Compassion : règne des méchants, terreur des bons…

« En rendant la peine de mort illégitime, Victor Hugo et ses émules ont rendu illégitime toute sanction. En faisant des criminels les victimes, ils ont fait des victimes des criminels, puisque au fond représentants malgré eux de cette société honnie. Cette “inversion accusatoire” nourrit la déstructuration des sociétés modernes et l’ensauvagement d’une jeunesse délinquante qui a fait de la “culture de l’excuse” une seconde nature… »

écrit l’essayiste Eric Zemmour dans son dernier livre, Destin français.

Sur les talons de Victor Hugo et de la bien-pensance humanitariste ayant en-tête le pape François, pseudo-évangélistes fascinés par les assassins, à l’ONU, Mgr Paul Richard Gallagher, le « ministre des Affaires Étrangères » du Saint-Siège a demandé « l’abolition universelle de la peine de mort » :

« L’universelle abolition de la peine de mort serait une courageuse réaffirmation de la foi en une humanité capable d’affronter avec succès le crime et notre refus de succomber au désespoir devant des actes mauvais, offrant ainsi une chance au criminel de changer»

a affirmé le secrétaire du Saint-Siège pour les Relations avec les États le 25 septembre dernier lors d’une réunion parallèle à la 73e session de l’Assemblée générale des Nations unies à New York.

Mgr Gallagher a rappelé l’opposition actuelle du Vatican par rapport à la peine capitale et le changement récent imposé par le pape François dans le Catéchisme de l’Église catholique sur cette question.

L’analyse faite par Eric Zemmour de ce règne « de la sensiblerie sur le bon sens », de la « compassion », « arme absolue, l’arme de destruction massive » de la société, va comme un gant à cet ecclésiastique qui « aime les assassins » et oubli les victimes.

« Qui érige la vie d’un homme en principe supérieur à toute justice et à tout ordre arrête la marche du monde. Les autres vies (qui ont des droits, je pense !) en sont anéanties ou immobilisées. Ce coup de vent métaphysique suffit à congeler et à cristalliser l’univers. Mais la prohibition faite à la société humaine de toucher à l’être humain qui la compose est inintelligible »

écrivait Charles Maurras dans l’Action française du 12 octobre 1909.

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 commentaires

  1. Daniel Daflon says:

    Son emblème doit être le nounours et la bougie. Le gentil assassin doit être pardonné. La victime a mérité son sort.

  2. Etienne says:

    On ne demande pas au clergé (fût-il catholique) d’imposer à nos sociétés civiles telles considérations qu’il peut faire, qu’on n’est pas obligé de partager et qu’on peut donc refuser.

    Tout catholique (croyant et pratiquant) que je sois, il me paraît que, dans l’intérêt de la société, la peine capitale devra être prochainement rétablie dans nos pays.

    L’avis d’un reliquat clergé – hétérogène à ce sujet – n’est pas du tout déterminant.

    • pamino says:

      Non, non, Monseigneur le ministre parle aux accents infaillibles de son maître. Qui êtes-vous pour le juger ? vous risquez d’être mordu.

      • Etienne says:

        J’ai entamé ma carrière (sous un chapeau de curé) en 1968.
        C’est vous dire si j’en ai connu des membres du clergé… sectaires, pseudo-conciliaires, pro-soviétiques, gauchistes, etc…
        Il y en avait d’autres, hélas plus discrets.

  3. Gauthier says:

    Splendeur et misère de Bolchevo !

    “Entre 1924 et 1938, la Russie socialiste a expérimenté à l’échelle d’une ville l’idée d’une colonie de réintégration pour enfants et adolescents en difficulté. La presse française se pressait alors à Bolchevo, afin d’y voir la fabrication de « l’homme nouveau ».

    La commune de Bolchevo sera finalement supprimée le 20 décembre 1938 sur un ordre du NKVD signé par Iejov. ”

    https://www.retronews.fr/politique/echo-de-presse/2018/09/27/bolchevo-urss-delinquance

    PS stalinien un jour stalinien toujours .

  4. Pierre Mary de Montamat says:

    Sur le sujet, il faut lire l’excellent essai ‘Plaidoyer pour une peine capitale’ du Pr Gérard GUYON aux éditions DMM (2014).
    Surement le livre le plus profond sur le sujet.

  5. DUFIT THIERRY says:

    Et le crime de l’avortement ?
    Silence absolu de ces ecclésiastiques modernistes apostats qui ne prêchent plus ni la doctrine, ni la morale catholiques.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

2350 récoltés 32.650 € manquants

2350 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 32.650 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !