Le propre des actes terroristes est qu’ils sèment la… terreur. Difficile de réfléchir lorsque la sidération est à son comble. Pourtant, « l’affaire Charlie-Hebdo » n’est pas sans enseignement sur les gens qui tiennent notre pays et lui imposent une idéologie mortifère.

Au point de départ ce journal, ou plutôt ce torchon d’obscénités blasphématoires, bien apprécié des milieux gauchistes tant il représente pour eux un défouloir, défouloir tiré officiellement à 60.000 exemplaires. Et voilà que dans un horrible attentat, la rédaction de ce journal est décimée. Que voit-on alors ? Un afflux de soutiens sans précédent, comme cette alliance Le Monde – Radio France – France Télévisions. Dans un communiqué commun, les trois groupes de médias proposent leur aide humaine et matérielle « pour que Charlie vive ». Au-delà du drame humain, un point que personne ne semble soulever : comment des organismes publics, financés par l’impôt, peuvent-ils soutenir un tel journal d’opinion ?

Autre point : parmi les victimes, se trouvent Bernard Maris. Nous apprenons de la grosse presse que l’économiste, chroniqueur entre autres à Charlie, était membre depuis 2011 du conseil d’administration de… la Banque de France. Il fut nommé à ce poste par Jean-Pierre Bel, Président du Sénat et « frère » comme lui.

Les gens de Charlie-Hebdo ? Des journalistes inoffensifs, sans autre pouvoir que celui de nous faire rire…

Enfin, on apprend hier que Charb, le directeur de Charlie-Hebdo, lui-aussi assassiné, avait pour compagne Jeannette Bougrab. Ancienne présidente de la Halde, cette dernière est membre de l’UMP et fut Secrétaire d’Etat à la Jeunesse sous le mandat de Nicolas Sarkozy…

L’affaire Charlie-Hebdo ? Ou comment le monde de Mai 68, au pouvoir en France, fait bloc pour se défendre face à un monstre qu’il a lui-même nourri : l’islamisme.

Archibald

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :