Aujourd’hui, cap sur l’abbaye du Mont Saint-Bernard, située en Angleterre, à cinquante kilomètres de Birmingham ! Les moines trappistes y vivent depuis la première moitié du XIXe siècle et ont connu de nombreux  déménagements, une baisse des vocations et une crise financière. Plus récemment, une brasserie gérée par les moines a vu le jour. Vous voulez en savoir plus ? Alors c’est parti, Divine Box vous emmène à la découverte de cette abbaye, son histoire et son savoir faire.

Façade de l’abbaye du Mont-Saint-Bernard depuis le jardin ©️ Abbaye du Mont Saint-Bernard

Un départ sur les chapeaux de roues

Tout commence en 1835 lorsque l’abbaye du Mont-Saint-Bernard est fondée à Leicestershire, en Angleterre. Les premiers religieux occupent d’abord un petit chalet de la forêt de Charnwood, surnommé « Tynt Meadow » : on commence tranquillement !

Puis en 1837, les moines commencent à travailler la terre, avant de fonder leur premier monastère. Quelques années plus tard, ils reçoivent de la part du comte de Shrewsbury une donation financière suffisamment importante pour construire un monastère permanent. La communauté confie alors la construction de la nouvelle abbaye à un célèbre architecte, Augustus Pugin, qui offre ses services à la congrégation. Quelle générosité !

Désormais, l’abbaye compte plus de trente moines, alors en 1846 tout le monde met la main à la pâte pour les travaux de construction des nouveaux bâtiments. Deux ans plus tard, le nouveau monastère peut enfin ouvrir, et est même élevé au rang d’abbaye par le pape Pie IX. Un premier abbé est alors nommé à la tête du monastère. Tout avance pour le mieux !

De nombreuses péripéties

La Première Guerre mondiale est là et le nombre d’hommes disponibles pour se battre diminue fortement. En 1917, le Bureau de la Guerre du Royaume-Uni décide de revenir sur un arrêté décrétant que les moines sont exemptés de service militaire. L’abbaye du Mont-Saint-Bernard est alors contrainte de laisser partir six de ses religieux. À ce moment-là, l’abbaye ne compte que vingt moines, c’est donc une perte considérable pour eux !

Malgré tout, la communauté poursuit son petit bout de chemin. En 1963, l’abbaye du Mont-Saint-Bernard crée sa propre fondation au Cameroun : le monastère Notre-Dame de Bamenda. Aujourd’hui, il s’agit d’une abbaye indépendante et florissante avec une communauté composée principalement d’africains.

La communauté du Mont Saint-Bernard en plein office. ©️ Abbaye du Mont Saint-Bernard

Leur artisanat de bières

L’abbaye et la vie de sa communauté rayonnement, mais du point de vue économique c’est une tout autre histoire. En effet, en 2013, elle réalise que son activité agricole n’est plus vraiment rentable. Ils doivent donc absolument trouver un autre moyen pour subvenir aux besoins de la communauté.

Les religieux font alors un pari fou et prennent la décision de miser sur une production de bière. Ils choisissent de lui donner comme appellation le nom du cottage dans lequel ils s’étaient installés initialement : Tynt Meadow ! En 2018, tout prend forme et une brasserie artisanale est créée au sein du monastère. Cette dernière, permettant de sortir 300 000 bouteilles chaque année, est devenue, depuis, la principale source de revenus de l’abbaye. Tout est bien qui finit bien pour l’abbaye !

C’est une bière brune puissante titrant à 7,4% de volume, qui est brassée par les moines, fidèle à la tradition trappiste et à l’identité anglaise. La bière « Tynt Meadow » possède une robe acajou, coiffée d’une mousse beige ferme et onctueuse. Au nez, on distingue des arômes de fruits confits, de réglisse et de chocolat noir. En bouche, on perçoit davantage des saveurs fruitées, comme celle de la figue, le goût corsé du chocolat et, en plus, un soupçon de poivre. Voilà une bière à ne pas passer à la trappe (vous l’avez ?) !

Un frère de l’abbaye du Mont Saint-Bernard vérifie la qualité de la « Tynt Meadow ». ©️ Abbaye du Mont Saint-Bernard

Et aujourd’hui ?

 

Vingt-six moines trappistes vivent à l’abbaye du Mont Saint-Bernard et suivent la règle de saint Benoît « Ora et labora », c’est-à-dire « Prie et travaille ». Le travail à la brasserie nécessite de la main d’œuvre, ce n’est pas forcément facile d’allier les deux, mais ils font de leur mieux !

La journée d’un moine brasseur est rythmée par la production de bières, les offices et la prière. « Certains prient, bréviaire à la main, dans la salle des machines, les jours de production. Nous devons vivre notre vie monastique et nous ne pouvons pas laisser la brasserie interférer trop » explique frère Joseph. En plus, les religieux ne produisent que le nécessaire pour entretenir l’abbaye et pour reverser des bénéfices à des œuvres caritatives. La bière est présente sur leur table uniquement les jours de fête, à Noël ou à Pâques.

La « Tynt Meadow », seule bière trappiste d’Angleterre. ©️ Abbaye du Mont Saint-Bernard

Où trouver cette fameuse bière ?

Pour retrouver les bières de l’abbaye du Mont Saint-Bernard, vous pouvez vous rendre sur place et rendre visite aux moines au passage ! Voici l’adresse :  Mount St. Bernard Abbey, Oaks Road, Coalville LE67 5UL, United Kingdom. Mais si c’est trop loin pour vous, vous pouvez retrouver les produits de l’abbaye du Mont Saint-Bernard de l’abbaye directement sur la boutique monastique en ligne de Divine Box.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :