1030 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus ont été interrogées du 1er au 3 septembre 2020. Le sondage a été effectué par Ipsos/Sopra Steria pour Le Monde, la Fondation Jean Jaurès et l’Institut Montaigne.

Il semble bien que « l’ensauvagement » pour ceux qui le vivent ou « le sentiment d’insécurité » pour ceux qui le dénoncent produisent des effets sur les premiers qui ne vont pas plaire aux seconds. En effet, ce sont 55% des sondés qui demandent le rétablissement de la peine de mort, soit plus 11 points par rapport au dernier sondage de 2019.

Madame Le Pen, qui se déclare dorénavant hostile à la peine de mort, va peut-être, à nouveau, prendre un virage sur les chapeaux de roues pour « rester dans le vent ». A ceux qui la taxerait injustement de girouette, on rappellera la fameuse phrase d’Edgard Faure : « Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent. » Pour les très laïcistes défenseurs des « valeurs républicaines » du RN, on peut encore citer le très misogyne Jules Renard qui écrivait « si la girouette pouvait parler, elle dirait qu’elle dirige le vent. »

L’email a bien été copi

 

L’email a bien été copié

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires