« Un événement capital et historique pour la recherche de l’unité des chrétiens et pour la coopération des Églises pour un monde de justice et de paix ».

C’est ainsi que le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises (COE) qui a son siège à Genève en Suisse, a présenté la visite que le pape François fera au COE le 22 juin à l’occasion du 70e anniversaire de la fondation de cet organisme, énième machin maçonnique et syncrétiste, qui compte 348 Églises membres de 110 pays qui représentent environ 500 millions de chrétiens surtout anglicans, évangéliques et orthodoxes.

« C’est une grande nouvelle et un grand événement » a continué le pasteur Tveit. Il présentait ce matin au siège du COE, ensemble avec l’évêque de Lausanne-Genève-Fribourg, Mgr Charles Morerod, le programme pontifical officiel :

« La visite du pape François comme un pèlerinage œcuménique au COE au cours de l’année où nous célébrons son 70e anniversaire, est un événement capital et historique (…) Cette rencontre ouvre de nouvelles routes »

a-t-il déclaré en ajoutant qu’à partir du 21 juin prochain « les relations entre l’Église catholique et les Églises membres ne seront plus les mêmes. » Le pasteur Tveit a également exprimé sa gratitude « au pape François pour avoir accepté cette invitation ».

« Cet avènement lance un message fort non seulement à nos Églises mais aussi au monde. Le message qu’il est possible de construire des relations de confiance et de coopération dans un monde divisé par les conflits. »

Le thème du voyage du pape argentin à Genève est : « Cheminer, prier et collaborer ».

De son côté Mgr Morerod a souligné les bons rapports entre l’Église conciliaire en Suisse et les autres Églises chrétiennes et a rappelé la valeur de Genève comme ville internationale, ouverte au dialogue à travers les différentes institutions internationales. Au nom du Saint-Siège, était également présent à la conférence de presse don Andrzej Choromanski, représentant officiel du Conseil pontifical pour l’unité des Chrétiens. Il a rappelé, d’après Vatican News, qu’existent de nombreux projets communs au COE et à l’Église dans les domaines de l’éducation et de la solidarité. Mais surtout Choromanski a affirmé qu’il pourrait y avoir une future adhésion du Saint-Siège au COE malgré des divergences théologiques. D’ailleurs, le 22 juin, ce sera El papa argentin qui présidera la prière œcuménique au centre œcuménique du COE. Un pas en avant sur le chemin de l’adhésion et de plus sur le chemin de l’apostasie…

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Daniel Daflon says:

    « Le thème du voyage du pape argentin à Genève est : « Cheminer, prier et collaborer »
    En réalité, s’il avait dit vrai, il aurait fallu préciser : Cheminer avec les invertis et les FM, prier le prince des ténèbres et collaborer à la destruction de la chrétienté.

  2. cadoudal says:

    Dongoglio a proclamé urbi et orbi:

    « je crois en Dieu; pas le Dieu catholique ;il n’ y a pas de Dieu catholique »

    il va peut être vendre un dieu vaudou à Genève ?

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com