1918

Jean-Yves Le Naour, docteur en histoire, est spécialiste de la Grande Guerre et l’auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.

Le 8 novembre 1918, à la gare de Tergnier, des officiers allemands sont conduits dans un train luxueux composé de deux wagons-lits, d’un wagon-restaurant et d’un salon tendu de satin vert et décoré d’abeilles d’or et d’un N couronné. C’est dans ce train datant de Napoléon III qu’ils sont acheminés dans la clairière de Rethondes. Les plénipotentiaires allemands sont abattus. Les conditions que le général Weygand leur a lues les ont laissés sans voix. Ils ont tenté d’opposer qu’il ne faut pas affaiblir l’Allemagne au moment où elle est confrontée à la vague bolchéviste, sans quoi elle sera submergée et le fléau se répandra ensuite dans toute l’Europe occidentale. Ils ont demandé la levée du blocus maritime qui conduit la population à la famine. Ils ont soixante-douze heures pour signer cette capitulation déguisée en armistice.

Pour les Allemands qui, de mars à juillet 1918, ont multiplié les coups de butoir, bousculant à trois reprises les lignes des Alliés, et cru sincèrement dans la proximité de leur victoire, la défaite à quelque chose d’irrationnel. A cette heure dramatique encore, leurs hommes campent en Belgique, en Finlande, en Estonie, en Roumanie, en Ukraine et jusque dans le Caucase. Il y a six mois à peine, ils étaient persuadés d’en finir glorieusement. A l’inverse des certitudes de Guillaume II, l’affrontement des monarchies autoritaires et des démocraties libérales n’a pas tourné à l’avantage des premières. Mais pourquoi ? Que s’est-il passé pour que l’Allemagne perde la guerre et signe le 11 novembre 1918 un traité humiliant ? C’est tout l’objet de ce livre passionnant.

1918, Jean-Yves Le Naour, éditions Perrin, 416 pages, 23 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !

%d blogueurs aiment cette page :