Scène d’horreur à Stuttgart en Allemagne hier après-midi mercredi 31 juillet : un Syrien de 28 ans a assassiné à coups d’épée un homme en pleine rue.

Dans le quartier de Fasanenhof situé au sud de Stuttgart, devant de nombreux témoins, dont certains ont filmé le meurtre, ce Syrien arrivé en Allemagne en 2015 et connu des services de police a tué un Allemand de 36 ans de 36 ans d’origine Kazakh à coups d’épée, après une forte dispute.

Deux personnes ont tenté de s’interposer face à ce massacre, mais leur tentatives sont restées vaines, vu le danger. Les premiers appels aux services de secours ont été reçus vers 18h40, selon Bild.

Le meurtrier a pris la fuite à pied puis à vélo. Il a été interpellé quelques heures après l’attaque. L’arme du crime a été retrouvée. Le suspect est un homme de 28 ans qui possédait des documents d’identité syrienne. Toutefois, des doutes subsistent sur son identité. Le journal Stuttgarter-zeitung indique qu’il pourrait être âgé de 30 ans, de nationalité palestinienne et avoir vécu sous une fausse identité.

Le meurtre a été précédé d’une altercation selon des témoins. L’enquête a permis de déterminer que les deux hommes se connaissaient. La police a annoncé ce jeudi qu’ils avaient vécu en colocation ensemble et que l’agresseur serait sur le territoire allemand depuis 2015. Il était déjà connu des services de police, rapporte Welt.

De nombreuses vidéos du crime ont circulé et circulent toujours sur internet. Les policiers ont déclaré œuvrer pour faire retirer ces témoignages vidéo.

Francesca de Villasmundo




Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :