subventions-2-MPI

Le mouvement communautaire homosexuel Act Up-Paris est en proie à d’importants problèmes financiers, au point d’avoir décidé la mise au chômage partiel de plusieurs de ses salariés.

Officiellement concentré sur la lutte contre le sida, ce mouvement s’est rapidement révélé comme un nid d’activistes n’hésitant pas à mener des actions violentes, y compris à l’intérieur de lieux de cultes, ce qui n’a pourtant jamais entraîné la fin des subventions accordées notamment par la mairie de Paris, toujours généreuse avec l’argent du contribuable. Mais malgré ces subventions, Act Up-Paris prétend ne plus s’en sortir financièrement. Pensez donc, onze salariés vivent à ses crochets !

«Avec en 2012 un budget de 875 000 euros et 11 salarié.e.s dont deux pour des projets interassociatifs, Act Up-Paris a une structure très réduite au regard des projets et des combats que nous devons mener, explique sans rire l’association dans un communiqué. En réduction constante depuis 2009, notre budget ne nous permet pas de reconstituer des réserves afin d’adapter nos projets et actions aux exigences de l’épidémie.»

Les malheureux ont été forcés de restreindre leurs dépenses. Notamment au niveau des frais de voyages, car figurez-vous que ces professionnels de la victimisation avaient l’habitude de participer à quelques conférences internationales. Delanoé ne pourrait-il pas accorder une rallonge ? Faut en profiter tant qu’il peut encore affecter l’argent du contribuable à quelques « priorités » de ses amis…

Aides, une autre association dont l’objectif statutaire est la lutte contre le sida, a annoncé il y a quelques jours la mise en œuvre d’un Plan de sauvegarde de l’emploi,

Cette association devrait bientôt confirmer le licenciement de 65 personnes sur ses 460 salariés. Oui, vous avez bien lu, cette association disposait de 460 salariés !

Et de se plaindre dans un communique de presse diffusé le 17 décembre que les crédits d’État sont réduits d’environ 5 à 10% par ans depuis trois ans et que cette baisse n’est pas compensée par la collecte de fonds privés.

Selon les chiffres communiqués par l’association, Aides a accusé un déficit de 1,3 millions d’euros en 2012, déficit qui serait de 2,2 millions cette année. Le budget de l’association est de… 40 millions d’euros.

Merci qui ? Merci le contribuable !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

L'UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)
Réservez votre place ! Venez en famille !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

L’UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)


Réservez votre place ! Venez en famille !

%d blogueurs aiment cette page :