Le front républicain vole en éclat en 2017.  Les deux nouveaux amis, Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan, ont tenu ensemble un meeting au parc des expositions de Villepinte (Seine Saint-Denis) devant plusieurs milliers de personnes.

Meeting réussi.

Le patron de Debout la France, le nouvel allié de Marine, qui a osé l’inimaginable en se liant avec la candidate au deuxième tour des présidentielles, a pris la parole en premier. Et a été ovationné par les Français présents. Son discours a galvanisé la foule.

«Élire Emmanuel Macron c’est soumettre notre pays aux puissances d’argent et se résigner à la pire régression sociale depuis la Libération !»,

a lancé Nicolas Dupont-Aignan.

“Je n’aurais jamais pu me regarder dans le miroir de l’histoire de France s’il avait manqué une seule voix dimanche. J’ai choisi la France, j’ai choisi Marine ! Allons-nous enfin reprendre notre destin en main ?” “Les dirigeants des Républicains sont des traîtres. La violence des insultes me conforte dans mon choix !” 

a-t-il clamé.

Quant à Marine, elle a fustigé Macron, le candidat de la finance internationale :

«Aujourd’hui, l’adversaire du peuple français c’est toujours le monde de la finance», a clamé la candidate, appelant à «faire barrage à la finance, à l’arrogance, à l’argent roi». 

Le poulain de Hollande s’est vu traiter par son adversaire de “fêtard de la Rotonde”, de “winner autoproclamé”, de “conseiller clé du quinquennat Hollande”. “Il est le candidat sortant, sortons-le !” “Son mouvement, c’est En marche ou crève !”

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

20 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :