Le cours des métaux précieux est depuis des mois et même des années, artificiellement maintenu à la baisse par la Fed (banque fédérale américaine) pour décourager les épargnants de se jeter sur les métaux précieux, valeurs-refuges par excellence, et pour entretenir la fiction de l’étalon dollar. C’est de cela dont parle l’expert monétaire Bill Murphy qui pousse un cri d’alarme.
 
Bill Murphy, président de l’association GATA, milite pour mettre un terme à la manipulation des métaux précieux, il a eu l’occasion d’en parler sur CNBC, un média de grande écoute :

Bill Murphy diagnostique parfaitement le processus de la manipulation de l’or par les banquiers, quant à ses pronostics sur l’avenir de l’explosion du cours des métaux précieux, ils restent aléatoires, même s’ils s’appuient sur des données expérimentales. Nul ne peut présager des lois ou ordonnances contraignantes qui pourraient sortir de l’imagination fertile de Mamon.

La manipulation de la cotation de l’or a été précédée du scandale des réserves d’or fictives qui avait éclaté à propos de l’or allemand disparu dans les sous-terrains de la Banque Fédérale des USA à New York:

Cela ne touche pas que les ingénus membres de l’OTAN, qui pétrifiés par une menace soviétique amplement exagérée, ont envoyé leur précieuse réserve d’or, durant la Guerre froide,  au-delà de l’Atlantique dans les sous-sols de la banque fédérale américaine. Comme aurait pu dire La Fontaine:  Tout escroc vit aux dépens de celui qui l’écoute. 
 
Cela touche également de nombreux particuliers trop confiants, dont certains ont été ruinés en 2007-2008. Mais cela se passe [encore!] comme cela en 2016:
 
– Bonjour M. Le bankster, je voudrais acheter deux lingots d’or!
– Très bien cher pigeon, cela vous fera 71 000 euros! [cotation d’aujourd’hui]
– Voici mes bons euros chèrement acquis par un dur labeur de toute une vie, cher bankster!
– La banque vous remercie, gentil pigeon. Voici en échange votre certificat dûment tamponné qui garantit que votre or est bien précieusement rangé dans nos coffres!
Et le client-pigeon s’en va tout heureux ranger en lieu sûr son précieux certificat prouvant qu’il vient d’échanger 70 000 euros fictifs, car déjà stockés [croit-il], sur son compte en banque; des euros qu’il juge peu sûrs avec la crise monétaire et qu’il a préféré transformer en or, valeur refuge par excellence. Il a donc échangé des euros fictifs contre de l’or-refuge fictif… qu’il ne verra probablement jamais car les réserves d’or en métaux précieux ne couvrent pas les avoirs fictifs détenus dans le monde, de très loin s’en faut. 
Moralité: Pour qu’une valeur-refuge soit un vrai refuge, il faut la détenir physiquement.
Voir également: 
Emilie Defresne
emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

12 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :