On avait oublié jusqu’ici d’évoquer ce fait essentiel : le rôle “déterminant” des… commandos juifs lors du débarquement !

Même les officines de propagande habituelles n’avaient pas relevé les hauts faits d’armes de cette troupe baptisée “X” : celle – comme les rayons du même nom – nocive à haute dose et qu’on ne voit pas…
Merci à France TV Info d’avoir comblé cette “lacune”!

En ce matin du 6 juin,
j’aurais une (très mauvaise ?) pensée pour les martyrs du village de Gréville dans la Hague où la nuit du 5 ou 6 juin un avion n’ayant pas trouvé son objectif de bombardement préparatoire est retourné en Angleterre après s’être lâchement délesté de ses bombes sur le littoral avant de s’engager dans son vol maritime… Il aurait pu attendre 5 minutes et lâcher ses bombes en mer. Le pilote ne l’a pas fait.
Les bombes sont tombées sur le village.

UNE HUMBLE PLAQUE apposée – face au monument aux morts, sur le muret d’enceinte du jardin de l’église – rappelle ces morts non militaires: les 16 premiers morts normands civils du fait des alliés lors du débarquement… Deux familles complètes Lefranc et Leneveu furent entièrement décimées par ces bombes…

Une plaque qui d’ailleurs résume tout au delà de ce simple “fait d’arme” :
Victimes civiles : 17
Tué par les Allemands : 1
Tués par les Alliés (bombardement) : 16

J’ai passé toute mes vacances d’enfance sur ce littoral du nord Cotentin dans les années 50/60. J’étais tout petit au départ, certes, mais s’il est une chose certaine dont je me souvienne c’est qu’à l’époque on parlait très peu de la guerre, rarement des Allemands, jamais des Américains…

Hier un vétéran américain de 97 ans a sauté en parachute. Arrivé au sol (saluons cette prouesse physique !) il a eu cette phrase trop peu commentée :

“J’avais une certaine appréhension à me retrouver en Normandie: nous n’avons pas laissé que des bons souvenirs. Mais je suis heureux de voir que le public m’a bien accueilli”… (sic !)

Quelle lucidité face à un public cotentinois jeune, qui n’a évidemment pas connu la guerre et l’invasion américaine…

Nous évoquerons fin juin la lutte héroïque des Cherbourgeois contre ces nouveaux envahisseurs au nom de la “libération” et qui empêcheront l’implantation de l’AMGOT en France et l’asservissement de ses populations..

“Avec les Allemands, il fallait protéger les hommes (résistants); avec les Américains il a fallu protéger les femmes…”

Un constat qui résume tout…

C. Timmerman

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

9 commentaires

  1. gauvin says:

    Pour mémoire ,
    ce soir la TV du service publique ,
    nous proposera de sauver encore le soldat Cohen …

  2. Alexderome says:

    Omerta sur les femmes normandes violées par les GI’s et pas que des afro-américains. En Italie, en Toscane, une erreur de tir de l’artillerie US a fait un cinquantaine de victimes civiles et mis sur le compte des Allemands. Ce fait divers a inspiré les frères Taviani pour le film la nuit de San Lorenzo.

  3. christian schwender says:

    Il est facile de critiquer les américains 75 ans après. Ils n’auraient pas eu besoin de venir si “l’armée française” ne s’était pas piteusement effondrée en mai ’40. Quant à l’AMGOT, elle aurait certainement empêché tous ces actes de barbarie de “l’épuration” qu’on a longtemps essayé de nous cacher. Je vois que le bourrage de crâne gaulliste a bien fonctionné sur les jeunes générations.

    • alexderome says:

      Je voudrais vous signaler qu’en Indochine, en 1945 lors de l’agression japonaise, les Français dont le fameux 5e REI commandé par un prestigieux général, Marcel Alessandri n’ont reçu aucune aide lors de la retraite du Haut-Tonkin, Roosevelt ayant refusé tout support logistique, Chennault qui commandait les forces aériennes US en Chine procéda à quelques parachutages d’armes et munitions. C’était en mars 1945, quelques mois avant la fin de la guerre et les Français durent se débrouiller seuls, talonnées par les forces japonaises jusqu’à la frontière chinoise.
      Par contre l’OSS apporta une aide particulière à Ho Chi Minh qui aurait du utiliser les armes contre le nouvel occupant mais qui s’est bien gardé d’en faire usage.
      Résultat, quand les Japonais ont capitulé les civils français ont été cruellement persécutés par les libérateurs vietnamiens avec des armes US. lisez l’affaire de la cité Héraud de Saïgon, trois cents personnes assassinés avec des sévices sans nom.
      Voilà ceux que doivent aux Américains les Français d’Indochine.
      Les USA n’ont pas fait la guerre pour libérer la France mais pour créer un nouvel ordre mondial.

  4. Soupape says:

    Les améri-cocains nous ont aidés, Mais ils avaient de grosses arrière-pensées.

    75 ans après, … devenus décadents, et ayant largement contribués à notre décadence …

    ils entendent nous tenir … sous leur férule …

    Il est temps de clore … la seconde guerre mondiale … et d’effacer ses conséquences.

    Il faut comprendre que le mondialisme … n’est qu’un “nouveau communisme” …

    C’est celui … rêvé par trotsky…. et qui hante
    les “organismes à particules” internationaux …

  5. Isabelle P says:

    Ça s’appelle graver le mensonge dans les mémoires.