henri-laquay-2-MPI

Me Henri LAQUAY, vous êtes l’avocat belge, avec votre confrère Me Sébastien COURTOY, de Dieudonné.  Pourriez-vous nous expliquer pourquoi vous intervenez tous les deux en Belgique pour Dieudonné ?

En mai 2012, Dieudonné devait donner, en une soirée, deux spectacles dans une salle bruxelloise.  Au début du deuxième spectacle – le premier spectacle ayant déjà eu lieu sans le moindre heurt – , plus de 100 policiers sont intervenus, accompagnés d’une autopompe, et ont ordonné aux spectateurs d’évacuer la salle.  Le second spectacle ne s’est donc pas tenu.  J’insiste sur le fait qu’aucune décision administrative ou judiciaire n’avait été prise au préalable pour interdire le spectacle de Dieudonné.  Le lendemain, la presse relayait ces événements prétendant que, lors de son  spectacle, Dieudonné avait tenu des propos antisémites.

Devant cette voie de fait intolérable, nous avons alors déposé plainte avec constitution de partie civile contre notamment le commissaire de police et la police de Bruxelles et leurs éventuels supérieurs hiérarchiques, pour notamment atteintes aux droits garantis par la Constitution, soit la liberté d’expression et la liberté de réunion.  Cette affaire est toujours à l’instruction.

A la suite de ces spectacles, une information judiciaire a été ouverte contre Dieudonné par le Procureur du Roi de Bruxelles pour propos antisémites et incitation à la haine.  Après enquête, le Procureur du Roi de Bruxelles a classé l’affaire sans suite, considérant donc qu’aucune charge ne pouvait être retenue contre Dieudonné.  Un quotidien belge a d’ailleurs titré « Dieudonné n’est pas antisémite » !  Ce fut une belle victoire pour Dieudonné et ses avocats.

Est-il fréquent que les spectacles de Dieudonné soient interdits ?

En France, plusieurs mairies avaient pris des arrêtés d’interdiction de spectacle.  Tous ces arrêtés ont été annulés.  Ce fut également le cas en Belgique.  En 2009, le maire de la commune bruxelloise de Saint-Josse-ten-Noode avait pris un arrêté afin d’interdire le spectacle de Dieudonné.  Cet arrêté a immédiatement été annulé par le Conseil d’Etat belge au nom des libertés d’opinion et d’expression.

Donc, non, les spectacles de Dieudonné ne sont pas interdits et ne peuvent pas l’être juridiquement.

Dieudonné est aujourd’hui attaqué pour sa « quenelle » qui serait, pour certains, un « salut nazi inversé ».  Comment faut-il interpréter le geste de la quenelle ?

Dieudonné est mieux à même que moi de vous donner la définition précise de la quenelle.  Je dirais que c’est une sorte de bras d’honneur humoristique, pacifique, détendu, anti-système pour certains.

Dieudonné dispose de 9000 photos représentant des personnes qui, depuis des années, font la quenelle dans des mariages, en ville, à la campagne, à la plage, à la montagne, dans leur lieu de travail, à l’hôpital, …  Quantités de sportifs et d’artistes ont fait cette quenelle.  Il n’y a jamais eu personne pour considérer que la quenelle était un geste à caractère raciste ou antisémite.

Quand vous êtes en voiture, qu’un conducteur vous fait une queue de poisson, vous lui ferez peut-être un bras d’honneur.  Si celui qui vous a fait cette queue de poisson est noir de peau, votre bras d’honneur n’est pas pour autant un geste raciste.  Ce bras d’honneur montre votre énervement, sans plus.

Une photo a circulé montrant deux militaires français faire une quenelle devant une synagogue.  Le président du CRIF a alors considéré que la quenelle était un « salut nazi inversé ».  Dieudonné va déposer plainte contre le président du CRIF, le président de la LICRA, et toute personne qui relaye cette interprétation délirante.

Aujourd’hui, l’objectif de quelques associations est de nous faire croire que ce geste est un geste antisémite par nature et, ainsi, de faire interdire la quenelle et de sanctionner toute personne qui la ferait.  Il y a quelques jours, le footballeur Nicolas Anelka a fait une quenelle après avoir marqué un but.  Le Congrès juif européen a immédiatement demandé des sanctions à l’égard du footballeur, lequel a été obligé de préciser qu’il ne s’agissait en rien d’un geste raciste ou antisémite.

Remarquez que, de nos jours, on peut déféquer sur l’image du Christ (le théâtre proposant ce spectacle sera de surcroît subsidié), on peut uriner sur l’autel d’une église (NDLR : comme l’a fait une Femen il y a quelques jours à Cologne), mais on ne pourrait pas faire « une quenelle » dans son salon ou ailleurs.  

Que vous inspire la position du ministre de l’Intérieur Manuel Valls qui veut trouver tout moyen juridique pour interdire les spectacles de Dieudonné ?

En tant que citoyen, je pense d’abord que Manuel VALLS devrait s’intéresser à la sécurité dans les rues de France.  Il me semble que le Français préfère savoir qu’il pourra rentrer chez lui le soir sans se faire agresser ou sans constater que son domicile a été cambriolé plutôt que de savoir si la quenelle doit ou non être interdite.

Ensuite, n’oubliez pas qu’il est en pleine campagne électorale municipale et qu’il se profile depuis longtemps comme un présidentiable.  On parle de lui …

En tant qu’avocat et d’un point de vue juridique, la Cour européenne des Droits de l’Homme définit la liberté d’expression comme « l’un des fondements essentiels d’une société démocratique, l’une des conditions primordiales de son progrès et de l’épanouissement de chacun. Elle vaut non seulement pour les informations ou idées accueillies avec faveur ou considérées comme inoffensives ou indifférentes, mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou inquiètent les pouvoirs publics ou une fraction quelconque de la population. Ainsi le veulent le pluralisme, la tolérance et l’esprit d’ouverture sans lesquels il n’est pas de société démocratique. »

Où allons-nous si un ministre de l’Intérieur qui n’aime pas un spectacle ou un humoriste prend toute mesure pour interdire le spectacle et bâillonner l’humoriste ?  Faudra-t-il obtenir une carte d’accréditation en tant qu’humoriste pour exercer sa profession ?  Cette carte sera-t-elle octroyée uniquement aux humoristes aux ordres du régime, aux humoristes qui signent un engagement de ne pas se moquer de certains et d’attaquer d’autres.  C’est d’ailleurs ce qu’il se passe déjà maintenant.  Dieudonné n’est plus jamais invité dans les émissions télés et des humoristes médiocres mais en cour se pavanent dans ses émissions.  Et, de surcroît, y aura-t-il une liste de sujets ou de personnes sur lesquels on pourra plaisanter et une liste de personnes ou de sujets totalement tabous à ne pas aborder ?  Et qui établira cette liste ?

Aujourd’hui, il est déjà très risqué de plaisanter sur certains sujets ou sur certaines personnes, auquel cas vous pouvez être taxés d’homophobe, de raciste, etc.  Pour obtenir la faveur des médias, il est en revanche vivement conseillé de se moquer du « beauf », du Chrétien, du Pape, etc.  Dans ce cas, vous êtes un progressiste laïc de gauche et obtiendrez toute faveur.  Je veux dire par là qu’aujourd’hui on peut aborder certains sujets et d’autres pas.  Et la liste des sujets qu’on ne peut pas aborder tend malheureusement à s’allonger de plus en plus.

J’ai assisté aux spectacles de Dieudonné, qui font salle comble, et je puis vous garantir qu’il plaisante sur tout et sur tous.

Finalement, le plus simple est que vos lecteurs se rendent aux spectacles de Dieudonné et se fassent une idée par eux-mêmes.  Ils pourront alors prendre position en toute connaissance de cause.

Y a-t-il des troubles à l’ordre public lors des spectacles de Dieudonné ?

Jamais !  Les personnes qui viennent au spectacle de Dieudonné viennent pour passer un bon moment, pour rire et sont toujours pacifiques.  J’ai pu constater personnellement que le public de Dieudonné est de toute catégorie d’âge, sociale et ethnique.

Vous verrez que les ennemis de Dieudonné organiseront des manifestations devant les salles de spectacle, manifestations qui ne réuniront pas plus de 20 personnes.  Et il y aura un maire pour considérer que les troubles à l’ordre public proviennent des milliers de spectateurs pacifiques de Dieudonné et non de ces 20 excités …  La technique est connue.

 

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

50 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :