nouveau président de la république du Guatemala réussira-t-il à faire quelque chose ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :