A partir de 1942 les Américains vont bombarder la France. Royan, situé à l’embouchure de la Gironde, eut en avril 1945 le triste privilège de servir d’expérience à un bombardement au napalm made in USA. Royan était une des « poches de l’Atlantique« , lieux fortifiés par les Allemands. La ville a donc été bombardée par les alliés occidentaux durant des mois, pour un effet quasiment nul sur les forces et les installations allemandes, tout en faisant de très nombreuses victimes civiles et en réduisant la ville à un tas de ruines. La ville, pourtant, ne servira de cobaye aux bombes au napalm qu’en avril. L’expérience US causa de très nombreuses victimes civiles, abominablement brûlées.

L’ Américain, Howard Zinn en sa qualité d’historien, a témoigné de ce douloureux épisode qu’il a vécu lui-même en 1945, à travers un film paru en 2015, dont un extrait est présenté ci-dessous: Le 15 Avril 1945, Howard Zinn  participe au bombardement de Royan au moyen des toutes nouvelles bombes au napalm. Il ignore alors la nature des bombes qui sont lâchées sur le centre de Royan, mais, horrifié, il le découvrira plus tard et il aura l’honnêteté d’en témoigner dans sa célèbre « histoire populaire des États-Unis ».

Photo ci-dessus: le Premier ministre Winston Churchill visite les ruines de Caen le 23 juillet 1944, résultats des bombardements qu’il a lui-même ordonnés avec les Américains. Il est accompagné du général Bernard Montgomery et de Miles Dempsey.

Synopsis du film documentaire paru en 2015: Une histoire américaine:

Tant que les lapins n’avaient pas d’historiens, l’histoire était racontée par les chasseurs.
Avec l’énorme succès de son livre « Une histoire populaire des Etats-Unis », Howard Zinn a changé le regard des Américains sur eux-mêmes. Zinn parle de ceux qui ne parlent pas dans l’histoire officielle, les esclaves, les Indiens, les déserteurs, les ouvrières du textile, les syndicalistes et tous les inaperçus en lutte pour briser leurs chaînes.
Extrait du film : Howard Zinn, Une Histoire Populaire Américaine de Olivier Azam et Daniel Mermet, avec Howard Zinn :

Combien d’autres villes françaises ont ainsi été bombardées sans nécessité absolue par les USA au prétexte de la guerre ? Quel historien français aura la courage de faire le compte des comportements hostiles des USA en France durant la Seconde guerre mondiale? Voilà une page douloureuse de notre histoire de la Seconde guerre mondiale qui n’a pas encore été écrite. Et pourtant la Seconde guerre mondiale ne cesse d’être disséquée depuis 70 ans pour servir de propagande à la politique hégémonique de l’Empire américain auquel la France est soumise peu ou prou depuis lors. Elle n’a connu qu’un court répit d’indépendance relative durant la présidence du général de Gaulle, bien vite balayé par ses successeurs.

Emilie Defresne

emiliedefresne@medias-presse.info

A propos de ville cobaye voir: Pont-Saint-Esprit volontairement empoisonné par la CIA.

.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :