Terre et Famille en Brionnais

    Samedi 29 septembre 2018 à 20h30 

 Salle communale de Briant (Saône et Loire )

« L’Impératrice Zita : un combat pour la foi » ?

Par l’abbé Cyrille Debris

« L’impératrice Zita était marquée par les vertus pratiquées au degré héroïque, dont la vertu de force mais aussi de foi. Elle relut sa vie mouvementée à la lumière de cette phrase de la sainte Écriture : « Nous ne luttons pas contre des hommes, mais contre les forces invisibles, les puissances des ténèbres qui dominent le monde, les esprits du mal qui sont au-dessus de nous » (Eph6, 12).

En effet, c’était le moyen qu’elle trouva pour comprendre que la suite du Christ a un prix qu’elle paya chèrement, celui de la fidélité à la foi, à la légitimité dynastique, à ses principes dont elle ne dévia jamais, malgré l’abaissement, un si long veuvage, l’exil, la critique. Sa mission était aussi de devenir apôtre du Cœur Immaculé de Marie qui triomphera à la fin des temps ».

Monsieur l’abbé signera également son livre :  « De choses et d’autres, le surnaturel dans la vie de l’Impératrice Zita » (Ed. Presses de la Délivrance)

L’abbé Cyrille Debris a ouvert comme premier postulateur le procès de béatification de la Servante de Dieu l’Impératrice Zita (2009-2014). Il a publié au Cerf (2013) son premier livre sur la spiritualité de l’Impératrice Zita, à partir d’écrits tout à fait inédits : Zita, portrait intime d’une Impératrice.

Après la conférence, Terre et Famille vous invite à prolonger la discussion autour d’un buffet.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. Soupape says:

    Merci de rappeler ce que fut, après 1918, l’histoire de la catholique Autriche,
    et l’exil à l’île Madère, auquel fut contraint Charles d’Autriche,

    déporté par bateau battant pavillon … .°.anglais.°., comme de bien entendu …

    île sur laquelle le monde entier, complice et renégat, le laissa … crever de maladie …

    préférant plutôt laisser s’installe en Autriche un régime COMMUNISTE avec Bélà Kun …

    • Soupape says:

      Cet épisode est tellement honteux

      qu’il a toujours été tenu CACHé … aux potaches des lycées et collèges …

      Même de mon temps, … aucun manuel d’Histoire (même de Terminale) n’en parlait !!!

      • pamino says:

        Oui, car à la lumière insuffisante des Lumières surannées le bienheureux Charles Ier d’Autriche aurait pu être élu Saint Empereur Romain (il était bien empereur héréditaire d’Autriche), et il ne fallait mettre dans un manuel d’Histoire – surtout de Terminale ! – ni que les Électeurs temporaux existent encore (histoire d’hérédité), ni qu’une importante loi du Saint Empire de 1803, la même qui établit les salaires des évêques (présidés actuellement par le card. Marx) au niveau de ceux des secrétaires d’État, prévoit bien un Électeur spirituel – c’est l’évêque de Ratisbonne – à la place des trois (les archevêques de Mayence, Cologne et Trêves) qu’elle abolit en même temps (histoire de guerres révolutionnaires).
        Nota 1º : le Saint Empereur Romain François II, celui à qui Louis XVI a déclaré la guerre en 1792, a abdiqué comme tel en 1806, depuis quand il n’y a plus eu d’élection. En 1804 il s’était déjà proclamé empereur héréditaire d’Autriche sous le nom François Ier. Le bienheureux Charles Ier est son arrière-arrière-petit-fils.
        Nota 2º : plusieurs tentatives pendant le cours du XIXe d’omettre du Missel les prières de la Semaine Sainte pour le Saint Empereur Romain ont été contrecarrées par des décrets de la S.R.C. et même de Papes successifs ; c’est pour cela que les prières en question se trouvent encore dans le Missel de 1962. Évidemment, on ne les chante pas pendant une sédisvacance impériale.
        La loi dont je parle est rédigée, en ce qui concerne sa partie la plus importante, tant en français qu’en allemand. Curieusement, elle n’a pas de nom permettant de savoir quelque chose sur son contenu, mais porte celui, opaque, du projet de loi donné par le comité du parlement impérial permanent de Ratisbonne qui l’a élaborée : Recès principal de la délégation extraordinaire d’Empire, Hauptschluß der außerordentlichen Reichsdelegation*, lequel dernier est devenu an allemand actuel « Reichsdeputationshauptschluß », titre incomplet et – évidemment exprès – incompréhensible ; les Allemands le disent comme des perroquets mais n’y comprennent rien. Le projet de loi a passé toutes les étapes et a été signé par l’empereur au cours de l’année 1803 ; c’était le même « bon empereur François » de Haschka, S. J. (pour les paroles) et Haydn (pour la musique) de 1797, encore le même François auquel Louis XVI avait déclaré la guerre en 1792, donc l’Empereur du Saint-Empire Romain, ce François II élu qui va devenir François I., empereur héréditaire d’Autriche. Alors, Charles d’Autriche avait bien appris tout cela.
        Les Électeurs spirituel et temporels existent encore, et personne ne peut dire qu’il n’y a plus de Saint Empire Romain ; depuis longtemps il n’y a plus eu d’élection, c’est tout (voir Nota 2º en haut).
        *= recommandation principale du comité de l’immerwährender Reichstag (parlement impérial permanent à Ratisbonne, une innovation récente ; jusque-là on convoquait le parlement seulement quand on en avait besoin et il venait à l’Empereur où que celui-ci se trouvât.
        P. S. Le « bateau battant pavillon … .°.anglais.°. » était une croisière britannique. N’oublions pas le destin des Romanov ; les Anglais avaient envoyé un officier pour protéger la famille impériale dans le château assez loin de Vienne où ils vivaient en 1919. La choix de l’île portugaise de Madeira s’explique probablement du fait que la mère de l’impératrice Zita fût l’Infante Maria Antonia de Portugal (1862−1959).

        • Soupape says:

          Bonsoir Pamino. Merci de ces informations détaillées..

          Pour ma part, j’ai découvert l’affaire … au marché aux puces.
          en achetant un livre d’occasion, rédigé par un soutien de Zita.

          C’est ainsi que j’ai découvert le pot aux roses …
          Sinon j’en ignorerais, … comme beaucoup ….

          MPI fait donc bien de combler un manque GENERAL d’information sur le sujet … !

          De même les manuels pour potaches se gardent de parler
          de garibaldi en Italie (ni de Dom Bosco !)
          ni de l’installation des froncs-massants au Portugal.

          Ainsi les potaches ne comprennent pas
          les manœuvres des froncs massants.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !