Plus le temps passe, plus l’ancien premier ministre semble devoir devenir un challenger sérieux à la présidence de l’UMP – et donc à la présidentielle de 2017 -, et plus l’ancien président de la République semble devoir se fondre dans la masse des candidats de l’UMP.

Juppé a raison de faire une campagne longue, son impopularité d’alors et sa médiocrité à la tête du gouvernement n’ayant pas marqué les esprits. C’est un chiraquien pur jus, bon en rien, mou en tout, soumis à la machine mondialiste et formaté par les loges. Un petit soldat béni-oui-oui de l’utopie européenne ayant par ailleurs des qualités indéniables pour ce qui est de l’administration locale.

Sarkozy a fasciné, il a concentré sur sa personne beaucoup de passion : aimé ou détesté, il n’a pas laissé indifférent. Son absence visuelle a élargi son audience médiatique depuis son échec de 2012, se faisant passer pour le sauveur que personne ne voit mais que tout le monde attend. Trépignant, Sarkozy s’est lancé lui aussi dans une campagne longue, s’abaissant au niveau des autres candidats. La longue campagne risque de tout lui faire perdre, toutes les promesses qu’il fait rappelant cruellement toutes celles qu’il n’a pas tenues, puisque ce sont les mêmes !

Tous les sondages semblent confirmer ce constat : dans un sondage paru jeudi de l’institut LH2 pour Le Nouvel Observateur, Alain Juppé (47%) devance Nicolas Sarkozy (35%) pour la primaire UMP,  investiture pour l’élection présidentielle de 2017, même si l’ancien Président reste le favori chez les sympathisants UMP (51%) ; néanmoins Alain Juppé gagne 8 points en trois mois (de 29% à 37%). Henri Guaino, ami et conseiller de Nicolas Sarkozy en est bien conscient : « C’est difficile, c’était prévisible. Je l’ai toujours dit, je n’étais pas favorable à ce qu’il revienne par le parti ».

Reste que l’un et l’autre sont les deux faces d’une même pièce, celle d’une fausse droite à la remorque idéologique de la gauche. Si Hollande a été élu en 2012 par défaut, le candidat de la droite le sera également face à Marine Le Pen en 2017, et encore s’ il gagne face à elle, de quoi renforcer un peu plus le véritable engouement que provoque le Front-National.

Xavier Celtillos

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :