Le cardinal Hollerich, président de la Commission des conférences épiscopales de l’Union européenne, propose une ligne dure contre les non-vaccinés, leur interdire l’église : « A ce stade, nous devons sauver des vies ». Et tant pis pour les âmes…

Il y a des discussions dans de nombreux pays européens depuis un certain temps pour introduire l’obligation du laissez-passer vert pour entrer également dans l’église. Les experts estiment qu’il est approprié de montrer le Green Pass afin de participer à la messe et à d’autres célébrations liturgiques. Les réactions du monde ecclésiastique sont cependant discordantes, même si l’une des figures les plus importantes de l’Eglise conciliaire, le cardinal Jean-Claude Hollerich, est favorable à ce que cette mesure soit utilisée pour contrer la propagation du virus Covid-19. Le président de la commission des conférences épiscopales de l’Union européenne et archevêque de Luxembourg, où l’obligation de présenter le laissez-passer vert pour entrer dans les églises est déjà en vigueur, ne doute pas du bien-fondé d’une telle discrimination.

Comme le rapporte le journal La Nazione, le haut prélat a récemment déclaré :

« Dans cette phase de résurgence de la pandémie, nous devons sauver des vies. Le passe vert est le bienvenu à la messe ».

Outre le Luxembourg, le passeport sanitaire est indispensable pour participer aux célébrations religieuses également en Croatie, en Suisse et aux Pays-Bas. En tout cas, il y a encore peu de nations qui ont adopté ce type de disposition, en raison de résistances internes dans l’Église. Au sein du collège des cardinaux, il existe une minorité hostile aux injections expérimentales, à cause de l’ARNm et de l’utilisation de cellules de fœtus avortés. Parmi eux, se trouve l’ancien préfet de la congrégation pour la doctrine de la foi, Mgr Gerhard Ludwig Müller.

Le cardinal Hollerich poursuit cependant son propre chemin, convaincu que toutes ces mesures liberticides sont nécessaires.

« Depuis Noël, a-t-il ajouté, une loi est en vigueur au Luxembourg qui permet uniquement aux personnes vaccinées de participer à la liturgie, sauf en cas de célébrations de moins de vingt fidèles. »

Même si la disposition a été imposée par le gouvernement luxembourgeois, l’Église locale y a adhéré de manière convaincue. La position des opposants à la vaccination anti-covid, a commenté Hollerich, « n’aide pas à trouver une solution au problème, ils blessent les gens. Ils vous désorientent. »

Après avoir abandonné la Tradition catholique ces dernières 50 années, l’évolutive et naturaliste Eglise conciliaire, pourtant si encline à parler d’accueil de l’autre surtout quand il est étranger, adhère à une nouvelle religion centrée sur un hygiénisme machiavélique et oublieuse des droits de Dieu : le covidisme. 

 Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :