MANIFESTATION ANNULEE

(Voir ci-dessous après l’image)

Chers amis,

Certains d’entre vous sont déjà au courant : les politiciens de la ville de Hennebont se sont unis aux responsables religieux pour officiellement demander l’interdiction de notre manifestation de demain. Cela n’a eu aucune répercussion administrative puisque la préfecture nous a envoyé son accord.

Cependant, vue la rage de nos ennemis et pour la sécurité des manifestants, j’ai décidé, après avoir pris conseil auprès des autorités nationales de CIVITAS, d’annuler la manifestation de demain. Notez que celle de Guingamp a aussi été annulée.

En revanche, je me rendrai demain après-midi, pour 15h, à Sainte Anne d’Auray, pour demander à notre bonne mère les grâces et lumières de son « petit-fils », Notre Seigneur.

Chers amis, ce n’est pas un recul. Ce n’est pas une retraite. Les articles du Télégramme et de Ouest-France sont notre trophée !

Non, c’est suivre l’ordre de Notre Seigneur : « Si l’on refuse de vous recevoir et d’écouter votre parole, sortez de cette maison ou de cette ville en secouant la poussière de vos pieds » (Mat. X, 14). Ils ne veulent pas de notre profession de foi ? Ils ne veulent pas de Dieu ? Prions pour leur conversion, sans quoi Dieu ne voudra pas d’eux.

Le combat continue cependant : nous devons toujours prier ; nous devons aussi nous réunir pour nous souder davantage encore ; nous devons enfin nous former pour reconstruire la cité catholique de demain.

En union de combat par la prière !

Louis de Blois, Représentant de Civitas en Bretagne

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :