Les éditions du Cerf viennent de publier une nouvelle biographie de l’émir Abd el-Kader qui nous rappelle fort opportunément qu’islam et franc-maçonnerie peuvent faire bon ménage.

L’auteur de ce livre, Thierry Zarcone, directeur de recherche au CNRS, historien et anthropologue de l’islam, souligne que l’émir Abd el-Kader (1808-1883), adversaire de la France en Algérie, considéré par les musulmans comme “descendant du Prophète”, fut aussi un franc-maçon.

Ayant écrit, en janvier 1861, son souhait de s’associer à la franc-maçonnerie, l’émir est reçu, par la Loge « Les Pyramides », du Caire, réunie à Alexandrie, le 18 juin 1864, à la demande de la Loge parisienne « Henri IV » du Grand Orient de France.

En 2011, le Grand Orient de France a d’ailleurs organisé un colloque sur l’émir Abd el-Kader, “musulman et franc-maçon”.

Le sujet avait déjà été traité dans différents livres.

Mais c’est à partir de nouvelles sources arabes et occidentales que Thierry Zarcone relate les relations de « ce maçon sans loge » avec la Franc-Maçonnerie en Syrie et à Damas.

Le mystère Abd el-Kader, La franc-maçonnerie, la France et l’islam, Thierry Zarcone, Les éditions du Cerf, 2019, 352 pages, 24 €

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Envoyer une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.