Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. Soupape says:

    C’est tout à fait ça !

    Après la 1ère guerre .°. (mondiale) introduire les dancing et le charleston (1925)
    pour commencer à effacer les folklores locaux.

    Après la 2ème guerre .°. (mondiale) couper l’europe en 2 en tolérant le communisme,
    de connivence avec Staline à Yalta en 1945 !

    Partout, tuer les arts populaires spontanés et les arts classiques,
    à l’aide “d’arts” idéologisés et décadents :
    -le jazz, confrérie de .°. (de Duke Ellington à John Coltrane, en passant par Luis Armstrong).
    -le cinéma, en popularisant à Hollywood, les scènes réduisant la sexualité à la pornographie,
    (avec le strip-tease de Shirley mac Laine, et en France, l’apparition de Brigitte Bardot, etc)
    – réduire la peinture à des barbouillages obtenus en faisant remuer des queues d’ânes
    préalablement trempées dans des seaux de matières colorées

    avec mai 68, submerger l’europe et le monde entier
    par les yéyés, puis la pop-music, puis le rock, puis les punks, puis le tekno, puis le rap,

    La décadence nous est toujours venue des “modes” anglo-américaines …
    L’impérialisme des américains … est en réalité celui des 3 points .°.

  2. « L’impérialisme des américains … est en réalité celui des 3 points .°. »
    Oui, Soupape, et je souscris de bon cœur à votre tirade, malgré le fait qu’il n’y ait pas là-bas que des fossoyeurs de la haute culture européenne ; on y trouve aussi le contraire, mais ils se font petits (Henri Heine, cette fois en allemand : « la grande étable de la liberté, où les gens crachent sans crachoir »*). Ce qui a sauvé les Américains à cet égard, c’est probablement l’influx de juifs allemands hautement cultivés qui fuyaient Hitler, bien qu’il y en eût d’autres parmi eux qui ont développé la bombe atomique. Je ne sous-estime pas les .º., mais je crois qu’ils se trouvent plutôt du côté de Mme Clinton que de celui de M. Trump(f), lequel est seulement vulgaire. Je ne nie point que la décadence européenne, y compris en Angleterre, soit arrivée par les « modes » américaines, mais il faut peut-être citer les soldats australiens en 1941 sur la question de savoir pourquoi ils s’étaient tellement opposés (à la baïonnette !) aux soldats américains arrivés en très grand nombre à Brisbane en 1942 : « they’re over-paid, over-sexed and over here » (c’est-à-dire de l’autre côté du Pacifique).
    *der große Freiheitsstall, wo die Leute ohne Spucknapf speien.

    • P. S. En vue de la date de cette conférence, les participants peuvent aller le lendemain à un Requiem pour le Roi, si comme je l’espère cela se fait encore à Lyon ; dans les années 80 il y en avait trois, toutes bourrées. (Cf. le décret de la Convention de 1793 : « Lyon fit la guerre à la liberté ; Lyon n’est plus. »)

  3. Soupape says:

    @ Cher pamino

    Je suis d’accord avec vous sur ce que,
    pour mieux faire passer la décadence, on l’a baptisée “mode américaine”,
    afin de mieux créer l’obligation morale de suivre la mode
    de l’Etat “the best in the world”.

    Car, au début, la majorité des américains N’Y ETAIT POUR RIEN,
    et a été progressivement corrompue
    par la petite minorité des .°.sociétés secrètes.°.
    “Les bandits de Chicago”, par exemple, étaient le bras armé des .°.

    Concernant le jazz, on a utilisé les “negro spirituals”
    et “oh when the saints … go marching in” chanté par Luis Armstrong,
    pour faire de l’oecuménisme avant la lettre,
    et béatifier d’office tous les noirs américains !

    Les 3 points ont toujours la même méthode :
    pour commencer, ils procèdent longtemps par petites touches,
    et “utilisent des apparences trompeuses” … (discours du 30 mai 68)

    Concernant le cinéma d’holywood, la volonté de corruption
    a été le fait des démocrates, ç-à-d. des américains.°. corrompus

    Le problème est qu’aujourd’hui,
    l’amérique, droguée et enlisée dans le Péché,
    ne représente plus un pôle moral de civilisation.

    Raymond Marcellin, ministre de l’intérieur sous de Gaulle,
    (cf l’importune Vérité, 1978, chez Plon)
    raconte comment Nixon avait écrit à de Gaulle, fin 68,
    pour lui représenter Marseille, plaque tournante d’un trafic international,
    visant directement la corruption de la jeunesse des Etats-Unis.

    De Gaulle, qui était d’une autre époque, en ignorait tout,
    et donna de suite les ordres nécessaires, pour lutter contre ce trafic,
    ce qui permit à Marcellin d’être,
    pour nos flics, “le plus aimé des ministres de l’intérieur” (et le plus durable).

    Mais en 1974, Chirac.°., ambitieux et niais,
    “démarcellinisa” le ministère de l’intérieur,
    et, avant 1980, la drogue s’installa en France …

    • Merci, Soupape, je ne savais pas du tout cela avec De Gaulle, mais quand je suis arrivé à Lyon en 1981 il y avait encore des gens qui parlaient de « la musique yé-yé » et d’autres qui me demandaient, presque les larmes aux yeux (je n’exagère pas), de pardonner le fait que le premier MacDonald de Lyon venait d’ouvrir ses portes place Bellecour.
      La chose curieuse avec les États-Unis est la suivante : il y a là en effet des gens bien éduqués qui parlent un bon anglais, seulement avec certains caractéristiques de prononciation qui ont disparu en Angleterre à l’exception des dialectes (eux-mêmes en voie de disparition), mais on n’entend pas ces gens-là à la télé, je ne sais pas pourquoi. Ce que le reste du monde apprend des Américains, c’est de parler ses bribes d’anglais à l’américaine bas-populaire et dans le style satirisé par Heine que je viens de citer, ce qui est censé là-bas être démocratique. Les franc-maçons américains sont-ils opposés à ce qu’on parle un bon anglais ? Je me dis toujours pour me consoler : Mozart était franc-mâcon (mais seulement du 3º grade, et son très catholique père ne l’était que du 1er).

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

15 % 29.840 € manquants

5160 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 29.840 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !