Hobbit Humphrey et Jake England-Johns , un couple de forains qui vit en Angleterre, ont une fille ou un fils… personne ne sait le sexe. Anoush a 17 mois et depuis sa naissance les parents cachent son identité sexuelle à tout le monde et ne veulent pas que l’enfant soit conscient de son sexe biologique. Ils l’appellent donc « they », usant ainsi d’un pronom neutre, qui plus est au pluriel, et l’habillent soit en garçon soit en fille.

Le couple a déclaré :

« Nous ne sommes pas en train de les faire devenir quelque chose. Nous voulons simplement qu’ils soient eux-mêmes. »

La mère a ajouté :

« Une grande partie du préjudice de genre est inconscient. Quand j’ai été enceinte, mon compagnon et moi avons discuté de comment nous pourrions contribuer à mitiger ce préjudice et nous avons pensé que la seule manière pour le faire était en ne révélant pas le sexe de l’enfant. »

« User le pronom eux/ leur le plus longtemps possible et créer cette petite bulle afin que notre enfant soit ce qu’il est. Nous sommes seulement en train de protéger Anoush. »

Bienvenue en Absurdie où la genderophilie/folie est reine et le bon sens en prison !

Pourtant : l’habiller en garçon et ensuite en fille influence l’enfant. Décider de ne pas décider influence sa croissance. Donc devant choisir pour lui, on ne peut que choisir le mieux. Et quel est-il ? Le faire grandir selon son identité sexuelle qui ne peut être choisie, ainsi que bien d’autres caractéristiques physiques, mais doit être vécue normalement.

Pourtant ses parents veulent que leur fils (ou fille) soit pleinement lui-même. Pour se faire ils ne peuvent pas effacer son identité, dont son identité sexuelle, parce que cela serait contradictoire. Si Anoush est né garçon, être lui-même sera de vivre en garçon.

Pourtant Anoush est venu au monde exactement parce que son papa s’est comporté comme un papa et la maman comme une femme.

Pourtant les parents veulent le bien de leur enfant ? Alors nous savons qu’ainsi ils sont en train de le détruire et les effets négatifs sur son psychisme sortiront à brève échéance ou à adolescence.

Francesca de Villasmundo

   

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :