La République française, qui marche main dans la main avec les organisations internationales, connaît l’art de recaser ses bras cassés. Alors que l’ancien premier ministre Laurent Fabius, pris dans la tourmente de l’affaire du sang contaminé, le grand scandale sanitaire des années 80, obtint en 2016 le poste prestigieux de Président du Conseil constitutionnel sur nomination de l’alors président de la République, son copain Hollande, voilà une autre personnalité politique embarquée dans un autre scandale sanitaire, celui du covid, que les copains politiciens ou technocrates mondialistes sauvent de l’infortune publique en la logeant à un poste hautement rémunéré et protecteur.

Agnès Buzin, l’ancienne ministre de la Santé, en poste au début de l’épidémie de coronavirus, malheureuse aux élections municipales du printemps 2020 sous les couleurs de LREM où elle subit un échec cuisant, visée depuis le début de la crise du coronavirus par diverses informations judicaires ouvertes par la Cour de Justice de la République après des plaintes déposées contre elle et son successeur au ministère Olivier Veran, quitte les mauvais cieux parisiens pour la Suisse et l’air fétide genevois. Mais pas de panique, elle reste entre gens de « bonne compagnie ». Elle va y retrouver ces amis de la « pandémie » !

Elle intègre en effet le cabinet du directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le gourou covidesque Tedros Adhanom Ghebreyesus. La candidate malheureuse à la mairie de Paris s’y occupera des « affaires multilatérales », ce qui consiste à représenter l’institution « auprès du G7, de l’ONU ou de la Fondation Bill Gates », précise le site d’informations L’Opinion qui relaye la nouvelle.

De la République Française à l’OMS, Agnès Buzin continuera à faire ce qu’elle sait faire, ce pour quoi elle existe encore politiquement : promouvoir la révolution arc-en-ciel, et sa gouvernance mondiale !

Francesca de Villasmundo 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

MPI vous conseille ce livre :

%d blogueurs aiment cette page :