A l’approche des élections municipales de mars 2020, un parti politique musulman, l’Union des démocrates musulmans français, a lancé une pétition exigeant que Philippe Vardon, candidat RN à Nice, se retire de la vie politique !

La pétition lancée par la section départementale de l’UDMF le 20 juillet n’a recueilli que près de 420 signatures. Mais le ton du parti musulman est pourtant très arrogant. Le texte de la pétition proclame un « non à la candidature du néonazi Philippe Vardon à l’élection municipale de Nice. »

L’UDMF, qui a annoncé qu’elle présenterait une liste à Nice en mars 2020, exige le retrait « définitif » de la vie politique de Philippe Vardon et écrit « Ce vice-président au conseil régional Paca, initialement le responsable du Bloc identitaire, a été condamné pour discrimination raciale et religieuse en 2008 envers les musulmans. »
Karim Akasbi et Mustapha Belaouari, les représentants locaux de l’UDMF, ajoutent: « Cet adepte de la théorie du grand remplacement prône aussi la remigration, qui consiste à un retour forcé des immigrés non européens dans leurs pays d’origine. Ce personnage est incontestablement un danger pour le vivre-ensemble. »

Philippe Vardon a réagi : « J’envisage de porter l’affaire devant la justice. Ça leur apprendra la démocratie et la loi française.»

Signalons que Nagib Azergui, le fondateur de l’UDMF, affichait en juin 2018 ses sympathies pour le président turc Recep Tayyip Erdogan.

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

14 commentaires

  1. marco says:

    “democratres musulmans “oxymore comme dirait Etienne ,,,qu ils rentrent dans la raie publique ,,quoi de plus logique ,,,

    • reflexions says:

      oxymore ou antinomique ?
      ah oui! demon cratie!

    • Jean-Paul VIGUIÉ says:

      Décidément Audiard a toujours raison : il y en qui osent tout et c’est le cas de cette UDMF. Affubler M. Philippe Vardon du qualificatif de néonazi a quelque chose d’incohérent , quand on sait que l’un des principaux alliés d’Htiler était le grand mufti de Jérusalem et s smala de musulmans. Le sens du Verbe s’est perdu. M. Verdon est simplement un Français attaché à la Patrie; Il est vrai que pour la mouvance islamiste ceux qui aiment la France sont des racistes. Donc pour la candidature de M. Vardon il suffit d’appliquer le proverbe: Bien faire et laisser braire, et si tous les ânes, connus et inconnus s’y mettent ce sera la “Symphonie Asinienne”. En attendant, bien que nos libertés soient en diminution constante, PERSONNE n’a le droit ou la possibilité de faire interdire M.Vardon.

  2. balaninu says:

    Pauvre rance qui se couche devant ces muz ! jusques à quand allons-nous nous coucher ? Tous ces lèche-babouches qu’ils réfléchissent ! il y a quelques 230 et des poussières certains ont guillotiné, mais ils ont été EUX AUSSI guillotinés ! que cela serve de leçon à tous ces pourris qui nous insultent à longueur de temps ! un JOUR viendra et il sera trop tard pour certains. “L’arête publique” qui nous étrangle s’étranglera elle aussi. VIVE la fin de cette m….

  3. daflon says:

    Nous voulons qu’ils sortent de chez nous où ils n’ont rien à faire. La France aux Français.

  4. qui ne tente rien, n’a rien…
    à quand la charia ?

  5. Magniana says:

    Je suis entièrement d’accord avec les deux commentaires précédents, la FRANCE aux français, les musulmans ont un pays, qu’ils y retournent fissa et le fassent fructifier SANS LES ALLOCS FRANCAISES !! Qu’attend donc ce gouvernement de merde pour ENFIN réagir !
    Les muz, DEHORS !!!

  6. Liberté, démocratie, Islam : quel est l’intrus ?

  7. Isabelle P says:

    Les idiots et idiotes (ici elles ont le droit de nous les briser) utiles du sionisme, c’est bien l’arrogance qui les caractérise le plus… le manque de respect et l’intolérance vis-à-vis de l’autre…
    On ne compte plus les insultes et les agressions verbales et physiques. Leur regard en dit long.
    C’est ça le racisme, le vrai.
    “Vivre ensemble”, ça consiste pas à manger dans l’assiette de son hôte pour ensuite lui cracher dessus et prétendre le diriger.
    “Ne donnez pas vos perles à des pourceaux, de peur qu’ils ne se retournent pour vous dévorer”. CQFD.

  8. La france est , on nous le rabâche à longueur de journées , un état laïc ! il est donc hors de question de tolérer un parti religieux et encore moins musulman ! J’espère vraiment que les Niçois vont foutre ça dehors à coups de pompes dans le cul !!!!!!

  9. sissi says:

    nous nous exigeons la disparition, et sans compromis, de ce parti musulman, il n’a rien à faire chez nous, pays chrétien, pays où la femme ne s’emballe pas dans des torchons, où elle est l’égale de l’homme ! Qu’ils aillent faire la loi chez eux, ici on respecte la France, nos lois, nos coutumes, notre culture ou on dégage, et si notre gouvernement ne fait rien contre eux un jour cela sera le peuple…… et comme en algérie : la valise ou le cercueil !!

  10. asterix says:

    Aucun pays musulman n’est une démocratie dans le monde pour la simple et bonne raison que les musulmans ne fonctionnent qu’à coup de pied dans le cul.
    Et ces descendants d’immigrés économiques porteurs du voile prétendent nous donner des leçons dans notre propre pays.
    Alors que leur pays d’origine est incapable de se développer depuis des décennies et est en proie au chaos depuis quelques années.
    Belle inversion accusatoire.
    Quand ils auront compris que leur destinée est de développer voire reconstruire le pays de leurs ancêtres, ici on sera sauvé de cette invasion barbare.

    Qu’ils comprennent bien qu’ils sont uniquement tolérés ici par 99% des français, et non pas désirés. Et s’ils ne comprennent toujours pas, ce sera retour à la seule méthode qu’ils comprennent : le coup de pied dans le cul.
    Bon courage

  11. Laguerre says:

    Voila! Ils deviennent de plus en plus nombreux sur le sol français et se sentent en position de force. A présent, ils ne demandent plus; ils “exigent”.
    La faute à qui?